Mère Teresa de Calcutta – Sainte catholique

animation ruedesplantes


BLOG  de  MAMY KT


– Mamy ne fait pas que du point de croix…
Elle nous fait découvrir aujourd’hui la vie de Mère Teresa

Mère Teresa en sari blanc à liséré bleu, uniforme des sœurs missionnaires de la Charité, un pan sur la tête servant de voile et un crucifix de bois épinglé à l’épaule.

Sa vie
Anjezë Gonxhe Bojaxhiu
, en religion mère Teresa, canonisée par l’Église catholique comme sainte Teresa de Calcutta, est une religieuse catholique albanaise naturalisée indienne, missionnaire en Inde, prix Nobel de la paix en 1979.
– Née le à Üsküb dans l’Empire ottoman (actuellement Skopje en Macédoine)
– Morte le à Calcutta (Inde), Elle est surtout connue pour son action personnelle caritative et la fondation d’une congrégation religieuse, les Missionnaires de la Charité qui l’accompagnent et suivent son exemple.
Elle est béatifiée le , à Rome, par le pape Jean-Paul II et canonisée le par le pape François.
Son œuvre
Son œuvre auprès des plus démunis commence par l’éducation des enfants des rues et l’ouverture du mouroir de Kalighat à Calcutta.
Pendant plus de 40 ans, elle consacre sa vie aux pauvres, aux malades, aux laissés pour compte et aux mourants, d’abord en Inde puis dans d’autres pays, et elle guide le développement des Missionnaires de la Charité.
Au moment de sa mort, ceux-ci s’occupent de 610 missions, dans 123 pays, incluant des soupes populaires, des centres d’aide familiale, des orphelinats, des écoles, des hospices et des maisons d’accueil pour les personnes atteintes de maladies comme la lèpre, le sida ou la tuberculose.


Déjà publiés
par MAMY KT

C’ est quoi l’assomption Mamy..?

 

Les femmes sont sur le chemin de croix depuis longtemps

 

Sainte Véronique et le voile de la sainte face

 

Sainte Marthe connue pour avoir donné hospitalité au christ


LIVRES

MAMY KT


Share Button

G AIMÉ : TANIA LIBERTAD… Regalo del Peru


VETEMENTS ET ACCESSOIRES       SANTÉ ET SOINS DU CORPS      VOYAGES VALISES
G AIMÉ DÉCOUVRE :
Tania Libertad la grande voix d’Amérique du Sud

 Tania Libertad

Tania Libertad de Souza Zúñiga, née à Zaña le 24 Octobre 1952, mieux connue sous le nom de Tania Libertad, est une chanteuse péruvienne  qui vit au Mexique depuis 1978. C’est l’une des plus grandes voix de l’Amérique Latine d’aujourd’hui.

Tania Libertad est bien connue dans les milieux de la musique latine.
Elle a fait sa première apparition publique à 5 ans, en chantant le boléro « La Historia de un Amor», acclamé par sa mère infirmière et son père policier.
Influence africaine très présente le long de Costa Negra du Pérou, parmi les descendants
d’esclaves amenés là  il y a quatre siècles.

Tania Libertad – Cuando Sale La Luna

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

Gracias peru por este explendido regalo para el mundo , simplemente su majestad Tania Libertad


Même si elle n’est pas elle-même noire, Tania a grandi là et absorbé les éléments forts de l’instrumentation et les mélodies africaines. Jeune, Tania est aussi influencée par les boléros, les ballades romantiques avec une histoire en Italie et créateurs au Mexique, au Panama et en Amérique latine.

 

Plus tard, elle s’installe sur le genre de musique de protestation germination de la casas de trova du Chili et de Cuba.

Tania a décidé d’explorer les possibilités musicales légendaires du Mexique.

La chanson Alfonsina et la mer ?

C’est une samba composé de l’Argentin Ariel Ramirez et Félix Luna, d’abord publié dans l’album Mercedes Sosa. La chanson est un hommage à la poétesse Alfonsina Storni Martignoni  ( 29 mai 1892, en Suisse – 25 octobre 1938, en Argentine qui s’est donnée la mort suite à un cancer du sein. Ce chant comprend des extraits de son dernier poème. Il a été interprété par de nombreux musiciens et chanteurs dont notamment Mercedes Sosa, Nana Mouskouri, Miguel Bosé, Maurane, Nicole Rieu et La Choraline.

« Tu t’en vas, Alfonsina, avec ta solitude, 

Quels nouveaux poèmes es-tu allée chercher
Et tu t’en vas là-bas, comme dans un rêve,
Endormie, Alfonsina, et toute vêtue de mer. »

Alfonsina et la mer

Sur le sable doux que caresse la mer
Ses traces sont sans retour,
Un chemin solitaire de peine et de silence
Est arrivé jusqu’à l’eau,
Un chemin solitaire de peine silencieuse
Est arrivé jusqu’à l’écume des vagues.
Dieu sait quelle angoisse t’accompagna,
Quelle longue souffrance ta voix a tué,
Pour que, bercée, elle se réfugie
Dans le chant des coquillages,
La chanson que chantent au fond de la mer
Les coquillages.
Tu t’en vas, Alfonsina, avec ta solitude,
Quels nouveaux poèmes es-tu allée chercher,
Une voix lointaine de vent et de sel
A charmé ton âme et l’emporte,
Et tu t’en vas là-bas, comme dans un rêve,
Endormie, Alfonsina, et toute vêtue de mer.
Cinq petites sirènes t’emmèneront
Par des chemins d’algues et de corail,
Et des hippocampes phosphorescents
Feront une ronde à tes côtés,
Et tous les habitants de l’eau
Joueront bientôt à tes côtés.
Baisse donc la lampe encore un peu,
Laisse-moi, nourrice, dormir en paix;
Et s’il me demande, ne dis pas que je suis là,
Dis-lui qu’Alfonsina ne reviendra pas.
Et s’il me demande, ne lui dis jamais que je suis là,
Dis-lui que je suis partie.
Tu t’en vas, Alfonsina, avec ta solitude,
Quels nouveaux poèmes es-tu allée chercher,
Une voix lointaine de vent et de sel
A charmé ton âme et l’emporte,
Et tu t’en vas là-bas, comme dans un rêve,
Endormie, Alfonsina, et toute vêtue de mer.

https://lyricstranslate.com

En huit ans, Tania  Libertad a 300 boléros dans son répertoire.

 Sans le sou à son arrivée, au cours des deux prochaines décennies, Tania est devenue une figure incontournable du boléro au Mexique, dans toute l’Amérique centrale et les pays andins .
Avec 32 albums enregistrés et plus de 2 millions de disques vendus. Son travail, reconnu par l’UNESCO lui a valu le titre de chanteuse pour la paix et lui a permis de collaborer avec des sommités comme Cesaria Evora, Pablo Milanés, Miguel Bosé.

Gracias a la Vida
Gracias a Dios puedo oír esta canción maravillosa en la voz de Tania Libertad..
El Pastor
Grande Tania, yo pensé que era mexicana, pero no, es del hermano país Perú,

Le  répertoire de Tania s’est élargi.
Voix voluptueuse nuancée, d’une ampleur peu commune, parfois proche du lyrique sur des compositions qu’elle a choisies avec soin : traditionnels afro-latins comme Samba Malato/Kike Iturrizaga ou La Bruja et des boléros à la ligne instrumentale épurée.

Cielo rojo


Bien dicen que los mexicanos nacemos donde nos da la gana , Esta Mexicanisima nacio en el Perú pero es mas Mexicana que el mole , increible interpretacion .

Des rythmes noirs de sa côte Pacifique au magnifique duo brésilien,….

Tania Libertad traduit avec grâce et relief les élans de l’âme latino-américaine.

Tú y las Nubes
Mariachis, Banda Sinaloense, Acordeón norteño, violines de orquesta y está inigualable voz ; ¿qué más se puede pedir?
    la mano de dios
Señora Tania Libertad, es usted una gran cantante e interprete, no me canso de escuchar su hermosa voz. Saludos y bendiciones.
Te Solté la Rienda
Hermosa interpretacion de la mejor voz latinoamericana Tania Libertad. Gracias por interpretar nuestras canciones.
Me encanta escucharte eres unica, un orgullo latinoamericano.
Qué Bonito Amor
Que bonito canta este Ángel!!!
Dios te bendiga Tania libertad por esa voz tan espectacular

SOURCE :


https://blog.amicalien.com/Thea/t24138_tania-libertad-grande-voix-damerique-du-sud-celebre-alfonsina-storni-et-la-mer.htm
Wiki: http://en.wikipedia.org/wiki/Tania_Libertad

G AIMÉ

Share Button

QUE DIRE À UN JEUNE DE 20 ANS

BLOC DU BÉTON DÉSARMÉ…!!
A l’heure où le médecin est en cabinet fermé…. où le barman de fin de soirée arrosée est aux 35 heures….
La parole semble prisonnière….
Allez voir le curé…? Oui.. Mais il y a si longtemps que vous n’avez pas vu un confessionnal que vous avez peur de vous tromper de porte …!
Alors … « Entrez sans frapper » …. est fait pour vous ….
Soufflez, sur les braises si vous le voulez…
Ainsi jaillira la lumière..!
L
a parole est à vous….. Soyez les rédacteurs d’un jour pour vous exprimer ….
Pour nous parler…!
ALLEZ Y ON VOUS ÉCOUTE….
La Chouette est sur votre épaule pour mieux vous entendre..!

QUE DIRE À UN JEUNE DE 20 ANS

« Quand on a connu tout et le contraire de tout,
quand on a beaucoup vécu et qu’on est au soir de sa vie,
on est tenté de ne rien lui dire,
sachant qu’à chaque génération suffit sa peine,
sachant aussi que la recherche, le doute, les remises en cause
font partie de la noblesse de l’existence.
Pourtant, je ne veux pas me dérober,
et à ce jeune interlocuteur, je répondrai ceci,
en me souvenant de ce qu’écrivait un auteur contemporain :
«Il ne faut pas s’installer dans sa vérité
et vouloir l’asséner comme une certitude,
mais savoir l’offrir en tremblant comme un mystère».
A mon jeune interlocuteur,
je dirai donc que nous vivons une période difficile
où les bases de ce qu’on appelait la Morale
et qu’on appelle aujourd’hui l’Éthique,
sont remises constamment en cause,
en particulier dans les domaines du don de la vie,
de la manipulation de la vie,
de l’interruption de la vie.
Dans ces domaines,
de terribles questions nous attendent dans les décennies à venir.

Oui, nous vivons une période difficile
où l’individualisme systématique,
le profit à n’importe quel prix,
le matérialisme, l’emportent sur les forces de l’esprit.

Oui, nous vivons une période difficile
où il est toujours question de droit et jamais de devoir
et où la responsabilité qui est l’once de tout destin,
tend à être occultée.

Mais je dirai à mon jeune interlocuteur que malgré tout cela,
il faut croire à la grandeur de l’aventure humaine.
Il faut savoir, jusqu’au dernier jour,
jusqu’à la dernière heure, rouler son propre rocher.
La vie est un combat le métier d’homme est un rude métier.

Ceux qui vivent sont ceux qui se battent.
Il faut savoir:
que rien n’est sûr,
que rien n’est facile,
que rien n’est donné,
que rien n’est gratuit.
Tout se conquiert, tout se mérite.
Si rien n’est sacrifié, rien n’est obtenu.

Je dirai à mon jeune interlocuteur que pour ma très modeste part,
je crois que la vie est un don de Dieu
et qu’il faut savoir découvrir au-delà de ce qui apparaît comme l’absurdité du monde,
une signification à notre existence.

Je lui dirai
qu’il faut savoir trouver à travers les difficultés et les épreuves,
cette générosité, cette noblesse,
cette miraculeuse et mystérieuse beauté éparse à travers le monde,
qu’il faut savoir découvrir ces étoiles,
qui nous guident où nous sommes plongés
au plus profond de la nuit
et le tremblement sacré des choses invisibles.

Je lui dirai
que tout homme est une exception,
qu’il a sa propre dignité
et qu’il faut savoir respecter cette dignité.

Je lui dirai
qu’envers et contre tous
il faut croire à son pays et en son avenir.

Enfin, je lui dirai
que de toutes les vertus,
la plus importante, parce qu’elle est la motrice de toutes les autres
et qu’elle est nécessaire à l’exercice des autres, de toutes les vertus,
la plus importante me paraît être le courage, les courages,
et surtout celui dont on ne parle pas
et qui consiste à être fidèle à ses rêves de jeunesse.
Et pratiquer ce courage, ces courages,
c’est peut-être cela. »
«L’Honneur de Vivre»

Hélie de Saint Marc

– Crévindiou ce Saint Marc… Il cause bien dans le poste..!
C’est presque parole d’avant GILLES

SOURCE :
Violaine ma contributrice
Petit Cyr & Cie

AVIS AUX LECTEURS CONTRIBUTEURS

Si vous avez un texte à nous soumettre voici nos coordonnées
SI vous devez encore l’écrire ….
Alors laissez les plumes de la chouette tranquilles, Prenez plutôt une alouette elle a l’habitude d’être plumée … En chantant..!

choublanc@mafeuilledechou.fr

AVERTISSEMENT CAMARADES :
– j’en suis le modérateur.. Aussi pour que la Chouette ne se fasse pas voler dans les plumes et que les autorités du web et ne la fasse tomber de son clocher, nous ne publierons rien qui ne soit dans l’esprit de notre ligne éditoriale ou qui soit contraire aux bonnes mœurs, au respect de la vie privée etc etc…
« Expression libre comme le vent » OUI mais le vent peut tourner et dans ce cas c’est pas la girouette qui tournera mais le vent…. pareil que dans les ronds points..!
Débat donc… mais pas déballage..!

retour sur la rubrique du même tabacChou Blanc

RETRO : C’est du même tabac…..

Share Button