Lady Ladinde: L’incorruptibilité physique des corps après la mort

hypnose-002ba.jpg dinde BLOC NOTE LADY LADINDE Bloc note
de LADY LADINDE

 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire,  je vais vous en faire part….
De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique
 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

AUJOURD’HUI  LADY LADINDE PROPOSE DE DÉCOUVRIR :
 » L’incorruptibilité physique des corps après la mort« 

CORPS INTACT DE SAINTE BERNADETTE DE LOURDES« Tu redeviendras poussière ! ». C’est le sort communément accepté des hommes après leur mort. Pourtant, certains corps restent intacts pendant des siècles. L’incorruptibilité physique est-elle le privilège des saints et des saintes ? Ce phénomène de non putréfaction est particulièrement troublant du fait qu’il est réel mais n’a jamais été vraiment étudié.

Des manifestations miraculeuses.. ?

Un peu partout dans le monde, on relève la même croyance populaire : les corps des saints, après leur mort, échappent à la loi commune de la dissolution de la chair.
Saint Cyrille IVe siècle : « Même lorsque l’âme s’est enfuie, sa vertu et sa sainteté imprègnent encore le corps qui l’a hébergée. »

En réalité, si l’on étudie la vie des saints de la chrétienté, on constate que cette incorruptibilité physique a souvent été refusée aux élus.
De même, ce phénomène a été observé sur des gens non béatifié ou canonisé.

Le seul recensement dont nous disposons est dû à une Américaine, Joan Cruz, qui a repris une étude du XIXème siècle du père Herbert Thurston. Elle  énumère 102 cas….  Mais, il est probable, ajoute t-elle, qu’il en existe bien d’autres qui n’ont jamais été rendus publics par le Vatican.

Sainte Thérèse d’Avila et sainte Catherine de Gênes sont restés intactes dans un sol humide alors que leurs vêtements se désagrégeaient sur leur chair intacte.

Quand le corps de Sainte Catherine Labouré fut exhumé en 1933, 57 ans après sa mort, on trouva son corps intact bien que le triple cercueil ait été rongé par la moisissure.

Certains de ces saints présentaient des stigmates de leur vivant, et ces saintes blessures ont été souvent préservées au-delà de la mort.

 Photo ci-CONTRE: Catherine de Sienne (peinture de Sodoma).
Toute sa vie, elle déclara souffrir des mêmes blessures que le Christ. Les marques de ces stigmates ne sont devenues visibles qu’à sa mort, en 1380. L’incorruptibilité physique a permis aux fidèles de vénérer ces stigmates pendant 200 ans ( © Scala. Office national du tourisme libanais)

Dans ces différents cas évoqués, ce qui est troublant ce n’est pas l’incorruptibilité par elle-même car on connaît des facteurs particuliers qui empêchent la décomposition des cadavres. Le problème c’est que ces corps ont été inhumés dans des conditions qui auraient dû normalement entraîner la putréfaction.
Joan Cruz distingue trois types d’incorruptibilité physique :

– Les corps volontairement conservés par embaument ou toute autre technique (momies)
– Les corps préservés accidentellement ou grâce à des techniques naturelles (momies naturelles)
– Les cas d’incorruptibilité authentiques et non expliquées par la science

A la fin du XIXe siècle, le père Herbert Thurston fit la première étude sérieuse des cas d’incorruptibilité.
Il nota que les corps six phénomènes caractéristiques mais pas forcement simultanés:

La présence d’un parfum suave émanant du corps
L’absence de rigidité cadavérique
La persistance d’une certaine tiédeur du cadavre
L’absence de putréfaction
Parfois, des saignements anormaux
Parfois, la constatation post mortem d’étranges mouvements du cadavre qui ne sont pas attribués à des contractions musculaires mécaniques

La science ne peut l’expliquer actuellement. Il est vrai que ce phénomène a laissé la communauté scientifique étrangement indifférente.

LE CAS DE SAINTE BERNADETTE DE LOURDES  

  

La châsse de verre et de bronze de Bernadette SOUBIROUS  à Nevers

Pour les besoins du procès en canonisation, son corps doit être reconnu. Son cercueil sera ouvert trois fois et son corps retrouvé intact.
Lors des exhumations, son corps fut lavé et le contact avec les « détergents » aurait noirci la peau : « le corps de la vénérable Bernadette est intact, le squelette complet, les muscles atrophiés mais bien conservés ; la peau parcheminée paraît seule avoir subi l’humidité du cercueil. Elle a pris une teinte grisâtre et est recouverte de quelques moisissures et d’une certaine quantité de cristaux de sels calcaires. »
Quelques années plus tard, la peau de Bernadette a noirci. Le visage de Bernadette et ses mains ont donc été recouverts d’un très fin masque de cire pour la présentation publique.

Son corps repose dans une châsse de verre et de bronze dans la chapelle de l’Espace Bernadette à Nevers.

Bernadette a été béatifiée le 14 juin 1925 et canonisée le 8 décembre 1933 non en raison des apparitions dont elle a été témoin, mais eu égard à sa Foi et à sa vie religieuse.

 » L’incorruptibilité physique des corps après la mort »
« Bizarre, bizarre, vous avez dit bizarre….. Comme c’est bizarre… ! »

Bibliographie principale : The Incorruptible de Joan Cruz…..
et le site Terra Nova  – POUR EN SAVOIR PLUS

dindeLADY LADINDE
« La vieille ne voulait pas mourir car elle en apprenait tous les jours »



1216

Share Button

BOBOLOGUE CACHOU Prend des cours….

Sommeil plus (mélatonine) 120 gélules

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs
Le
Bobologue Cachou est un ancien membre du personnel de santé.
Il fait appel à sa mémoire professionnelle ou à celle de ses collègues pour nous ramener des historiettes pour rire ou s
ourire de nos travers.

SUR LA FEUILLE DE SOINS D’AUJOURD’HUI L’ÉDUCATION AU RIRE:

COURS D’ANGLAIS
– COURS DE FADAISES
– COURS D’ANATOMIE ET DE BOTA..NIQUE
– COURS DE COURTOISIE
– COURS DE PROPRETÉ
– COURS DE CALCUL

LEÇON D‘ANGLAIS

PREMIÈRE LEÇON  : « Je ne taquinerai pas les garçons »

L’image c’est pour mieux retenir

LEÇON DE FADAISES


 – Il n’a pas inventé la poudre, mais il n’était pas loin quand ça a pété. (Pierre DAC)        

LEÇON D’ ANATOMIE ET DE BOTA..NIQUE

– Les hommes sont comme des arbres : avec l’âge ils deviennent dur de la feuille et mou de la branche. 

LEÇON DE COURTOISIE

 

CHOUCHOUTTE ET LE CONSEIL DU CHOU

– Quand tu t’adresses à une femme, il faut un sujet, un verbe et un compliment. (Pierre DAC)

 

 


LEÇON DE PROPRETÉ

EH EUGENE …QUELLE EST LA PUISSANCE D’UN COTON TIGE ?

– ???

– 2  OUATES –

– J’ÉTAIS PAS AU COURANT…!

 

LEÇON DE CALCUL

– L’opération la plus mystérieuse… c’est l’opération du Saint Esprit

  – OH NON PITIÉ…

….J’ai honte pour eux…!

 

retour sur la rubrique du même tabacCACHOU ET SES POTES

RETRO : C’est du même tabac…..

Share Button

Croquer le marmot


VETEMENTS ET ACCESSOIRES SANTÉ ET SOINS DU CORPS VOYAGES VALISES

les potes doivent être éclairésCHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

Dans mes chroniques (la maladie est grave… !) on m’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur donner du vocabulaire de ma grand-mère impotente.

Vu leur sénilité précoce ( non y a que ça qui est précoce ) nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser, et de bien comprendre le sens des mots ….. aujourd’hui enrichissons nous de nos expressions populaires

 

Croquer le marmot   ….. 

C’est attendre fort longtemps

Du temps de la féodalité, lorsqu’un vassal allait rendre hommage à son seigneur, il devait, en l’absence de celui-ci, réciter à sa porte, comme il l’eût fait en sa présence, les formules de l’hommage et baiser à plusieurs reprises le verrou, la serrure ou le heurtoir appelé marmot à cause de la figure pittoresque qui y était ordinairement représentée (le mot marmot est le nom qu’on donnait aussi aux petits singes comme aux petits garçons, d’où l’expression marmotter, pour parler d’une façon inintelligible entre ses dents).

Un heurtoir

un heurtoir

En marmottant ces formules il semblait murmurer de dépit et, en baisant le marmot, il avait l’air de vouloir le dévorer ou le croquer.
Ce qui est d’autant plus exact, c’est que l’on dit bien encore : Manger de baisers un petit enfant pour l’accabler de caresses.

Les Italiens disent : Mangiare i catenacci, ce qui signifie manger les cadenas ou les verrous, expression qui confirme la justesse de ce qui vient d’être dit.
De marmous, qui en bas breton, est synonyme de marmot, on a fait le diminutif marmouset, puis, par aphérèse, mouset.
Les Gascons disent : Croquer le mouset.

Cette expression devrait donc son origine à ce gros marteau de fer crénelé en forme de poignée qui était attaché à la porte principale de plusieurs antiques manoirs.

Quand une personne avait longtemps attendu à la porte, elle pouvait dire :
J’ai longtemps fait craquer le marmot ; de là on a pu dire, par altération ou par euphémisme, croquer le marmot.

SOURCE :
La France pittoresque

 


POTACHE

Share Button