Archives de catégorie : soupe au chou

la rubrique cuisine comme chou frisé aime la faire …simple….. une cuisine d’homme …enfin presque

Vous êtes noisette ou café crème….?

Café noisette ou café crème: quelle différence ?

– Avez-vous déjà eu à choisir entre un café noisette et un café crème ?
Moi, oui…!

À ce moment, j’ai beaucoup hésité avant de répondre au serveur.
En réalité, je ne connaissais pas exactement leur différence.

– Je n’y avais jamais pensé puisque je n’étais pas un vrai aficionado.
Grâce à un spécialiste, j’ai réussi à découvrir ce qui les démarque l’un de l’autre.
Je commence même à connaître mes préférences.
En effet, je pense qu’il est de mon devoir de vous livrer leurs secrets.

Café court et café allongé

Le café noisette est un café court tout simple qui vient de la dissolution de café corsé dans de l’eau bouillante.
Son nom lui vient de sa couleur noisette lorsqu’il se mélange avec de la mousse de lait.
Vous ne comprenez pas le mot « corsé » ?             Je vous l’explique.
En général, les experts l’utilisent pour parler d’un café qui a subi une torréfaction de longue durée (1). Nombreux d’entre eux s’en servent également pour désigner la force de cette boisson. Ils disent que le café est corsé lorsque son ratio dépasse les 30 % et son goût et son arôme sont prononcés (2).

Le café crème, quant à lui, est un café allongé qui contient de la crème liquide.
Certaines personnes avancent que le lait peut remplacer cette dernière, mais les connaisseurs ne peuvent pas y adhérer.
Lorsqu’ils commandent du café crème, ils s’attendent à y voir de la crème et rien d’autre.

Vous vous demandez encore ce que signifie « allongé » ?            Suivez les explications ci-après.
Les puristes appellent « allongé », le café qui est réalisé avec une double quantité d’eau (en comparaison à un café serré avec peu d’eau).
En effet, son goût est doux, mais il est puissant. Il est riche en caféines, une substance active que l’eau dissout rapidement.
Le café allongé (3) est également connu sous la dénomination café à l’américaine.

La préparation du café noisette et du café crème

Puisque le café noisette et le café crème sont différents, leur réalisation est également différente.

Lorsque vous préparez un café crème, vous avez besoin de sucre et de crème liquide froide. Comme outil, il vous faut une tasse de grande taille, un fouet, ainsi qu’un contenant froid.

Il s’agit d’une recette simple que même un amateur comme moi a réussi à maitriser en peu de temps.

  • Commencez par faire un café expresso quelconque et mettez-le dans la grande tasse
  • Fouettez votre crème tout en vous assurant qu’elle reste froide. Pour cela, utilisez le contenant froid.
  • Ajoutez la crème ainsi obtenue dans votre breuvage et dégustez (4).

Lors de la préparation du café noisette, il vous suffit de disposer d’une seule tasse. Comme ingrédient, il vous faut du sucre et un peu de lait froid.
Une fois que vous avez votre contenant et votre lait en main, vous pouvez vous mettre à l’œuvre.

Pour faire du café noisette, servez-vous d’un café express simple de 15 cl.
Donnez-lui une couleur noisette en y ajoutant du lait d’environ 1 cl.
Pour donner du goût à votre boisson, vous pouvez y mettre du sucre à votre guise.

En ce qui me concerne, j’ai essayé de suivre une recette spécifique pour donner un vrai goût de noisette à mon café (5).      J’y ai même ajouté de la chantilly.

Les déclinaisons de café noisette et de café crème

J’espère que les informations que je vous ai données vous ont permis de faire la différence entre ces deux types de café.
Cependant, j’ai quelques connaissances supplémentaires à vous transmettre.

Laissez-moi vous parler des types de café noisette et café crème.

Sachez que le cappuccino (6) que vous avez l’habitude de prendre est une variété italienne de café noisette.
Il contient de l’expresso, de la mousse de lait, ainsi que du lait chaud.
Certains aficionados l’agrémentent de poudre de chocolat (7).

Le mokaccino est la variante du café crème.
Pour le réaliser, il vous faut du café, du crème liquide et du sucre glace.
Pour lui donner plus de goût, vous aurez aussi besoin de deux barres de chocolat au lait. Comment je prépare mon mokaccino ?
J’ai trouvé une recette en ligne (8).
Elle convient pour la préparation d’un litre de mokaccino.

 En résumé, le café noisette diffère du café crème par leur mode de torréfaction.
Celle-ci influe fortement sur la saveur et la senteur de ce breuvage. Ils se démarquent l’un de l’autre par leur recette et leurs composants.
Si la noisette contient principalement du lait, la crème, quant à elle, se compose de crème fouettée. Leur seul point commun et qu’elles peuvent se déguster avec du sucre (selon les préférences de chacun). Les deux cafés possèdent chacun des variantes telles que le cappuccino et le mokaccino.

SOURCES :

https://www.comitefrancaisducafe.fr/
https://www.selection.ca/cuisine/trucs-cuisine

Utilisez vous le bon ratio café-eau ?

Vous est-il déjà arrivé d’avaler une gorgée de café et de penser : «mince, il n’est vraiment pas fort!»
Peut-être qu’il y a trop d’eau – ou pas assez de café!
Pour commencer, on applique en général la règle des deux cuillères à soupe de café par tasse, puis on modifie si nécessaire les infusions suivantes.

PAPY KFÉ

Share Button

ALIMENTATION ET CANCER

Meilleurs complements alimentaires

logo com pote comnunique LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE

– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

littel com poteDans ma rubrique , je veux, cette semaine,
avec le docteur Jean-Christophe Charrié vous
parler
de NOTRE ALIMENTATION…!
et de son
régime  » anticancer  »  …

  « De tes aliments tu feras ta médecine » – Hippocrate


Jean-Christophe Charrié

« Les clés de l’alimentation anti-cancer« 

 

littel com potePour ce médecin généraliste, c’est une évidence et un constat quotidien:
Ce que nous mangeons peut tenir à distance les maladies, et nous soulager aussi bien que certains médicaments.
Certains des principes alimentaires proposés par Jean-Christophe Charrié,
médecin généraliste, sont communs à d’autres régimes
– comme dans la méthode Seignalet, les laitages sont exclus, par exemple.
Mais ils s’inscrivent dans une approche et dans un raisonnement résolument différents, car ils prennent en compte l’interaction des aliments avec le système hormonal et neurovégétatif de chacun.


Vous accompagnez de nombreux patients atteints de cancer.
Ceux qui respectent vos consignes se portent-ils mieux?

J.-C C. : Cette maladie est évidemment plurifactorielle, de même que sa guérison.
Cependant, on sous-estime le poids de l’alimentation.
En parallèle des traitements classiques, les personnes qui respectent ces conseils se portent généralement mieux.
Un de mes patients est atteint d’un cancer du pancréas métastasé depuis cinq ans, contenu par une chimiothérapie spécifique qui stabilise sa maladie. Il suit mes consignes alimentaires, mais lorsqu’il oublie sa maladie et fait des écarts, ses marqueurs se multiplient par dix … puis reviennent à leurs taux initiaux dès qu’il reprend strictement son régime.
Une autre de mes patientes avait une tumeur au sein qu’elle n’a pu faire opérer du fait de son allergie  aux anesthésiants.
Elle observe donc très strictement ce régime, en parallèle à un traitement à base de plantes. Alors que l’hôpital lui prédisait quelques mois de vie, elle est toujours là, pleine d’entrain, plus de cinq ans après le diagnostic de son cancer.
Elle vient d’ailleurs d’écrire avec moi un livre de plus de cent cinquante recettes anticancer, qu’elle a élaborées à partir de mes conseils.

littel com poteQuelle est la spécificité de votre régime « anticancer » ?

J.-C.C. : Il faut commencer par éviter de nourrir les cellules cancéreuses, ce qui passe par .
l’éviction complète de toute forme de sucre, y compris les édulcorants.
Seul le sirop d’agave est un compromis acceptable, en petite quantité, car il est riche en fructose et ne met pas en marche les mêmes mécanismes liés à l’insuline.
Il faut ensuite adopter un régime anti inflammatoire d’épargne pancréatique, car l’inflammation fait le lit du cancer.
Enfin, j’invite à supprimer les aliments à action hormonale stimulante (gelée royale, soja, lin, fenouil, luzerne, lait et flocons d’avoine, algues alimentaires d’eau de mer, ail en excès, gingembre .. .) ainsi que les plantes à action hormonale (sauge, angélique, houblon,anis, estragon, coriandre, réglisse, souci,safran, cyprès, ginseng, basilic, sureau noir, saule blanc,
livèche .. .).

Dans de nombreux régimes anticancer, les vertus des aliments choisis ou exclus ne sont pas considérées de manière assez globale, mais à partir de telle ou telle molécule ayant démontré des propriétés anticancéreuses.
Ce qui amène à en conseiller certains qui, globalement, favorisent la maladie.
Ainsi, le gingembre, préconisé contre les nausées induites par les chimiothérapies, comporte une molécule anti nausée très efficace, mais l’aliment dans sa globalité favorise la multiplication cellulaire. On l’évitera donc en cas de cancer.

De même, j’interdis à mes patients le ginseng ou la gelée royale. Trop souvent conseillée après une chimio pour reprendre des forces, cette dernière peut favoriser la croissance des cellules
cancéreuses et la multiplication cellulaire.

 

 

 

Les clés de l’alimentation anti-cancer et maladies inflammatoires, infectieuses,
auto-immunes… 
Poche – 
Jean-Christophe Charrié Excellent livre avec une partie théorique indispensable pour
comprendre ce qu’on fait et une partie pratique avec de bonnes recettes.
Facile à lire, accessible à tous , nul besoin de posséder des connaissances médicales approfondies pour comprendre les enjeux d’une alimentation saine dans la lutte anti cancer et les maladies inflammatoires génératrices de nos douleurs.
Les recettes claires et pas trop compliquées vous ouvrent à d’autres façons de se nourrir
Ce livre explique clairement et simplement les conséquences de nos habitudes alimentaires sur notre santé et en particulier sur celle des malades du cancer, des dégénérescences mentales et les maladies inflammatoires ou auto-immunes.
Offrez vous cette merveille ou offrez le à vos amis, ceux que vous voulez garder!

UNE ÉTUDE A CONFIRMER
BIO CONTRE CANCER
Une étude  menée par des épidémiologistes de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) suggère une « diminution de 25 % du risque
de cancer ( tous types confondus) observée chez les consommateurs « réguliers » d’aliment bio comparé aux consommateurs plus « occasionnels »» ..

Elle porte sur 68946 personnes suivies de 2009 à 2016 via l’étude Nutri-santé et repartie en quatre groupes selon leur fréquence de consommation de produits bio.
Au cours de cette période et sur ce panel, 1340 nouveaux cas de cancers ont été enregistrés, avec 2,1 % de malades parmi les mangeurs occasionnels de bio et  1,5 % chez les plus gros consommateurs …
De ce fait  ce 25% se rapporte en réalité à un nombre très faible de cancers.

Et comme les auteurs de l’étude le précisent, ces données doivent être confirmées par d’autres enquêtes sur d’autres populations.
En attendant, il faut continuer de manger des fruits et légumes: bio ou conventionnels, leur effet protecteur vis à vis des cancers n’est, pour le coup, plus à démontrer .

Cuisinez pour avoir 80% de légumes dans vos plats

SOURCES :
60 millions de consommateurs
PSYCHOLOGIES MAGAZINE
Epicerie et saveursduo compoteCOM’POTE

Share Button

L’HOMME DES BOIS: Les vertus du son d’avoine

Beauté Cosmétiques


L’HOMME DES BOIS
Bloc Note de GUI7

Dans les méandres de l’internet au cœur de la toile d’une araignée céleste jaillit parfois la lumière…
C’est ainsi que j’ai découvert l’origine de mon nom.
Malgré sa consonance bien française, GUI7 est d’origine germanique et se traduit: « celui des bois  »
Ceux qui connaissent mon amour de la terre et de toutes les créatures de l’univers ne s’en étonneront pas.
J’ ai ainsi compris que quelque part dans la généalogie de ma famille, il y avait l’homme, qui avait vu l’homme, qui avait vu l’ours….!

barre verte

LES VERTUS DU SON D’AVOINE

L’avoine c’est d’abord une céréale…..

D’origine 100% naturelle, l’avoine est cultivée en majeure partie en Russie, aux États-Unis et au Canada. Autrefois, l’avoine était très utilisée dans l’alimentation des chevaux, que ce soit la céréale ou en fourrage. Du côté des humains, l’avoine est très présente dans l’alimentation dans les pays anglo-saxons et dans le nord de l’Europe, sous la forme de flocons d’avoine, de gruau, de porridge ou de biscuits, et même dans certaines bières.

Le son d’avoine :
C’est l’enveloppe de l’avoine

Le son d’avoine est l’enveloppe du grain d’avoine, c’est à dire ce qui reste de la céréale une fois que celle-ci a été transformée en farine.

A partir de 100kg d’avoine, on obtient environ 75kg de farine et 25kg de son d’avoine, aux vertus exceptionnelles pour la santé ou dans le cadre de régimes..!

Différences entre son et flocon
Il ne faut pas confondre les deux ingrédients car leurs propriétés ne sont pas les mêmes.
Le flocon d’avoine
On fabrique les flocons d’avoine en prenant le grain d’avoine entier ou sans son enveloppe. Le grain est concassé, puis pressé et enfin pré-cuit.

Le flocon d’avoine apporte plus de glucides et donc plus de calories, car il s’agit du grain d’avoine, au lieu de l’enveloppe du grain pour le son d’avoine.
Le flocon d’avoine contient beaucoup moins de fibres que le son d’avoine, ce sont pourtant ces fibres qui donnent ses propriétés au son d’avoine. barre verte

L’avoine nous vient tout droit d’Asie.

Difficile de trouver des informations sur son origine et son évolution. On sait seulement qu’il y a environ 2000 ans, les Grecs et les Romains cultivaient la petite graine non pas pour la déguster mais pour des usages purement cosmétiques.Ce n’est que plus tard que lui seront découvertes des vertus médicinales.

Au 12ème siècle, l’avoine s’introduit au Canada.
Avant d’arriver en France, elle s’est d’abord épanouie en Europe de l’Est et du Nord.

D’ailleurs, connaissez-vous la légende ?

Les Écossais et l’avoine
un dictionnaire anglais du 18ème siècle aurait donné cette définition (douteuse) de l’avoine :
«céréale que les Écossais consomment, mais que les Anglais ne donnent qu’à leurs chevaux »…
En Écosse, où le sol trop pauvre ne permet guère de cultiver le blé, l’orge ou le seigle, l’avoine fait partie de l’alimentation, chose que les Anglais considéraient jadis avec une certaine hauteur. Les Écossais auront ce mot, qu’ils n’hésitent pas à reprendre aujourd’hui :
« Voilà pourquoi l’Angleterre a de si bons chevaux et l’Écosse, des hommes aussi admirables! ».

barre verte

L’ avoine en alimentation animale

L’avoine en grains était autrefois très utilisée pour l’alimentation des chevaux, à cause de son « pouvoir excitant », qui était censé stimuler les animaux.
Sa valeur énergétique est cependant bien moindre que celle du blé ou de l’orge. Comme fourrage, on peut la cultiver en mélange avec une légumineuse (comme la vesce), ce qui améliore sa teneur en protéines.
Dans le cadre de l’année internationale de la biodiversité 2010, un projet pilote est en cours dans la région Franche-Comté, projet pilote visant à cultiver des surfaces d’avoine ceci permettant aux abeilles de pouvoir utiliser le pollen produit par ces plantes comme élément nutritionnel.
Alors que depuis une vingtaine d’années, le taux de surmortalité des butineuses a atteint 30%, la qualité du bol alimentaire des abeilles est  donc un facteur-clé de leur survie.
Lorsque l’on nourrit mieux les abeilles, leurs défenses immunitaires sont meilleures, leur production de miel augmente et le service de pollinisation est assuré..!

barre verte

LE MIRACLE DU SON D’AVOINE

Le son d’avoine est réputé pour ses nombreuses vertus, notamment amincissantes, anti diabète et anti cholestérol  :

Le son d’avoine fait maigrir

« Pris régulièrement, le son d’avoine possède des vertus amaigrissantes », selon le Dr Pierre Dukan, nutritionniste.
Pourquoi le son d’avoine aide à mincir ?
Par sa double action, rassasiante et satiétogène. Riche en fibres solubles et en pectine, il possède la propriété d’absorber 30 fois son volume d’eau.
En le consommant pendant les repas tout en buvant suffisamment, ses fibres se solubilisent, s’engorgent d’eau dans l’estomac et procurent un rapide rassasiement mécanique.
Autre atout : son action anti stockage calorique au niveau de l’intestin grêle. La haute viscosité du son le fait coller à tout ce qui l’entoure, notamment les nutriments et calories. Résultat, il les empêche de passer dans le sang et les entraîne avec lui directement dans les selles.

barre verte

Les bienfaits de l’avoine :
Sources de fibres et moins de cholestérol

L’avoine et le son d’avoine sont des sources importantes de fibres alimentaires. Une composante de la fibre soluble dans l’avoine est le bêta-glucane, une fibre soluble qui a prouvé son efficacité dans la réduction du cholestérol (la régulation de la cholestérolémie). Voici comment cela fonctionne.

Les fibres solubles se décomposent et passent dans le tube digestif en formant un gel qui emprisonne des substances reliées au cholestérol. Ce piège réduit l’absorption du cholestérol dans le sang. Le taux de mauvais cholestérol est emprisonné sans abaisser le bon cholestérol.

L’avoine et les céréales sont aussi l’une des meilleures sources de composés appelés tocotriénols (ou vitamine E). Les tocotriénols (vitamine liposoluble, qui se dilue dans les lipides, mais non dans l’eau) inhibent la synthèse du cholestérol. L’accumulation de cholestérol est impliquée dans de nombreux types de maladies cardio-vasculaires, ce qui place l’avoine comme l’un des agents naturels anti-cholestérol parmi les plus efficaces (comme l’expliquent ces articles en anglais : « Powerful Benefits of Barley’s Beta-Glucan for Diabetes » et « β-glucans »

Consommation : 3 c. à soupe par jour avec un verre d’eau, une avant chaque repas, à vie.
A noter : Le son d’avoine ne remplace pas les médicaments prescrits, mais aide à la prévention et participe à la guérison

barre verte

Les bienfaits de l’avoine :
Entretien efficace des intestins

Il prévient le cancer du côlon
36 000 nouveaux cas de cancer du côlon sont diagnostiqués chaque année. Le son d’avoine joue un rôle de protection si sa prise est régulière (à débuter aussi jeune que possible) et associée à une bonne hydratation. Ses fibres présentent l’avantage d’être beaucoup mieux tolérées que celles du son de blé, insolubles, plus rugueuses et inconfortables pour les intestins sensibles. Pourquoi : Ses fibres gorgées d’eau forment un écran protecteur entre les déchets et toxines cancérigènes de notre alimentation industrielle (métaux lourds des poissons, pesticides, colorants, additifs, mauvaises graisses…) et la paroi du côlon. Consommation : 3 à 4 c. à soupe par jour avec un verre d’eau, plutôt en fin de journée, à vie.

Il combat la constipation
Une femme sur trois est constipée, et la moitié d’entre elles de manière chronique. Le son d’avoine est une solution simple pour lutter contre ce problème. Pourquoi : Le son d’avoine est capable d’absorber jusqu’à 30 fois son volume d’eau et permet une meilleure hydratation de selles plus volumineuses, ce qui régule le transit intestinal sans violence ni irritation.
Consommation : 3 c. à soupe par jour avec un verre d’eau avant les repas. L’action n’est pas immédiate mais s’inscrit sur la durée

barre verte

Les bienfaits de l’avoine sur votre peau


Il donne de l’éclat à la peau !

Comme de nombreuses céréales, le son d’avoine constitue une excellente source de minéraux et de vitamines (vitamines B, E, zinc, manganèse…), dont la synergie exerce une action de protection de la structure conjonctive et de l’élasticité de la peau. Pourquoi : C’est notamment l’une des meilleures sources de vitamine B2, très active sur la protection de la peau et des phanères (cheveux, ongles).
Consommation : 2 c. à soupe le matin au petit déjeuner avec un liquide, à vie

barre verte

Les bienfaits de l’avoine :
Il prévient le diabète
Bien qu’il ne remplace pas un régime pauvre en sucres ni l’exercice physique, le son d’avoine permet de ralentir la vitesse d’absorption des sucres, et transforme des sucres rapides en semi-lents.
Pourquoi : Selon une étude canadienne en 2002, le bêta-glucane, une fibre soluble contenue en grande quantité dans le son d’avoine, ralentit l’absorption des sucres, réduit les pics de la glycémie et les besoins en insuline.

Consommation pour les prédiabétiques : 2 c.à s. par jour avec un verre d’eau, une avant chacun des 2 principaux repas, à vie. A noter : Le son d’avoine ne remplace pas les médicaments prescrits pour une pathologie avérée, mais aide à la prévention et participe à sa guérison

Sa consommation régulière aurait cependant un impact non négligeable sur le métabolisme des personnes en pré-diabète.

barre verte

 

LE CHOURISTE

 

Nous vous éclairons sur les risques dans la consommation du son d’avoine.

Les limites des effets sur le diabète
Il faut rester vigilant :

Le son d’avoine ne permet en aucun cas de remplacer un régime pauvre en sucre nécessaire chez les personnes diabétiques. C’est uniquement associé à un régime spécial qu’il favoriserait la stabilisation de la glycémie (taux de sucre dans le sang).

La perte de certaines vitamines :
Le son d’avoine peut s’avérer dangereux pour la santé si on en abuse.
En effet, il capture une partie des nutriments dans l’estomac, ce qui est certes un avantage en cas de régime minceur, mais cela peut devenir mauvais pour votre alimentation.
En même temps qu’il capture les graisses et sucres inutiles à notre alimentation, il va également capturer certaines vitamines et minéraux.
Le son d’avoine peut donc avoir pour effet de réduire les apports en vitamines et minéraux d’environ 5%.

La perte de certains effets de vos médicaments :
Il faut préciser que vu l’effet film sur la paroi intestinale il est conseillé de ne pas prendre de médicament après la prise du son, les médicaments pourraient être moins bien absorbés…
« il faut espacer la prise de médicaments de la prise du son d’avoine, et le mieux c’est au moins 2 heures

Le son d’avoine peut causer des problèmes de digestions :
il faut réellement veiller à ne pas dépasser les quantités conseillées, surtout si vous n’avez pas de problème de transit.
Il risque de trop accélérer votre digestion et peut alors susciter des maux de ventre.

barre verte

Comment les cuisiner?
Retrouvez toutes les recettes du son: cliquez ici
Ou le trouver?
On trouve principalement le son d’avoine: les supermarchés au rayon bio, les boutiques bio
.Le prix : Il varie beaucoup selon les boutiques mais surtout selon les moutures, entre 3,50 et 4,80 euros par pack de 500 g. « Préférez la mouture 2 bis indiquée sur l’emballage, suffisamment large pour conserver les deux propriétés essentielles de ses fibres, à savoir le pouvoir d’absorption et la viscosité, tout en étant suffisamment moulue pour éviter d’être rugueuse en bouche


SOURCES: 
Florence Massin                    
http://blognutritionsante.com                  
http://forum.aufeminin.com/forum       
Restez svelte 160pxSon d'avoine BIO 500gA saupoudrer sur les salades, mélange aux laitages ou incorpore dans les pâtes à pizza, crêpes, pains…
Ne pas dépasser 3 cuillères a soupes par jour pour éviter tout désagrément intestinal.

Le Seigneur fait pousser les remèdes dans le sol, et quelqu’’un de raisonnable ne les dédaigne pas», peut-on lire dans la Bible


« – Ce vers lisant est agaçant…
il veut toujours briller et tout savoir…
Pardonnez le.. »

barre verte

L’ HOMME DES BOIS

La Chouette a déjà craqué pour le clou de girofle
un article lui est
consacré

Share Button