Archives de catégorie : la chevre et le chou

textes bic bouc qui seront jugées aptes à faire cohabiter la chèvre et le chou

ALLEZ MAMY RACONTE: La poule aux oeufs d’or

Print pagePDF pageEmail page

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Dans la Chouette ma Mamy se transformera, cet automne, en conteuse au bord du feu…. Préparez les buches….. conservez vos braises on va faire griller les châtaignes

Pour les autres ….??
Ben..! Rêvez…..! Vous sentirez très vite les odeurs de la grillade , la chaleur du feu de bois, vous entendrez l’écorce crépiter….. et vous verrez au milieu des flammes…. la fantasmagorie de l’imaginaire…
ça y est..
Vous tenez le soufflet bien en main….?
Oui.. !

Aujourd’hui c’est :
LA POULE AUX ŒUFS D’OR

logo mamy turlututu smallMes chers enfants moi aussi j’avais une grand mère qui, comme moi, aimait à raconter des histoires à la choupinette que j’étais en ce temps là….!

Elle se plaisait à me parler d’histoires qui m’aidaient à mieux me connaitre ou à découvrir le monde ..
je me rappelle de ce jour où elle m’a expliqué
« La poule au oeufs d’or » en me faisant écouter « La poule » cette suite en sol que je vous conseille d’écouter….
PRENEZ DU GRAIN DANS VOTRE MAIN POUR LA NOURRIR…

logo mamy turlututu small– ALLEZ.. ACTION Mamy raconte..!

Raconte nous ce que tu as entendu ce jour là…..

Je voudrais que nous ayons d’abord une présentation de cette histoire pour  les petits et une autre pour les grands avec la fable de JEAN DE LA FONTAINE sur le même sujet

– LA FONTAINE…!  ça y est… Elle se prend pour mon instit la Mamy !

LE CHOURISTE


– Tu as raison mon petit gars ..
RACONTE L’HISTOIRE D’ABORD MAMY

 

logo mamy turlututu smallII était une fois un fermier qui se lamentait constamment car ses poules ne pondaient qu’un oeuf par jour. Il essaya d’abord de remplacer leur nourriture par des
graines spéciales destinées à augmenter la production d’œufs,
mais sans succès.
Les pauvres poules faisaient tout leur possible,
cependant il n’était jamais satisfait.
Un matin, en pénétrant dans le poulailler, il vit briller sur la paille un
bel oeuf en or.

Il avait une poule aux œufs d’or! Il la prit immédiatement dans ses bras tout en se demandant s’il ne rêvait pas.

Mais non, c’était vrai, la petite poule était bien vivante et elle lui était devenue très importante.
Il la sépara bien vite des autres pondeuses et l’installa dans un endroit calme et tranquille où elle serait à son aise.
II lui apportait continuellement à manger pour qu’elle ponde plusieurs oeufs en or par jour.

Sans cesse, il lui parlait, lui expliquant qu’elle devait absolument augmenter sa production. Il la soulevait à tout moment, fouillant dans la paille à la recherche d’un autre œuf en or.
La petite poule était d’une nature patiente ; mais un beau jour, elle en
eut assez.

– Que fit-elle Mamy?

 


Elle n’avait même plus un moment de répit.
Elle décida d’agir :
finis les œufs en or, ce serait un œuf normal par jour comme toutes les autres.
Le fermier entra alors dans une colère terrible, mais la petite poule ne céda pas.

Suivant son exemple, les autres habitantes des lieux
réclamèrent gentillesse et douceur, menaçant d’une grève totale.

– La leçon a porté ses fruits.

Depuis, le fermier traite beaucoup mieux ses poules.
Il a compris qu’il ne faut jamais exploiter personne, surtout pas les plus faibles que soi.

 

– Super mamy on peut aller jouer avec les poules pendant que les grands vont boire à la fontaine avec Papy..?


LE CHOURISTE

– Oui mon petit gars .. vas y ..!
Moi , je garde tes frères et sœurs avec moi

 

 

chouette-prof
Jean de La Fontaine, né le à Château-Thierry et mort le à Paris, est un poète français de grande renommée, principalement pour ses Fables et dans une moindre mesure pour ses contes. On lui doit également des poèmes divers, des pièces de théâtre et des livrets d’opéra qui confirment son ambition de moraliste.
Œuvres principales


Mamy tu la connais cette fable ..?

 

 

– Oui mon grand la voici  …

LA POULE AUX ŒUFS D’OR

 

cliquez vous avez un jeu au cul de la poule

L’Avarice (1) perd tout en voulant tout gagner.
Je ne veux pour le témoigner (2)
Que celui (3) dont la Poule, à ce que dit la fable, (4)
Pondait tous les jours un œuf d’or.
Il crut que dans son corps elle avait un trésor.
Il la tua, l’ouvrit, et la trouva semblable
A celles dont les œufs ne lui rapportaient rien,
S’étant lui-même ôté le plus beau de son bien.
Belle leçon pour les gens chiches : (5)
Pendant ces derniers temps, combien en a-t-on vus
Qui du soir au matin sont pauvres devenus
Pour vouloir trop tôt être riches ? (6)

Sources : Ésope
Textes de  » Ésope, fables » Traduction de D. Loayza, GF Flammarion, P. 89 et 111

LE PETIT COUP DE POUCEchouette-prof (1) avidité, cupidité (Larousse, dictionnaire du français classique : le XVIIe siècle)
(2) prouver
(3) que l’exemple de…
(4) v. sources
(5) cupides
(6) allusion aux « chambres de justice » de Colbert, qui avaient amené des financiers enrichis malhonnêtement à rembourser leurs gains.
D’autre part, dans « le Berger et la mer », La Fontaine formulait déjà une certaine méfiance face à un enrichissement trop rapide et trop facile ; peut-être faut-il voir ici une mise en garde contre les enrichissements trop alléchants procurés par les Compagnies orientales.

 

– Sous prétexte que j’entends pas bien on ne m’écoute jamais ..!

Viens ISABELLE écoute ce que ma grand mère à moi me racontait…. c’est presque pareil..!

La femme et la poule.

Une veuve avait une poule qui lui pondait un oeuf par jour. Elle se dit que si elle lui donnait plus de grain, sa poule pondrait deux fois par jour : aussi accrut-elle sa ration. Mais la poule devenue grasse ne put même plus pondre son œuf quotidien.
La fable fait voir qu’à convoiter plus que ce que l’on a, l’on perd même ce que l’on possède.

L’oie aux œufs d’or

Hermès avait un adorateur très zélé, qu’il gratifia d’une oie aux œufs d’or. Mais l’homme ne sut se contenter de cette rente trop modeste ; croyant que son oie avait des entrailles toutes d’or, il n’hésita pas à l’immoler. C’est ainsi qu’il ne fut pas seulement trompé dans son attente, mais privé de ses œufs, car dans son oie, il ne trouva que de la chair.
De même, il arrive souvent que les gens cupides, à vouloir toujours plus, perdent même ce qu’ils possèdent.



– Moi je vais prier pour que Papy et Mamy soient toujours là pour me raconter encore longtemps leurs histoires


SOURCES :

http://enfants.3colombes.free.fr/contes/conte/

http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/pouledor.htm

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac
RETRO : C’est une récap des histoires déjà racontées….

Share Button

MACHIN CHOUETTE: Une drôlerie animale

Print pagePDF pageEmail page

LE BLOG NOTE DE

MACHIN CHOUETTE

Je tire mon nom d’un mot employé pour désigner un truc, un bidule, ou quelqu’un que l’on ne peut ou que l’on ne veut pas nommer
je viendrai de temps en temps avec mes deux « alcooliques »

Truc muche  bouboule bleu

et Bidule truc bouboule rose

– C’est pas parce qu’on est ronds que l’on est alcooliques ..
Il veut dire avec ses deux acolytes….

On l’excuse le  bidule central de son grenier n’est pas bien fini..!

On souhaite informer tous les Tartempions, du  Machin chose  qui fonctionnent avec leur engin. Enfin leur truc quoi … Ben leur Machin Chouette…. Leur truc, leur  bidule, que l’on ne peut ou que l’on ne veut pas nommer..! Et encore moins toucher du doigt (c’est trop hypersensible et réactif …. voire explosif)

Le pote Machin Chouette court la rédaction en donnant  quelques conseils en particulier la définition du flirt

Le flirt nous a-t-il dit, c’est :

« – Le machin dans la main, la main dans le machin, …
mais jamais le machin dans le machin…

–  C’est pas comme ça que le petit Jésus est arrivé…

– Ben si …!


– Ah bon Dieu j’en étais sûre …..!!
C’est pas bon de flirter avec n’importe qui

– je me rappelle de cette orange qui avait flirté avec un citron et qui avait peur d’avoir des pépins »

Un petit chef d’œuvre
de drôlerie animale

concocté par Jean d’Ormesson

Le français une langue animale…

«Myope comme une taupe», «rusé comme un renard» «serrés comme des sardines»… les termes empruntés au monde animal ne se retrouvent pas seulement dans les fables de La Fontaine, ils sont partout.

 La preuve: que vous soyez fier comme un coq, fort comme un boeuf, têtu comme un âne, malin comme un singe ou simplement un chaud lapin, vous êtes tous, un jour ou l’autre, devenu chèvre pour une caille aux yeux de biche.
Vous arrivez à votre premier rendez-vous fier comme un paon et frais comme un gardon et là , … pas un chat !
Vous faites le pied de grue, vous demandant si cette bécasse vous a réellement posé un lapin.

Il y a anguille sous roche et pourtant le bouc émissaire qui vous a obtenu ce rancard, la tête de linotte avec qui vous êtes copain comme cochon, vous l’a certifié: cette poule a du chien, une vraie panthère !
C’est sûr, vous serez un crapaud mort d’amour.

bouboule bleuMais tout de même, elle vous traite comme un chien.
Vous êtes prêt à gueuler comme un putois quand finalement la fine mouche arrive.
Bon, vous vous dites que dix minutes de retard, il n’y a pas de quoi casser trois pattes à un canard.
Sauf que la fameuse souris, malgré son cou de cygne et sa crinière de lion est en fait aussi plate qu’une limande, myope comme une taupe, elle souffle comme un phoque et rit comme une baleine.
Une vraie peau de vache, quoi !
Et vous, vous êtes fait comme un rat.
Vous roulez des yeux de merlan frit, vous êtes rouge comme une écrevisse, mais vous restez muet comme une carpe.

bouboule roseElle essaie bien de vous tirer les vers du nez, mais vous sautez du coq à l’âne et finissez par noyer le poisson. Vous avez le cafard, l’envie vous prend de pleurer comme un veau (ou de verser des larmes de crocodile, c’est selon).
Vous finissez par prendre le taureau par les cornes et vous inventer une fièvre de cheval qui vous permet de filer comme un lièvre.
C’est pas que vous êtes une poule mouillée, vous ne voulez pas être le dindon de la farce.

Vous avez beau être doux comme un agneau sous vos airs d’ours mal léché, faut pas vous prendre pour un pigeon car vous pourriez devenir le loup dans la bergerie.
Et puis, ça aurait servi à quoi de se regarder comme des chiens de faïence.
Après tout, revenons à nos moutons: vous avez maintenant une faim de loup, l’envie de dormir comme un loir et surtout vous avez d’autres chats à fouetter.

SOURCE :

Billet d’humour de Jean d’Ormesson

MACHIN CHOUETTE

Share Button

GRÉVE SNCF.. : Plutôt une greffe de l’arrière train

Print pagePDF pageEmail page


CHOU DE GUEULE

Maintenant que les érections sont passées, je peux parler de ce qui me hérisse le poil ( pas de carotte)…!
Pondérez mes propos par le fait que je viens de rentrer dans le train train hivernal et que la télé me met la vapeur au sujet d’un rapport sur les trains électriques

– OH purée…
il est furax Papy
– c’est pas cette année que   j’aurai mon train électrique

Le rapport Spinetta prône un traitement de choc pour la SNCF

Remise en question du statut de cheminot, fermetures de petites lignes… L’ex-patron d’Air France-KLM préconise des économies tous azimuts pour sortir le système ferroviaire de ses déficits structurels.

;

J’adore la France elle prend un expert des avions pour …..
Faire mieux marcher les trains

Pour faire décoller la SNCF, il préconise la recette de ma grand mère à mon cousin aviateur

– Pour bien décoller mon petit gars.. Essaye donc avec l’eau chaude

Spinetta ne l’a pas inventée car il n’y a aucune nouveauté dans son rapport  il vient juste  à coup de masse enfoncer des clous déjà posés par d’autre avant lui…..
A savoir : Haro sur les hommes

La disparition progressive du statut  de cheminot au rythme des nouvelles embauches au sein de l’entreprise publique,  au profit de contrats de droit commun, de façon à accompagner la mise en concurrence du transport de voyageurs à partir de 2023.
Une telle réforme mettrait fin à un statut vieux de 90 ans , qui comprend de nombreux avantages.

On en parle à la télé les plus humoristiques disent la SNCF   c’est :  Sur  – Neuf  – Cinq  – Fainéants

OUI un cheminot en cache peut être un autre plus soucieux du service public parce qu’il n’aurait  plus ce statut tant décrié…..

OUI ce serait grave de ne plus voir MICHELINE la fille du chef de gare voyager à l’oeil et drôle aussi de  la retrouver comme tout un chacun ticket à la main avec larmes et bagages

OUI face au tour de vis Spinetta il faut s’attendre à des préavis de « greffe »

OUI il faut penser à  sauver les derniers cheminots publics

OUI  pour les pousser  à aller de l’avant
seule une greffe du train arrière semble salvatrice

OUI les soutiens iront bon train le 22 mars surtout des usagers de nos campagnes qui avec ou sans statut ne resteront pas de marbre car ils ne sont pas prêts à attendre le bus Macron

Selon le rapport  les petites lignes de TER sont  :
« 
héritées d’un temps révolu« .

Ces lignes transportent 2% des voyageurs dans 9% des trains, sur 45% du réseau.
Or, elles mobilisent actuellement 16% des moyens consacrés au ferroviaire, soit 1,7 milliard d’euros par an.

Chaque kilomètre parcouru par un voyageur coûte un euro à la collectivité.

La situation ne serait pas catastrophique si ces lignes n’étaient pas en mauvais état.

L’Etat et les régions ont beaucoup investi ces dernières années, mais il faudrait encore ajouter, selon SNCF Réseau, plus de 5 milliards d’euros pour assurer leur pérennité.

– Va falloir s’organiser pour prendre le bus

Au moindre cout…..

Va falloir s’organiser dans les campagnes pour voyager le moins cher possible

« Le rapport ne propose pas de fermeture de ligne », assure Jean-Cyril Spinetta.

Il n’empêche: il préconise un audit de ces liaisons qui représentent le quart de l’offre des TER, doublé d’une contre-expertise du Commissariat général à l’investissement.

Le réseau secondaire serait ensuite divisé en deux parties: les lignes « dont la rénovation est justifiée d’un point de vue socio-économique », et les autres, qui formeraient un « réseau obsolète ».
– L’Etat se désengagerait complètement de ces dernières, libre aux régions de les sauver.

LE CONSEIL DU CHOU

VA FALLOIR INNOVER …!

et apprendre à patienter vu la vitesse des bus

,

Selon le rapport pour les lignes de TGV c’est pas mieux :
La vision de Jean-Cyril Spinetta semble sans appel

« Avec l’ouverture en 2017 de 700 kilomètres de lignes nouvelles, le réseau à grande vitesse français peut être considéré comme abouti ».

– À bon, entendeur … Salut
La ligne TGV Montpellier-Perpignan reste une nouvelle fois la grande oubliée du rapport Spinetta

Si le rapport Spinetta préfigure effectivement ce que sera le transport ferroviaire français du futur, autant dire que la ligne Montpellier-Perpignan ne verra jamais le jour. Déjà, début février, le conseil d’orientation des infrastructures avait proposé un rapport à la ministre des Transports, Elisabeth Borne, dans lequel le tronçon Montpellier-Perpignan était repoussé au-delà de 2023 voire 2028.

Long de seulement 150 km, ce chaînon manquant est le seul à ne pas être à grande vitesse dans l’axe européen Londres-Paris-Barcelone-Madrid-Séville.
Les travaux pour mettre fin à cette anomalie sont sans cesse repoussés voire abandonnés… quand ils ne sont même pas évoqués comme c’est le cas du rapport Spinetta.
BYE BYE … BARCELONE..!
Rien à foutre du boum démographique du Languedoc Roussillon…!

Amis retraités bienvenus dans le sud …

                        Amenez votre tandem avec vous

Conclusion

Les propositions de ce rapport ne seront pas forcément intégralement reprises telles quelles par le gouvernement lors de la rédaction de son projet de loi, mais on peut tabler qu’elles l’inspireront grandement, après la phase de concertation déjà annoncée.

Les prochains mois ne devront pas faire perdre de vue le rôle essentiel du ferroviaire en général, et du service public ferroviaire en particulier, et même si on peut s’opposer sur les moyens de le sauver et de le développer, il faudra éviter les procès d’intention, les condamnations aveugles, et le refus d’analyser les propositions qui seront faites d’un côté comme de l’autre.

La SNCF continuera à avoir un rôle essentiel à jouer dans le futur système ferroviaire, de par son histoire si riche et ses compétences indéniables dans beaucoup de domaines, mais elle doit aussi accepter de se remettre en question, et surtout ses cheminots.

SOURCES :  16/02/2018 – Les Echos – p. 16 et 17

 Transport Views  – LCI    –    france 3


CHOU DE GUEULE

Share Button