Archives de catégorie : choupinettes & choupinets

Tout pour les petits bout de chou….pas les choux de Bruxelles qui sont une espèce de chou …je le répète pour les urbains, c’est un chou adulte…ils sont cons mais cons ..ils croient aussi que les radis poussent en botte

ALLEZ MAMY RACONTE: Le pari de Dame la Chance

ALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Dans la Chouette, ma Mamy se transforme en conteuse au milieu du froid de l’hiver……
C’est comme ça qu’elle vous fera rêvez…..!   Aujourd’hui:
Le pari de Dame la Chance


logo mamy turlututu smallMes chers enfants moi aussi j’avais une grand mère qui, comme moi, aimait à raconter des histoires à la choupinette que j’étais en ce temps là….!

Elle se plaisait à me parler d’histoires qui m’aidaient à mieux me connaitre ou à modifier mon comportement ma manière d’être ou de me conduire avec les autres….. Je me rappelle de celle ci qui m’a amené à changer mon regard sur l’autre … L’autre ce mystère qui n’ait pas moi …. et pourtant si proche….!

ÉCOUTEZ-LA VOUS AUSSI POUR QUE DEMAIN VOUS SOYEZ MEILLEURS …

logo mamy turlututu small– Alors.. ACTION Mamy..!
Raconte nous un conte espagnol

OUI OUI ..!  Depuis QUE ANNA MARIA nous a quitté, c’est lui faire grand honneur de nous unir tous en pensée autour d’un conte espagnol… je crois d’ailleurs que la grand mère de ANNA MARIA lui racontait surement  ….
Il s’agit du   Pari de Dame la Chance…..

Logo mamy raconte DDame la Chance et Seigneur la Richesse se connaissaient depuis longtemps et vivaient en bonne amitié. Ils ne pouvaient se passer l’un de l’autre: là où il allait, elle allait aussi. Et ils se sentaient si bien ensemble qu’ils décidèrent finalement de se marier.
Ce qui fut bientôt fait.

On disait d’eux qu’ils s’aimaient comme deux tourtereaux, mais qui les connaissait d’un peu plus près savait bien que ce n’était pas l’exacte vérité.

dame chance et monsieur richard
C’était en réalité un couple bien étrange. Seigneur la Richesse amassait constamment or, argent et objets précieux, tout ce qui pouvait avoir une quelconque valeur. C’est ce qui lui avait valu son nom, même si les gens l’appelaient aussi Monsieur l’ Avare, Monsieur l’Argent, Monsieur la
Bourse et de bien d’autres façons encore.
Il était replet, de taille plutôt petite, sa tête ronde luisait comme l’or des Indiens, sur sa ceinture miroitait de l’argent mexicain, ses pieds tors étaient parés de chaussures du cuir le plus fin ornées de boucles en cuivre de Ségovie.

logo mamy turlututu smallDame la Chance semblait belle à première vue, mais c’était une femme instable et changeante comme le temps d’avril. Elle ne tenait pas en place,était extrêmement curieuse, et variait d’humeur dix fois par heure. Elle voulait décider toute seule de tout, sans arrêt elle ordonnait, commandait,ne se préoccupant nullement des prières et des promesses qui lui étaient
adressées. En bref, elle ne faisait toujours et partout que ce qui lui passait
par la tête.

Il n’est donc pas surprenant que peu de temps après leur mariage, des querelles soient survenues entre eux. Dame la Chance voulait en effet dominer son mari et exigeait qu’il lui obéît en tout, aveuglément. Malheureusement, celui-ci avait la même prétention vis-à-vis d’elle. L’un et l’autre voulaient commander et aucun des deux n’était prêt à faire la moindre
concession. Madame avait ses humeurs, Monsieur était d’une extrême vanité. Ainsi criaient-ils et se disputaient-ils du matin au soir et du soir au matin.

Les choses duraient ainsi depuis un certain temps déjà, quand Dame la
Chance dit à son mari:

monsieur richard– Tu dois quand même reconnaître que je suis plus puissante et plus forte que toi. Admets-le et entre nous, tout redeviendra de nouveau comme avant.

Seigneur la Richesse trembla de colère.

– Toi, plus forte? C’est ridicule! Quand te mettras-tu enfin dans la tête
que c’est moi le plus fort!

dame chance– S’il en est ainsi, reprit Dame la Chance, alors mesurons-nous. Le
vainqueur aura le droit de commander. Es-tu prêt?

 – C’est entendu,. répondit Je mari çui s’empressa d’ajouter: même s’il ne fait aucun doute que je suis le plus puissant.

pauvre homme– Alors regarde là-bas, sur la colline, ce pauvre homme assis sous l’olivier: il se lamente, car quelque chose le tourmente. Nous allons voir qui de nous deux saura le mieux l’aider.

Et ils s’engagèrent sans plus attendre sur le sentier qui menait à l’olivier.
Dame la Chance marchait d’un pas léger, fredonnant, sautillant de fleur en fleur, tandis que son époux avançait avec peine, soufflant à chaque pas et essuyant à tout instant son front trempé avec un mouchoir de soie. Puis Dame la Chance se cacha derrière un buisson tandis que Seigneur la Richesse abordait l’infortuné.

– Bonjour, brave homme, dit-il amicalement.

L’homme souleva son chapeau pour le saluer et répondit:
– Bonjour à vous aussi.

Monsieur rIchard et le pauvre homme

Le seigneur au gros ventre lui demanda:
– Tu ne sembles pas me connaître?

Le paysan fit non de la tête.
– Non Monsieur, je ne vous ai jamais vu de ma vie.

– C’est bien ce qu’il me semblait! fit le gros ventru en souriant. Et je ne crois pas être loin de la vérité si je dis que tu as des soucis.

Le paysan soupira:
– Monsieur, j’ai six jeunes enfants. Mais comment les nourrir, si personne ne me donne de travail? Et vous me demandez si j’ai des soucis!

jonas
Mamy je peux peut être casser ma tirelire pour lui
– T’es gentil mon petit Jonas …
mais ce sera pas la peine…
Écoute la suite…..


Le gros ventru sortit de sa poche une pièce d’argent et lui tendit en disant:

– Prends cet argent et achète-toi quelque chose, qu’au moins tu aies
un peu de joie!

Logo mamy raconte DLe pauvre remercia, prit la pièce d’argent et courut vers le village, chez le boulanger, acheter du pain et de la farine pour nourrir ses enfants.

Il tenait déjà la miche de pain dans sa main, mais lorsqu’il chercha dans sa poche la pièce d’argent, il n’y trouva qu’un trou. La pièce avait disparu.
Le pauvre homme rendit la miche au boulanger, ressortit et, pas à pas, chercha la pièce, mais en vain.

Dame la Chance et Seigneur la Richesse suivaient la scène de loin. Le gros pansu grimaçait, sa femme lui riait au nez.
Seigneur la Richesse, qui n’aimait pas que l’on se moque de lui, se fâcha et partit sur ses petites
jambes pour le rattraper.

monsieur richard– Que t’est-il arrivé? lui demanda-t-il. Pourquoi te lamentes-tu ainsi?

pauvre homme– Monsieur, gémit le pauvre, j’ai perdu votre pièce d’argent à cause d’un trou dans ma poche, et mes enfants vont continuer à avoir faim.

 

– BEN Mon colon….. Il en a eu du pot ce gars … parce qu’en plus il aurait pu être noir…!!!!
– Tais toi donc nigaud….

Alors le gros ventru lui donna une pièce d’or et dit avec bienveillance:

– Va chercher ce dont tu as besoin. Mais ne mets pas cette pièce dans ta poche, pour ne pas la perdre de nouveau!

Le pauvre le remercia, serra la pièce d’or dans sa main et se précipita chez le marchand.
Il choisit de la nourriture, des vêtements pour sa femme et ses enfants, et donna la pièce au marchand.

Celui-ci le regarda, puis sa pièce d’or toute neuve et brillante, et s’écria:

– Imposteur! Tu espérais peut-être que je ne m’apercevrais pas que ta
pièce est fausse? Je vais te dénoncer à la justice!

Le malheureux s’enfuit du magasin comme s’il avait le diable à ses trousses. Il gémit, se lamenta, et voilà que sur son chemin, il rencontra de nouveau le gros ventru sur ses jambes torses.

– Monsieur, s’exclama-t-il brusquement, vous m’avez entraîné dans le
malheur! Cette pièce d’or était fausse et à présent je risque la prison! Mes
enfants vont périr de faim, que vont-ils devenir sans moi?

monsieur richardSeigneur la Richesse se mit en colère. Il sortit de sa poche une bourse
pleine d’argent et la donna au pauvre:

– Va maintenant, et fais-en bon profit!

Le pauvre le remercia, serra la bourse sur sa poitrine et courut tout heureux chez lui.
Mais dans le bois, près du village, des brigands l’attaquèrent. Ils lui dérobèrent sa fortune, son chapeau et sa chemise, et lui infligèrent une correction.

Dame la Chance observait de loin ce qui se passait. Quand les brigands eurent disparu dans le bois, elle se tourna vers son mari et déclara d’un ton résolu:

dame chance et monsieur richard

– A présent, cela suffit! C’est à mon tour d’agir !   Regarde bien !

logo mamy turlututu smallElle souffla légèrement dans sa main et aussitôt, quelque chose brilla sur le sol devant le pauvre. Celui-ci cessa de se lamenter, s’approcha, et constata que c’était sa pièce d’argent perdue.
Il la ramassa et courut à nouveau vers le village acheter de la nourriture et des vêtements pour sa femme et ses enfants. Sitôt qu’il entra dans le magasin, le marchand l’embrassa en s’écriant:

Excuse-moi de t’avoir offensé! Je pensais que cette pièce d’or était fausse. Je l’ai apportée au tribunal, et là, après l’avoir examinée, on m’a assuré qu’elle était au contraire du plus bel or. Voilà ta pièce, je te la rends. Garde-la; ce que tu avais choisi, je te l’offre, et pardonne-moi de
t’avoir soupçonné!

Le pauvre retourna tout heureux chez lui. Alors qu’il traversait le bois, les gendarmes surgirent devant lui: ils emmenaient avec eux les bandits ligotés. En voyant le pauvre, ils s’arrêtèrent et dirent:

– Tu es sans doute l’homme qu’ils ont dépouillé! Ils ont déjà avoué t’avoir dérobé non seulement ta fortune, mais aussi ton chapeau et ta chemise. Voici ton bien !

Le pauvre reprit sa bourse, sa chemise et son chapeau et se précipita chez lui sans plus attendre. Dès lors, ses enfants ne connurent plus jamais la faim.

dame chanceEt Dame la Chance? Depuis ce temps, elle est encore plus capricieuse, plus changeante et plus turbulente qu’auparavant.

Par contre, Seigneur la Richesse se porte assez mal.
Il Ia suit partout, à deux pas en arrière, il soupire profondément, mais se tait et lui obéit avec soumission.

En vérité, que peut-il faire d’autre?

jonas– Mamy aujourd’hui j’ai bien retenu ce que tu nous as dit :
« l’argent ne fait pas le bonheur …. mais il faut un peu de chance pour en avoir…. et pour savoir le garder »

SOURCE: contes espagnols  – editions GRÜND

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac

RETRO : C’est une récap des histoires déjà racontées….

POÉSIE: Mon vieux … si je pouvais t’appeler papa..!

pour les amoureux de la littératureVos poèmes, vos poèmes préférés …

– Des livres à nous signaler, vos impressions sur ceux que vous avez lus, et que vous voulez nous conseiller….

Ou tout simplement comme aujourd’hui un beau texte à nous faire partager
Pensez à nos potes âgés qui n’ont pas de jardin et cultivent leur esprit…!

POÉSIE: Mon vieux … si je pouvais t’appeler papa..!

Daniel Guichard est un auteur-interprète né à Paris le 21 novembre 1948, d’un père breton soudeur en usine, Henri Guichard, et d’une mère à la triple origine russe, polonaise et ukrainienne.
Il habite aujourd’hui à Sauvian, dans l’Hérault.

Grandissant non loin du quartier des Halles, Daniel perd son père à l’âge de quinze ans et doit, pour vivre, travailler aux Halles de Paris, où il décharge les légumes et les fromages. Attiré par la carrière musicale, il se produit le soir, après le travail, dans des cabarets .

En 1966, signe un contrat d’interprète, chez BARCLAY. Mais les premières années de carrière de Daniel Guichard sont assez discrètes : il enregistre des disques à partir de 1967 mais doit se contenter de chanter dans des petites salles ou des cabarets. Daniel Guichard s’est surtout logo poésie smallrévélé au début des années 1970 grâce à  » La tendresse « 

Et surtout « Mon vieux…. »


La tendresse

Les Meilleurs Chansons de Daniel

J’ai toujours été admiratif des chanteurs qui dégagent une vraie âme. Qui portent dans leur voix le durcissement des années qu’ils ont passées pour arriver à matérialiser leurs rêves.

Dans son vieux pardessus râpé
Il s´en allait l´hiver, l´été
Dans le petit matin frileux
Mon vieux.

Y avait qu´un dimanche par semaine
Les autres jours, c´était la graine
Qu´il allait gagner comme on peut
Mon vieux.

L´été, on allait voir la mer
Tu vois c´était pas la misère
C´était pas non plus l´paradis
Hé oui tant pis.

Dans son vieux pardessus râpé
Il a pris pendant des années
L´même autobus de banlieue
Mon vieux.

L´soir en rentrant du boulot
Il s´asseyait sans dire un mot
Il était du genre silencieux
Mon vieux.

Les dimanches étaient monotones
On n´recevait jamais personne
Ça n´le rendait pas malheureux
Je crois, mon vieux.

Dans son vieux pardessus râpé
Les jours de paye quand il rentrait

On l´entendait gueuler un peu
Mon vieux.

Nous, on connaissait la chanson
Tout y passait, bourgeois, patrons,
La gauche, la droite, même le bon Dieu
Avec mon vieux.

Chez nous y avait pas la télé
C´est dehors que j´allais chercher
Pendant quelques heures l´évasion
Tu sais, c´est con!

Dire que j´ai passé des années
A côté de lui sans le r´garder
On a à peine ouvert les yeux
Nous deux.

J´aurais pu c´était pas malin
Faire avec lui un bout d´chemin
Ça l´aurait p´t´-êt´ rendu heureux
Mon vieux.

Mais quand on a juste quinze ans
On n´a pas le cœur assez grand
Pour y loger tout´s ces chos´s-là
Tu vois.

Maintenant qu´il est loin d´ici
En pensant à tout ça, j´me dis
« J´aim´rais bien qu´il soit près de moi »
PAPA…

COFFRET DE 16 CHANSONS https://amzn.to/3FwCEcZ

 

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez CHOU BLANC retour sur la rubrique du même tabac

RETRO :
C’est du même tabac…..

La légende des cigognes…. Quand passent les années…!


L’HOMME DES BOIS
Bloc Note de GUI7

Dans les méandres de l’internet au cœur de la toile d’une araignée céleste jaillit parfois la lumière…
C’est ainsi que j’ai découvert l’origine de mon nom.
Malgré sa consonance bien française, GUI7 est d’origine germanique et se traduit: « celui des bois  »
Ceux qui connaissent mon amour de la terre et de toutes les créatures de l’univers ne s’en étonneront pas.
J’ ai ainsi compris que quelque part dans la généalogie de ma famille, il y avait l’homme, qui avait vu l’homme, qui avait vu l’ours….!

Aujourd’hui, je voudrais continuer à vous faire découvrir les mystères de nos relations avec les oiseaux…. Si proche des cieux qu’ils ont toujours été donnés comme des messagers du ciel à l’image de la cigogne qui avait la mission d’aller quérir au fonds du puits une âme destinée au bébé qui devait venir sur terre. 

Mais les connaissez vous vraiment … Nos amis les oiseaux…?


barre verte

Passent passent les cigognes….

La cigogne est un oiseau échassier migrateur.

C’est un oiseau carnivore qui se nourrit essentiellement de vers de terre, de grenouilles, de petits serpents, de rongeurs et parfois de poissons.

C’est un oiseau migrateur africain qui vient se reproduire en Europe en empruntant deux tracés différents. L’un contourne la Méditerranée par l’Est pour atteindre les zones de nidification se situant dans les pays de l’Est. L’autre chemin passe au-dessus du détroit de Gibraltar, l’Espagne pour atteindre la France

On trouve des cigognes en France, en Normandie, dans le Sud-Ouest et bien sûr en Alsace qui l’a adoptée comme animal totem.

La cigogne reste donc l’oiseau emblématique de l’Alsace.

barre verte

Dans l’antique Égypte, la cigogne était sacrée et quiconque l’attaquait était puni de mort.

En Grèce, jadis, on appela « loi cigogne » l’édit qui obligeait les enfants à nourrir leurs vieux parents dans la détresse.
Aujourd’hui, en Orient et en Alsace, ce respect et cette vénération traditionnelle survit encore.
La cigogne est avant tout un porte-bonheur.
Lorsqu’une jeune fille voit une cigogne à terre faire quelques pas à sa rencontre, c’est, dit-on, signe de mariage dans l’année.

barre verte

Les légendes des cigognes

Chez les germains c’est la messagère de la déesse Holda

Une très vieille légende féodale du Bas-Rhin raconte que les cigognes la messagère de la déesse Holda, ont le rôle de renvoyer dans le monde des vivants les âmes des défunts en les réincarnant.
Elles avaient la mission d’aller quérir au fonds du puits l’âme destinée au bébé qui devait venir sur terre.

Après avoir passé commande, la future maman doit mettre quelques morceaux de sucre sur le rebord de la fenêtre pour attirer la cigogne.

« L’oiseau va alors chercher le bambin auprès d’une source ou d’une mare, là où les lutins ramènent des profondeurs de la terre les âmes tombées du ciel avec la pluie, et réincarnées en nouveau-nés.
Il semble que les cigognes, fréquentant les zones humides pour leurs besoins alimentaires, aient ainsi remplacé depuis le siècle dernier les lutins, qui étaient dans des temps plus anciens préposés à la livraison des bébés. »

Voici une variante qui fait fi de la réincarnation …. c’est la légende du KINDELSBRUNNEN (Fontaine aux enfants)
Sous la cathédrale de Strasbourg il y avait autrefois un lac. C’est là que barbotaient et s’amusaient les âmes des enfants qui attendaient de venir au monde. Sur ce lac vivait aussi un gnome qui passait son temps à naviguer sur une barque argentée. A l’aide d’un filet d’or, il attrapait délicatement les âmes des bébés. Il les confiait ensuite à la cigogne qui n’avait plus qu’à les déposer dans les berceaux.

On comprends mieux pourquoi de nos jours, on raconte que  c’est la cigogne qui apporte les bébés aux mamans qui ont passé commande.

Mais comment la cigogne sait elle qui souhaite avoir un bébé ?
C’est simple.
En Alsace la coutume veut que lorsqu’une jeune femme, un frère ou une sœur désire un enfant il suffit de placer un morceau de sucre devant la fenêtre afin d’attirer la cigogne, avec l’espoir que celle ci dépose le précieux balluchon en échange de cette friandise.
FASTOCHE, non ?

– Les légendes permettent parfois de travestir de façon poétique des sujets délicats à aborder pour certains parents, comme celui de la conception.
Les enfants pouvaient ainsi s’entendre dire que leur maman avait été mordue par une cigogne lorsqu’ils demandaient pourquoi elle était alitée après la naissance du bébé.

barre verte

LA CIGOGNE PORTE BONHEUR

Une autre croyance voudrait qu’elle ait volé autour de Jésus lors de sa crucifixion.
Elle serait ainsi devenue un symbole de résurrection, de régénération. C’est dans ce sens qu’une cigogne qui volerait au-dessus d’une maison ou y construirait son nid serait annonciatrice d’une futur naissance.

Photo du tympan de l’église Saint-Martin à Ammerschwihrr, représentant la Crucifixion de Jésus avec deux anges adorateurs et c’est Dieu le Père qui tient la croix de son Fils.

« Si une cigogne s’est posée sur votre maison, elle devient votre porte-bonheur dans presque tous les domaines:
Fécondité et fidélité en premier lieu, mais aussi richesse, santé, protection contre la foudre, bénédiction de la ville entière où elle a élu domicile, etc.

Cette quantité de vertus lui a sans doute été attribuée dans les siècles passés parce qu’elle débarrassait les champs et marécages des serpents et d’autres animaux peu appréciés par les habitants. »

barre verte

                                                       RETRO : C’est du même tabac….retour sur la rubrique du même tabac.

L’ HOMME DES BOIS


La Chouette a fait un vol avec la colombe

MUSIQUE : Cocteau et la musique

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

 LA PARTITION DE MA2

          La Partition de MA2

Après avoir vu la  version américaine de
« la Belle et la Bête » les potes âgés
se rappellent de la version originale

  Musique à deux

COCTEAU FILMS
et  MUSIQUE

« Avec cet album paru aux éditions Milan Music en 2011 vous retrouverez l’univers musical de Jean Cocteau…. ses textes mais aussi les musiques de ses films

Pour ma part, j’ai un petit faible pour la belle et la bête….. et mon mari pour « le boeuf sur le toit » qu’il vous recommande ..

Bonne écoute de ces quelques extraits …. A bientôt »

 


LISTE DES PISTES :
01. Générique/Main Title (2:04)
02. La Belle et Avenant/Beauty and Avenant (1:26)
03. Dans la Forêt/In the Forest (
3:16)
04. La Salle des Festins/The Banquet Hall (
3:36)
05. Le Vol d’une Rose/The Theft of a Rose (
1:49)
06. Retour du Marchand/The Merchant’s Return (
1:00)
07. Départ de Belle/Beauty’s Departure (
1:38)
08. Les Coulouirs Mystérieux/Mysterious Corridors (
3:38)
09. Apparition de la Bête/Appearance of the Beast (
1:39)
10. Dans la Chambre à Coucher/In the Bedroom (
1:19)
11. Le Souper/The Dinner (
3:40)
12. Moments d’effroi/Frightful Moments (
4:14)

MUSIQUE de GEORGES AURIC

– film la belle et le bête 1946
  MUSIQUE de DARIUS MILHAUD    « le boeuf sur le toit » –  MUSIQUE de GEORGES AURIC – film les parents terribles 
  MUSIQUE DE FRANCIS POULENC Le discours du général MUSIQUE DE GERMAINE TAILLEFER – La valse des dépêches  
   MUSIQUE DE FRANCIS POULENC – la baigneuse de Trouville –   MUSIQUE DE ERIC SATIE – Parade ballet réaliste 

 le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deux

M A 2      Ma musique à deux
Mise en page et sonorisation réalisée avec la complicité de CHOU BLANC

retour sur la rubrique du même tabac RETRO : C’est du même tabac…