Archives de catégorie : chouette des clochers

les confidences du magnétiseur de service chaman mâtiné médium spirituel;
je déconne ………car il choulage bien du monde

Un roi troubadour : Thibaut de Champagne (1201-1253),

logo poésie smallVos poèmes, vos poèmes préférés …

– Des livres à nous signaler, vos impressions sur ceux que vous avez lus, et que vous voulez nous conseiller…. Ou tout simplement comme aujourd’hui un beau texte à nous faire partager

Pensez à nos potes âgés qui n’ont pas de jardin et cultivent leur esprit…!
Aujourd’hui pour la saint Thibaut … Honneur au roi troubadour.. Thibaud de champagne

Le chant de croisade de Thibaut de Champagne,
roi troubadour du XIIIe siècle

Sujet : musique, poésie, chanson médiévale, troubadour, trouvère
Titre :  « chant de Croisade »
Compositeur : Thibaut IV de Champagne (1201-1253), roi de Navarre, Thibaut le chansonnier, Thibaut le posthume
Période : moyen-âge central, XIIIe
Interprète : René Zosso, trouvère, vielliste, et le Clemencic Consort

Filleul de Philippe Auguste, fils posthume de Thibaut III et de Blanche de Navarre, Thibaut IV (1201-1253), roi de Navarre et Comte de Champagne, appelé encore Thibaut le chansonnier, se présente à la fois comme un preux chevalier et un gentilhomme poète.

Amateur d’écriture, on le surnomme également Thibaut le troubadour et il a laissé plus de soixante pièces de poésies et chansons.

On dit de lui qu’il perpétua à la cour du roi de France où il fut élevé sous la protection de son parrain Philippe Auguste, l’art de la poésie et des chansons de trouvères (en langue d’oïl) et on le reconnaîtra même comme un des plus célèbres troubadours en son temps.

Un siècle plus tard, Dante confirmera cette réputation en saluant la qualité de l’oeuvre poétique de Thibaut de Champagne et en le décrivant comme un précurseur de son temps.

Le Chant de Croisade et histoire de  la sixième croisade

Nous partageons ici une des pièces les plus célèbres de ce chevalier gentilhomme étant parvenu jusqu’à nous, notamment grâce au troubadour moderne et vielliste suisse, passionné de musique médiévale, René Zosso

Du point de vue datation, on fait remonter cette chanson aux années 1238/1239 et elle aurait été écrite par Thibaut de Navarre, un peu avant son départ pour la sixième croisade, dite la croisade des Barons, à l’appel du pape Grégoire IX.
Militairement, cette expédition se soldera par une déroute

La rose de Damas … c’est lui..!

 

Thibaut de Champagne reviendra de cette sixième croisade en 1240.

Il en ramènera la Rose de Damas qu’il fera abondamment planter dans les jardins de son palais et qui deviendra par la suite la rose de Provins

 

Paroles du chant de croisade de Thibaut de Champagne

Seigneurs, sachez : qui or ne s’en ira
En cette terre où Dieu fut mort et vif,
Et qui la croix d’outre-mer ne prendra,
A dure peine ira en paradis;
Qui n’a en soi pitié ni souvenance,
Au haut Seigneur doit chercher sa vengeance,
Et délivrer sa terre et son pays.

Tous les mauvais resteront à l’arrière
Qui, n’aimant Dieu, ne l’honorent, ni ne le prient.
Et chacun dit : « Ma femme que fera ?
La laisserai à nul, fut-il ami »,
Serait tomber en bien trop folle errance;
Il n’est d’amis hors celui, sans doutance,
Qui pour nous fut en la vraie croix mis.

Or, s’en iront ces vaillants écuyers
Qui aiment Dieu et l’honneur de ce mont,
Qui sagement veulent à Dieu aller;
Et les morveux, les cendreux resteront.
Aveugle soit – de ce, ne doute mie –
Qui n’aide Dieu une fois en sa vie,
Et pour si peu perd la gloire du monde.

Douce dame, reine couronnée,
Priez pour nous, Vierge bienheureuse !
Et après nul mal ne nous peut échoir.

Surtout le Texte original en langue d’Oil

SOURCE :

Article de Frédéric EFFE
Pour moyenagepassion.com (excellent site pour médiévistes)
A la découverte du moyen-âge et du monde médiéval sous toutes ses formes.

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez CHOU BLANC retour sur la rubrique du même tabac

RETRO :
C’est du même tabac…..

Huile essentielle
Rose de Damas
https://amzn.to/2u1odvB
Share Button

AU FIL DES HEURES : Mois de Juillet


barre verte

 

 


« Au fil des heures »,
c’est un pote âgé
grand amoureux
LE CHOURISTEdes enluminures
médiévales qui
s’est déguisé en
moine Top O’Clock.

Il fait sa rentrée en faisant son entrée dans la rédaction.


Pendant un an, LA CHOUETTE lui a réservé un des premiers week-end du mois pour nous présenter le mois qui arrive avec l’enluminure et les commentaires qui figurent dans le plus beau des manuscrits enluminés du Moyen Age.

Les Très riches Heures du Duc de Berry

L’Homme anatomique, ou Homme zodiacal, enluminure réalisée par les Frères de Limbourg et portant les armes du duc Jean de Berry, f.14v.

Les Très riches Heures du Duc de Berry constituent, de l’avis unanime, l’un des plus beaux, et pour beaucoup, le plus beau des manuscrits enluminés du Moyen Age.

ll est commandé par le duc de Berry aux frères Paul, Jean et Herman de Limbourg vers 1410-1411. Inachevé à la mort des trois peintres et de leur commanditaire en 1416, le manuscrit est probablement complété, dans certaines miniatures du calendrier, par un peintre anonyme dans les années 1440.

C’est en tous cas le plus réputé. Jean, duc de Berry, était fils, frère et oncle des rois de France. Il fut donc mêlé à tous les grands moments de l’histoire de son époque.
Sa passion était toutefois de collectionner les splendeurs artistiques de son temps. Il possédait notamment une bibliothèque de près de 150 manuscrits enluminés, dont quinze Livres d’Heures.

On appelait ainsi des recueils de prières à l’usage des laïcs, qui voulaient se tourner vers Dieu à différentes heures fixes de la journée.

Et comme les prières variaient suivant le temps de l’année, et que chaque jour amenait la fête de tel ou tel saint, les Livres d’Heures s’ouvraient presque toujours par un calendrier.
C’est dans ces mois de l’année, accompagnés des représentations des travaux des champs et des activités diverses (réjouissances, offices, travaux, astrologie…) que je puiserai l’essentiel de mes rubriques….
C’est avec les pièces de ce remarquable Livre d’Heures du Duc de Berry, que j’espère enluminer vos dimanches par les plus belles illustrations qui constituent l’essentiel de l’ouvrage.

JUILLET, folio 7

Les travaux du mois de juillet représentent la moisson et la tonte des moutons.
Deux personnages fauchent les blés à l’aide d’un volant et d’une baguette.
Un volant est une longue faucille ouverte dont le manche fait angle avec le plat de la lame.
À l’aide de la baguette, ils dégagent un paquet de tiges qu’ils coupent en lançant le volant.Les moissonneurs avancent de l’extérieur de la parcelle en se dirigeant vers son centre en tournant.
L’un d’entre eux porte une pierre à aiguiser à la ceinture. Deux autres personnages, dont une femme, coupent la laine des moutons à l’aide de forces

Tenue des ciseaux forces à tondre les moutons

Exception faite des montagnes imaginaires, le paysage représente, au premier plan, la rivière Boivre se jetant dans le Clain, à proximité du château triangulaire de Poitiers représenté au second plan, distinct du palais des Comtes du Poitou, situé lui sur le plateau.

Propriété du duc de Berry, le château fut reconstruit sans doute à partir de 1378 sur ordre du duc par son architecte Guy de Dammartin.

La représentation du château dans cette miniature est conforme aux travaux menés pour le duc, même si Millard Meiss a mis en doute cette identification.

La miniature a été peinte par Paul de Limbourg selon Meiss, par le peintre des années 1440 selon Cazelles.

source : WIKIPEDIA

barre verte


TOP O’CLOCK

 

Share Button

MAMETTE CLARA AU CŒUR DE LA CRÈCHE ….. DE NOËL

logo poésie smallVos poèmes, vos poèmes préférés …

– Des livres à nous signaler, vos impressions sur ceux que vous avez lus, et que vous voulez nous conseiller…. Ou tout simplement comme aujourd’hui un beau texte à nous faire partager


Pensez à nos potes âgés qui n’ont pas de jardin et cultivent leur esprit…!

Aujourd’hui on plonge dans les souvenirs de cantine d’un pote âgé


MAMETTE CLARA AU CŒUR DE LA CRÈCHE ….. DE NOËL

Depuis de nombreuses années, à chaque Noël, la Mamette de la cantine
s’occupe comme une seconde mère de tous les enfants.
Elle invite aussi le petit Jésus et tous les anges du ciel
A vivre un doux instant au milieu des enfants de sa royale cantine

Le Bon Dieu en confiance place ainsi le petit Jésus en nourrice .
Tout le monde avec lui, prépare l’arrivée des rois
L’enfant Jésus illumine la pièce et crie avec eux.
Et comme les autres enfants, il fait lui aussi  de toi Clara… Une mère.

Sainte Mamette  de notre cantine,
Que Dieu préserve ta précieuse santé
Probablement que comme chaque année, grâce à ta douceur,
les rois… suivant l’étoile illuminée,
et tous trois éblouis par sa grande clarté
finiront par trouver, caché au milieu des enfants regroupés,
blottit dans les jupes de sa Mamette Clara …
Celui qu’ils cherchaient… Le fils de DIEU le père….!

Sainte Mamette de notre cantine
Pour une nouvelle heureuse année…
Laisse encore une fois  partir le petit Jésus
il doit distribuer à tous les enfants du monde une part de son amour
Pour toi Mamette Clara, il te restera l’amour de tes mille petits enfants.

Si chaque enfant te prend chaque jour pour Sainte Anne,
Garde bien pour toi l’amour que toute l’année chacun d’eux  te donne,
jusqu’au jour où à ta  retraite dans la cantine  nous entendrons tous…
Mille voix pour confirmer que
-«  CLARA notre Mamette … C’était une sainte femme »

L’Altre GUISSET

17 12 2003

A Clara cette surveillante de cantine qui était pour nous… le temps d’un repas … notre mère à tous ..
Je voulais te dire à 69 ans …. Enfin ça y est CLARA , je pose bien les deux mains SUR la table et je ne porte plus la valise de ma main gauche…
Merci Mamette

 

Maintenant c’est sa Mamy qui apprend
à ma petite fille Juliette….

Pour faire comme elle offrez ce livre : https://amzn.to/2MZ84il

 

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez CHOU BLANC retour sur la rubrique du même tabac

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button