Archives de catégorie : chou fleur

les synthèses de fin de mois et la rubrique choupinet choupinettes

Pote Yvon Auturbain : Le barbier – el barber


BLOG NOTE

YVON AUTURBAIN

Chaque mois qui passe amène un retraité de plus dans les rangs des potes âgés.
Ceux qui comme Yvon ont eu une longue vie de labeur seront intéressés par ses recherches sur les métiers du passé de son pays catalan..!

Vous l’aurez compris Yvon est un catalan de souche ( arrels) et ne participe que si sa rubrique est bilingue….
Tant que la Chouette ne nous demande pas l’indépendance de son clocher…. On a béni sa proposition d’autant qu’entre fouine et belette Yvon est un rat de bibliothèque qui sait partager son turbain….
Les opposants au projet on dit …. Avec lui les lecteurs.. -« Ben…Yvon en chier …! »

« C’est à l’être capable d’acquérir le plus grand nombre d’arts que la nature a
donné l’outil de loin le plus utile: La main ».
Aristote

Concert a Llinars del Vallès de la Cobla Montgrins, diumenge 29 de maig de 2011. Sardana « Amistat i Compromís »
del compositor Marcel Artiaga, i obligada de tible                 Tible: Marcel Artiaga.

A CHAQUE SEMAINE
SON MÉTIER D’AUTREFOIS

PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE…

AUJOURD’HUI :
El Barber
– Le Barbier

Le Barbier- El Barber

SANT PATRO – SANT LUIS
SAINT PATRON – SAINT LOUIS

 

Le barbier a pour métier de couper et arranger les cheveux et de raser les gens.
Pendant de nombreuses années et jusqu’au
XIXème siècle  on Iui reconnaissait aussi
le droit de pratiquer la chirurgie mineure (arracher des dents, faire des saignées, appliquer des sangsues … ).
Quand par
arrêté de 1840 ceci leur fut l’interdit  certains ne se sont pas privé pour autant de poursuivre leurs pratiques médicales.

C’était aussi chez le  barbier que l’on s’apprenait une bonne partie de vie du village ,
Au moins la partie qui intéresse les cancaniers et les cancanières …

PROVERBES

Je n’ai jamais connu de barbier muet
il faut toujours être au mieux avec la femme d’un barbier
C’ est à  force vous couper que votre barbier apprend à raser

 

El barber té per ofici de tallar 0 arreglar els cabells i d’afaitar la
gent. Durant molt anys (fins al segle XIX) hom Ii reconeixia tamb
el dret de practicar la cirurgia menor (arrancar queixals, fer
sagnies, aplicar sangsugues … ).
Quan hom els ho prohibeix per decret (1840) no priva del tot
que un 0 altre barber continuï aquestes pràctiques mèdiques.
És també a cal barber que s’aprèn gran part de la vida del poble ,
almenys la que interessa els xipoters i les xipoteres …

 

PROVERBIS

Mai s’ha conegut
cap barber mut.Amb la dona del barber,
val millor estar-hi bé.Tallant barbes
S’aprèn a afaitar


SOURCE :
Les métiers… autrefois
Revista Terra Nostra N 68… R GUAL

illustrations bois gravés catalans du XVIII Siècle Jean AMADE

YVON AUTURBAIN
Restez svelte 160px

Share Button

LE GÂTEUX : Astuce pour dorer les tartes et pâtisseries

le Blog note
de

PAT HISSIER

M HISSIER assure désormais sa rubrique

« Papisseries… »

Bien sûr PATACHOU sera à ses côtés

Une gourmandise de plus dans la Chouette

La gastronomie et la pâtisserie françaises sont réputées à travers le monde. Si le nombre de plats et de desserts français est important, certains sont plus appréciés et plus connus que d’autres …
A eux de vous les faire découvrir…

 Comment faire pour dorer la pâte de vos tartes et pâtisseries

Voici les trucs et astuces pour que
votre tarte soit plus brillante plus

appétissante

 

Comment faire des tartes et pâtisseries bien dorées ?

Le succès d’une recette ne se résume pas qu’à son goût, il est également important de soigner l’aspect visuel. Pour embellir facilement vos tartes, biscuits et viennoiseries, il y existe un truc simple et efficace. Vous allez l’a-dorer.

Faites briller de mille feux vos tourtes, tartes, biscuits et autres viennoiseries en seulement… un coup de pinceau ! Pour donner un teint doré à vos recettes à base de pâte, plusieurs méthodes possibles, à condition d’avoir un pinceau de cuisine sous la main.

La technique classique consiste à appliquer sur votre préparation un mélange composé d’un jaune d’œuf battu et d’un peu de lait.

Badigeonnez légèrement ce mélange à l’aide d’un pinceau avant la cuisson.

À sa sortie du four, votre préparation aura joliment bronzée.

Si vous ne pouvez/voulez pas utiliser d’œuf, vous pouvez toujours vaporiser du lait sur le dessus de votre préparation ou encore y badigeonner de l’eau sucrée (sirop), toujours avant d’enfourner votre recette fétiche. (ma camarade met de la confiture)

 

ingrédients pour dorer les pâtes ou les coller entre-elles avant la cuisson. :

 

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

Bonjour

Comment faire pour qu’une dorure à l’œuf, telle celle proposée ici, ne soit pas carbonisée à la cuisson (alors que la pâte est correctement cuite – pâte feuilletée à 220°C les premières minutes puis 190°C les 20-25 min restantes) ?
En fait, à force d’expériences ratées, j’ai fini par ne plus mettre de dorures sur mes pâtisseries. Une dorure eau+sucre n’est elle pas plus résistante ?

– Non, baissez la température de votre four. 220°C c’est trop ! 180°C est largement suffisant. A 220°C votre jaune bronze trop, c’est normal.

 

SOURCE :
https://www.meilleurduchef.com/fr/recette/dorure.html

LE GÂTEUX et ses Papisseries

Share Button

FABLES : L’Enfant et le Maitre d’École

Vos poèmes, vos poèmes préférés

– Les livres à nous signaler, vos impressions sur ceux que vous avez lus, et que vous voulez nous conseiller….

Pensez à nos potes âgés qui n’ont pas de jardin et cultivent leur esprit…!

L’ENFANT ET LE MAÎTRE D’ÉCOLE.

Lecture : René Depasse   Illustration : Gustave Doré
Source audio : www.litteratureaudio.com

L’ENFANT ET LE MAÎTRE D’ÉCOLE. (*)

Dans ce récit je prétends faire voir
D’un certain Sot la remontrance vaine.
Un jeune Enfant dans l’eau se laissa choir,
En badinant (1) sur les bords de la Seine.
Le Ciel permit qu’un saule se trouva
Dont le branchage, après Dieu, le sauva.
S’étant pris, dis-je, aux branches de ce saule,
Par cet endroit passe un Maître d’école ;
L’enfant lui crie : Au secours, je péris.
Le Magister (2), se tournant à ses cris,
D’un ton fort grave à contretemps s’avise
De le tancer (3) : Ah  le petit Babouin (4) !
Voyez, dit-il, où l’a mis sa sottise !
Et puis, prenez de tels fripons le soin.
Que les parents sont malheureux, qu’il faille
Toujours veiller à semblable canaille (5) !
Qu’ils ont de maux ! et que je plains leur sort !
Ayant tout dit, il mit l’Enfant à bord (6).
Je blâme ici plus de gens qu’on ne pense.
Tout babillard, tout censeur (7), tout pédant (8),
Se peut connaître au discours que j’avance :
Chacun des trois fait un peuple fort grand ;
Le Créateur en a béni l’engeance (9).
En toute affaire ils ne font que songer
Aux moyens d’exercer leur langue.
Hé mon ami, tire-moi de danger ;
Tu feras après ta harangue.

(*) Sources : (d’après G. Couton : Fables)
« L’enfant qui se baigne », fable d’Ésope
qui aurait pu servir de source ne figurait pas dans les recueils de l’époque auxquels on fait référence habituellement…Peut-être vient-elle d’une des éditions d’Ésope de ce temps ?
On pense aussi à une transposition de la fable d’Abstemius ou de Faerne ou de Verdizotti, où les acteurs sont un loup et un renard. Peut-être encore dans « Gargantua »,
de Rabelais (I,42), la scène où frère Jean pendu à une branche par la visière de son casque…
La source commune est certainement un apologue antique…
(1) en jouant
(2) maître d’école de village, qui enseigne à lire aux jeunes
paysans (dict. de Furetière)
(3) gronder
(4) garnement, enfant qui mérite des réprimandes (dict. du
français classique : XVIIème)
(5) péjoratif : jeune enfant (source id. 4)
(6) il le tira de l’eau
(7) celui qui reprend, qui critique avec malveillance( souce id. 4)
(8) maître d’école, précepteur (source id. 4)
(9) l’a fait prospérer et multiplier

SOURCE: SITE SUR LA FONTAINE


Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez
CHOU BLANC retour sur la rubrique du même tabac

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button