Archives de l’auteur : MA2

CHANT: CHANTS GRÉGORIENS DES TEMPLIERS

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

 LA PARTITION DE MA2

    La Partition de MA2
  Musique à deux
SOURCE: LE MONDE DE CLIO

Le chant grégorien, monument culturel et trésor de la musique universelle, constitue surtout le chant propre de la liturgie catholique romaine.
Aussi avons-nous demandé à Dom Hervé Courau, musicologue réputé et père abbé de Notre-Dame de Triors,(Drôme) de nous parler d’une réalité dont il connaît l’histoire et la complexité et qu’il pratique quotidiennement avec sa communauté.

Hervé Courau
Moine bénédictin. Père abbé de Notre-Dame de Triors ( Drôme )

Qu’appelle-t-on chant grégorien ?

À l’énoncé très général de cette question, on peut apporter deux réponses:
L’une d’ordre historique, l’autre d’ordre musical. Le chant grégorien fait référence à l’histoire, puisqu’il inscrit dans son nom une référence à un pape qui vécut à la frontière entre les VIe et VIIe siècles. Saint Grégoire, dit (y compris chez les Orientaux) le Grand, exerça de 590 à 604 : les quelques années de son pontificat furent extrêmement fécondes à divers points de vue, spécialement pour tout ce qui concerne la liturgie.

Musicalement, le grégorien se définit comme un chant monodique :
Les chanteurs y chantent tous la même mélodie, n’usant en outre que de la gamme naturelle. C’est dire que la gamme n’est jamais tempérée par des dièses ou des bémols – seul le si bémol y est toléré. L’outillage musical est donc extrêmement simple, fruste même si on le compare à ce qu’est devenue la musique de nos jours.
L’oreille moderne est tellement habituée à la gamme tempérée, aux accords et à l’harmonisation de diverses voix ou instruments que cette simplicité fait du grégorien une réalité sonore assez originale : on entre dans un univers musical qui semble, pour une oreille moderne, un peu exotique, inédit. Il partage pourtant ces particularités avec la plupart des répertoires antiques.

En reprenant le point de vue de l’historien, on peut dire dans un second temps que cette forme musicale renvoie à un répertoire contenu dans un recueil nommé à partir du VIIe siècle Antiphonaire grégorien. Mais les premiers manuscrits comportant des signes musicaux ne datent, eux, que du IXe siècle – donc, près de trois siècles après le pape Grégoire le Grand.
Aussi les paléographes ont-ils tendance à définir le grégorien (en tant que répertoire bien caractérisé, j’entends) plutôt comme le produit de la fusion, vers cette époque, d’un vieux chant dit romain et du chant dit gallican, pratiqué en Gaule, plus précisément dans le nord-est de la France actuelle.
On s’éloigne donc de la personne de Grégoire, et d’un art contemporain des Mérovingiens pour les temps carolingiens. La parenté avec le saint pape semble disparaître ; cependant la réalité historique est plus complexe qu’il n’apparaît dans ce jugement un peu succinct.

Pour synthétiser,on peut dire : Que le grégorien est le chant propre de la liturgie latine, depuis les siècles passés jusqu’à maintenant, marqué par saint Grégoire d’une façon décisive – le qualificatif de « grégorien » étant un acte de reconnaissance pour le rôle que ce pape a joué dans la mise en forme de la prière chantée officielle de l’Église latine.

La liturgie chrétienne a-t-elle été toujours associée à la musique ?

Le soupçon de saint Jérôme et des premiers moines (des ermites) à l’égard du chant solennel dans l’Église est bien connu. En voici quelques témoignages :
« Quand nous sommes en présence de Dieu, nous devons avoir une grande contrition, et non une voix éclatante… Comment supporter qu’un moine, à l’église ou en cellule, fasse retentir sa voix comme un bœuf ? » (Abba Pambô).
« Chanter un refrain à un psaume est déjà un premier acte d’orgueil, comme si on disait : « c’est moi qui chante » ».

Les muses païennes semblent s’être alliées pour exercer leur pouvoir maléfique dans la musique.
On comprend dès lors les réticences des premiers temps chrétiens. Le culte païen faisait largement usage de la musique dans l’intention superstitieuse d’entrer par elle dans le monde des dieux.
Cet univers musical, le christianisme le dénonce comme envoûté, sous la motion des démons.
De fait, la liturgie chrétienne a longtemps affectionné une sorte de puritanisme.

Saint Augustin dans ses Confessions avoue tour à tour l’attrait dangereux de la musique sur ses sens et le rôle que pourtant elle a joué dans sa conversion à Milan.

  Comment les jeunes vivent ils cette musique..? 

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

Une question a vous poser a vous les Catholiques une personne Athée (comme moi) écoutant ces chants fait t’il une « offense » quelconque à la religion ? Car personnellement de temps en temps j’en écoute…ça me change de ma techno et ça me « ressource »….

– –Écouter des chants de prières ne peut déranger qui que ce soit. Bien au contraire, la prière des hommes vers Dieu qui nous a crées et vers lequel nous espérons retourner, apporte effectivement la paix de l’âme et de l’esprit. Le grégorien est un chant qui élève l’âme vers le ciel.

En tant que pur athée, j’écoute ces chants sans même penser qu’a la base, ils sont adressés à un Dieu.

Ceci n’est pas un chant grégorien, mais un chant latin ancien, c’est à dire qu’il est l’ancêtre du grégorien.

– Personne n’est obligé d’écouter. Mais si on le fait, c’est qu’on ressent quelque chose.

– Oui c’est vrai les chants grégoriens à texte sacré élèvent l’âme de celui qui écoute ,et à condition qu’il ouvre son esprit à la tolérance et à toute idée.

– En tout cas moi,  j’aime aussi ces chants,  je suis chrétien catholique, non pratiquant, mais croyant en l’existence d’un esprit Dieu.

– Personnellement, j’adore tout ce qui est dans ce domaine moyenâgeux mais ce genre de chant m’endort …… je préfère toutefois les chants comme ceux du groupe Era

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs« Je dois reconnaitre qu’il a raison le petit, même sans être Cathare … ni jeune
ERA, je les trouve plutôt CHOUETTE ….! Jugez vous même…. c’est uniquement musical vous pouvez donc soigner votre catarrhe en même temps.


https://amzn.to/2MkOboq

le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deuxM A 2      Ma musique à deux
Mise en page et sonorisation réalisée avec la complicité de CHOU BLANC


1237

Share Button

Musique: Mamy apprends moi la musique classique

 

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

  Musique à deux

   La Partition de MA2 

A l’approche de la fête de la musique, j’ai jugé utile de ce faire cette petite éducation musicale pour les …. Pour tous

LA PARTITION DE MA2

ÉDUCATION MUSICALE :

Voici pour vous mes petits rats, pour éduquer vos pubs…… un mixage d’une dizaine de morceaux que vous reliez à la « musique classique », que vous connaissez obligatoirement mais dont vous ignorez souvent d’où elles sont tirées et par qui elles ont été composées.

Restez avec le doigt sur le bouton du son car parfois la musique n’est pas forte 🙂

   UN DELICE MUSICAL :
Tchaikovski – Casse-noisette

  Tchaikovski
– Casse-noisette (Nutcracker)
– Valse des flocons

CETTE VIDÉO MÉRITE D’ÊTRE VUE EN PLEIN ÉCRAN

(à condition de ne pas se mettre trop près de l’écran, sinon floue).

Cette représentation est de 1994 au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg. C’est la salle d’opéra pour laquelle Tchaïkovski a écrit ce ballet et où il a été crée en 1892 devant l’Empereur de Russie.
On est donc tout à fait dans les conditions qu’avaient prévues Tchaïkovski.
Cette représentation de 1994 est dansée avec la chorégraphie de Vassily Vainonen, proche de la mise en scène originale de 1892. Dansé par les Ballets Kirov.
Le Casse-noisette est joué au « Mariinsky » assez souvent avec cette chorégraphie et ces décors, en particulier au moment des fêtes de la Noël orthodoxe (d’autres fois il est joué avec d’autres mises en scènes).

Le « Mariinsky » est avec le « Bolchoï » de Moscou, l’un des deux opéras considérés comme les meilleurs en Russie et même beaucoup de mélomanes mettent le « Mariinsky » avant le « Bolchoï ». C’est une salle « mythique ».

Cette représentation de 1994 du ballet complet le Casse-noisette (Nutcracker) de Tchaikovsky existe en DVD.
Mais bien sûr puisqu’on la joue toujours assez souvent, rien ne vaux d’aller la voir en « live » au « Mariinsky » à Saint-Pet. En particulier l’hiver quand Saint-Pet est sous la neige et encore plus pour la Noël russe quand Saint-Pet est en fête.

  Tchaikovski – Casse-noisette (Nutcracker) – Valse des fleurs

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

C’est tellement beau !!! On voit bien le travail qui a été fourni par les danseurs !!!!! Les décors magnifique l’un des plus beau ballet du répertoire classique
– Mais mon préféré reste quand même Paquita , le lac des cygne et Don Quichotte !!!!

  UN MUST  Les quatre saisons –  4 concertos pour violon
par Antonio Vivaldi –  Concert Complet (
40 minutes d’écoute en continu)

Antonio Vivaldi les Quatre Saisons HD Complet (italien : quattro stagioni) est un ensemble de quatre concertos pour violon par Antonio Vivaldi le Concert Complet. Composé en 1723, les Quatre Saisons sont le travail le mieux connu de Vivaldi et sont parmi les pièces les plus populaires de musique Baroque. La texture de chaque concerto est variée, chaque ressemblance sa saison respective. Par exemple, « l’Hiver » est poivré avec des notes de pizzicato argentées des hautes cordes, souvenant de la pluie glaciale, tandis que « l’Été » évoque un orage dans son mouvement final, c’est pourquoi le mouvement est souvent surnommé
« la Tempête ».

Les concertos ont été d’abord publiés en 1725 dans le cadre d’un ensemble de douze concertos, Op de Vivaldi. 8, ayant droit Il cimento dell’armonia e dell’inventione (le Concours entre Harmonie et Invention).
Les quatre premiers concertos ont été désignés quattro stagioni, chaque portant le nom d’une saison. Chacun est dans trois mouvements, avec un mouvement lent entre deux plus rapides. Au moment de l’écriture des Quatre Saisons, la forme de solo moderne du concerto n’avait pas encore été définie (typiquement un instrument de solo et un orchestre d’accompagnement). L’arrangement original de Vivaldi sur le violon de solo avec le quatuor d’instruments à cordes et la basse continue a aidé à définir la forme.

Les Quatre Saisons complet
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 1 RV 269-1 – Allegro – Spring
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 1 RV 269-2 – Largo – Spring
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 1 RV 269-3 – Allegro – Spring
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 2 RV 315-1 – Allegro Non Molto – Allegro – Summer
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 2 RV 315-2 – Adagio – Summer
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 2 RV 315-3 – Presto – Summer
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 3 RV 293-1 – Allegro – Autumn
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 3 RV 293-2 – Molto Adagio – Autumn
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 3 RV 293-3 – Allegro – Autumn
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 4 RV 297-1 – Allegro Non Molto – Winter
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 4 RV 297-2 – Largo – Winter
Antonio Vivaldi – The Four Seasons, Op 8, N. 4 RV 297-3 – Allegro – Winter


le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deuxM A 2     Ma musique à deux
Mise en page et sonorisation réalisée avec la complicité de CHOU BLANC


Share Button

SIGNORE VERDI

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

LA PARTITION DE MA2

La Partition de MA2
(Sortie de son piano, MA2 nous revient)
Musique à deux

Giuseppe Verdi

Compositeur italien (Né en 1813 à Roncole, près de Busseto, province de Parme, mort à Milan 1901).
On lui doit, entre autres, trois grandes œoeuvres, qui sont les plus populaires,
Rigoletto (1851),
Il Trovatore (1853)
La Traviata (1853).

Rigoletto, dont le livret s’inspire du Roi s’amuse de Victor Hugo, est le premier opéra romantique de Verdi ; il présente une grande unité en dépit du mélange des genres, et sa musique traduit maintenant sans peine tous les sentiments, du rire aux larmes.

Il Trovatore, de climat mélancolique, est, par ses personnages, ses situations et ses coups de théâtre, de la même veine ; mais, pour mieux satisfaire aux exigences du drame, Verdi y fait un usage plus intense du bel canto. Il impose à ses interprètes des effets inédits, qui réclament des voix plus étendues et d’une puissance accrue, au point de s’entendre reprocher d’avoir trahi la tradition mélodique italienne.

La Traviata, dont le sujet était tiré d’une pièce contemporaine, la Dame aux camélias (février 1852) d’Alexandre Dumas fils, non sans en accentuer les tendances sociales et passionnées, met en scène des personnages de la vie quotidienne, qui chantaient en costumes du temps. Lors de la première, l’audace du livret et surtout une mauvaise distribution – l’héroïne, phtisique, avait une corpulence ridicule – provoquent la chute de l’ouvrage.

le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deuxAu delà de ces trois morceaux, je livre à votre plaisir d’autres grands moments des opéras de SIGNORE VERDI

RIGOLETTO – ANDREA BOCELLI – LA DONNA E MOBILE

Guitare classique – La Traviata –

Fantaisie sur des thèmes de la Traviata


Giuseppe Verdi – Il Trovatore – Coro degli zingari

 

Istanbul State Opera and Ballet Orchestra and Choir
Maestro: Raoul Grüneis


‘ Marche triomphale ‘ de l’opéra ‘Aida’ par Giuseppe Verdi.

« Grand morceau de musique classique! Souvent chanté dans arènes sportives »
Conduite : Lorin Maazel à la Scala

La Forza del Destino OVerture – Muti

« – Magistralement dirigée cette ouverture de « La forza del destino ». Muti dirige la musique italienne comme personne. Merci Signore Muti! »

Nabucco Verdi

Celui qui parle est sans doute un américain à PARIS
« – Les États-Unis ont créé une économie puissante dans une période étonnamment courte de temps, prouvant en cela la compétence de ses leaders.
Même si ce pays est bien organisé il n’atteindra jamais l’esprit de l’Europe et la belle histoire de sa culture »

le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deuxM A 2 Ma musique à deux
Mise en page et sonorisation réalisée avec la complicité de CHOU BLANC
748

Share Button