Archives de l’auteur : choublanc

Premier sourire du printemps….

le sourire du printempsPrintemps 66 2Premier sourire
du printemps

Tandis qu’à leurs œuvres perverses
Les hommes courent haletants,
Mars qui rit, malgré les averses,
Prépare en secret le printemps.

Pour les petites pâquerettes,
Sournoisement lorsque tout dort,
Il repasse des collerettes
Et cisèle des boutons d’or.

Dans le verger et dans la vigne,
Il s’en va, furtif perruquier,
Avec une houppe de cygne,
Poudrer à frimas l’amandier.

La nature au lit se repose ;
Lui descend au jardin désert,
Et lace les boutons de rose
Dans leur corset de velours vert.

Printemps 66 3Tout en composant des solfèges,
Qu’aux merles il siffle à mi-voix,
Il sème aux prés les perce-neiges
Et les violettes aux bois.

 

Sur le cresson de la fontaine
Où le cerf boit, l’oreille au guet,
De sa main cachée il égrène
Les grelots d’argent du muguet.

Sous l’herbe, pour que tu la cueilles,
Il met la fraise au teint vermeil,
Et te tresse un chapeau de feuilles
Pour te garantir du soleil.

Puis, lorsque sa besogne est faite,
Et que son règne va finir,
Au seuil d’avril tournant la tête,
Il dit :  » Printemps, tu peux venir !  »

logo poésie smallThéophile GAUTIER   (1811-1872)

Sources :
http://www.poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/theophile_gautier/premier_sourire_du_printemps.html

Photos:  chou blanc pour la CHOUETTE

BONUS DE PRINTEMPS


Tableau de Jep Papy pour la Chouette

Vous rappelez-vous de vos autres premiers jours de printemps :


Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez
CHOU BLANC retour sur la rubrique du même tabac

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

SAINT GUÉRISSEUR : Saint Joseph… pour secourir le père de famille

  SAINT JOSEPH   

ÉPOUX DE LA VIERGE MARIE (1er S)
– Fête le 19 MARS
ou localement le  1 mai, en tant que saint patron des travailleurs manuels.

Patron des travailleurs et des familles.

Invoqué pour secourir dans leur tâche les pères de famille
Pour les recherches d’emploi, de logement
ou d’ achats et ventes de maisons

 Joseph-9.jpgÉpoux de la Vierge Marie (1er s.)

Fiancé à Marie lorsque celle-ci tombe enceinte par l’action du Saint Esprit, Joseph l’épouse et devient père nourricier de Jésus.
Toute sa vie il sera un époux discret et fidèle.

Joseph et Marie ont continué à vivre dans la chasteté après la naissance de Jésus.
C’est pourquoi Saint Joseph est parfois représenté portant des fleurs de lys blanches, symbole de pureté.

Durant sa vie, Saint Joseph s’est occupé de tout ce qui était nécessaire à la Vierge Marie et à Jésus et a veillé sur la Sainte Famille.
Il est donc le Saint patron des familles.

Artisan charpentier à Nazareth Saint Joseph est devenu le patron des travailleurs.

Sa fête, qui a lieu le 19 mars, est très suivie par les artisans et les ouvriers dans le monde.

Nombreux sont ceux qui confient leur recherche d’emploi à Saint Joseph par le biais de la prière.

 Saint Joseph un juste…!

« C’était un juste » selon l’évangile de saint Matthieu,
Les évangélistes ne nous ont conservé aucune parole de ce « juste », le charpentier de Nazareth en Galilée, fiancé de Marie, la Mère de Dieu, époux aussi discret que fidèle et chaste.
Père nourricier et éducateur de Dieu le Fils, devenu homme parmi les hommes de ce village, il le fait tout simplement.

L’ange lui avait dit:
« Ne crains pas de prendre chez toi, Marie, ton épouse. »
et Joseph prit chez lui Marie son épouse.
L’ange lui avait dit :
« Lève-toi, prends l’enfant et sa mère »
et Joseph se leva, prit l’enfant et sa mère et s’enfuit en Égypte.
Il est un vrai fils d’Abraham :
il croit et fait ce que Dieu lui dit. Lorsque Jésus disparaît pendant trois jours lors du pèlerinage à Jérusalem, Joseph accompagne la quête de Marie:
« Ton père et moi nous te cherchions. »
Et Jésus, redescend à Nazareth, soumis à celui qui, sur terre, a autorité paternelle sur lui.

 Dieu savait à qui il confiait son Fils unique et sa Mère, à celui qui était l’homme le plus capable au monde d’être la parfaite image du Père .

Quel âge avait  Saint Joseph au moment de son mariage?

On a parfois dit que Joseph était un vieillard lorsqu’il épousa Marie.
Il paraît acquis maintenant que cette conception est fausse.
En effet, la loi juive de l’époque stipulait qu’un jeune homme de 18 ans devait chercher femme.
Et il devait être marié au plus tard à 22 ans.

En conséquence Joseph, le Juste, devait lui aussi être jeune au moment de son mariage.
De nombreux auteurs en renom ont d’ailleurs accrédité cette thèse.
“L’archéologue De Rossi, dont les savants travaux ont jeté tant de lumière sur les antiquités chrétiennes, atteste que, dans les sculptures des premiers siècles, Saint Joseph est représenté jeune encore et presque sans barbe. »

Prière à Saint Joseph pour les Pères de Famille

Gerrit van Honthorst 'Childhood of Christ', c. 1620. Detail. Found in the collection of The Hermitage, St Petersburg

Gerrit van Honthorst

 

« La seule parole qui jaillit des lèvres de Joseph dans l’écriture, c’est une parole de nomination, de désignation.
« Tu lui donneras le nom de Jésus », lui avait indiqué en songe l’ange du Seigneur

La mission du père, c’est de nommer, mais aussi de faire vivre, de faire grandir, d’initier.
Le père n’est pas un expert.
La paternité n’est pas un métier.
Elle ne repose pas sur une technique.
Elle est un compagnonnage.
Elle s’apprend avec le temps. La transmission paternelle se réalise par osmose, par exemplarité, par capillarité.
Le père transmet un art de vivre. »

Monseigneur Dominique Rey :  Évêque du Diocèse de Fréjus-Toulon, à l’occasion de la Fête de saint Joseph

Prière à Saint Joseph pour les Pères de Famille :

 Voici une Prière à Saint Joseph pour les Pères de Famille : « Saint Joseph, un vrai Père ! »

Georges de La Tour, saint Joseph charpentier, 1645 environ

Prière à Saint Joseph pour les Pères de Famille :

SAINT Joseph, Dieu le Père a rempli votre cœur d’une sagesse et d’une affection paternelle sans pareilles. Car elle devait vous rendre capable de remplir l’office d’un vrai père envers le Fils de Dieu.
Vous Lui avez cherché le premier refuge,
Vous Lui avez bâti une maison,
Vous L’avez sauvé de la main d’Hérode,
Vous L’avez emmené en Égypte,
Vous L’avez ramené en Israël,
Vous avez travaillé pour Lui,
Vous L’avez protégé, guidé, introduit dans votre métier de charpentier.

Qui saura décrire votre paternité ?
Ayez pitié de tous les pères du monde, afin qu’ils voient le grand sens de la paternité et qu’ils apprennent à honorer et à aimer Jésus Lui-même dans leurs enfants.

Ainsi soit-il.

Il « est, dans l’histoire, l’homme qui a donné à Dieu la plus grande preuve de confiance ».
(Benoît XVI à Yaoundé le 19 mars 2009)

Saint Joseph un père heureux

L’exemple de saint Joseph nous invite à l’action.
Saint Joseph a vécu heureux :
« Heureux ceux qui écoutent la parole du Seigneur et la mettent en pratique » (Saint Luc ).
Si certains peintres dépeignent saint Joseph quelque peu triste et en retrait par rapport à la Vierge Marie et à l’enfant dans le souci de manifester qu’il n’est que le père adoptif de Jésus, Fra Angelico le présente rayonnant dans son rôle.
Dans les fresques du couvent des Dominicains de Saint-Marc à Florence, le saint patron des artistes met en lumière le sourire et la paix de l’âme de Joseph, comblé dans sa mission.

la présentation de jésus au temple – Fra Angélico

Saint-Joseph méditant- Cathédrale Saint-lazare d’Autun

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

Un émouvant témoignage d’un père de famille …!!!
Un ami m’avouait un jour :

« J’ai toujours eu pitié de saint Joseph qui me semblait un personnage falot chargé d’un mauvais rôle. Il n’était ni tout à fait un mari ni tout à fait un père. Mais j’ai découvert la force de sa mission quand je suis moi-même devenu père.
À la naissance de mon premier enfant, j’ai été saisi d’un sentiment étrange. Ma femme tenait dans ses bras le bébé qui venait de sortir de son sein. Il faisait partie d’elle-même. Ce n’était pas mon cas. Le bébé s’interposait maintenant entre la femme que j’aimais et moi. Recouvert de sang, ses cris ne me le rendaient pas attirant. Je me suis dit intérieurement qu’il me fallait l’accepter, l’adopter et le reconnaître comme mon enfant. Et à ce moment-là, j’ai pensé à saint Joseph. Me voilà en train de vivre sa propre démarche d’adoption.
Quand mon deuxième enfant est arrivé, j’ai été de nouveau habité par les mêmes sentiments et par la nécessité d’accomplir l’adoption, même si je n’avais aucun doute sur ma paternité. »
 

Comment mourut saint Joseph

Les artistes chrétiens se sont plus à représenter la mort de saint Joseph honoré par son épouse et par son fils Jésus. Joseph a aimé Jésus. Jésus a aimé son père. Puissions-nous l’aimer comme Jésus l’a aimé ! Confions-lui nos soucis matériels et spirituels. Homme de prière, il intercédera pour nous auprès de son fils Jésus. Puissions-nous imiter aussi sa foi et sa fidélité !
Fr. Manuel Rivero, o.p. 7 avril 2012

Vincenzo MEUCCI (Florence, 1699 – vers 1766) La mort de saint Joseph XVIIIe siècle – collection du cardinal Fesch; qu’il a légué à la ville d’Ajaccio en 1839

“ SAINT Joseph, père nourricier de Notre-Seigneur Jésus-Christ et vrai époux de la Vierge Marie, priez pour nous (et pour tous les mourants de ce jour – de cette nuit ).

Faites, ô Saint Joseph, que nous menions une vie sans tache et qu’elle soit toujours en sécurité sous votre patronage”.
Pour ce qui est du genre de mort auquel saint Joseph dut succomber, comme nous ne lisons pas qu’il ait été frappé de mort violente, nous ne pouvons mieux faire que suivre le sentiment commun des fidèles, sentiment que l’Église elle-même semble encourager, à savoir que le saint Patriarche a succombé aux conséquences d’une maladie mortelle.
Il mourut, assisté par Jésus et Marie lui prodiguant les soins les plus affectueux : ce qui rend cette mort la plus enviable que l’on puisse imaginer.

C’est là précisément ce que chante l’Église le jour de sa fête:
« Heureux êtes-vous, ô saint Patriarche, trois fois heureux, pour avoir, à votre heure dernière, reçu les soins empressés du Christ et de la Vierge, vous réconfortant par leur céleste affection. »
Source : 
Traité Théologique par son Éminence Le Cardinal Lépicier

Prière à SAINT JOSEPH pour la vente d’une maison

 Bon saint Joseph,
Lorsque tu es parti précipitamment en Egypte, tu as dû confier à la Providence la demeure que tu quittais, le toit que tu avais préparé avec Marie pour l’Enfant Jésus. Nous te confions la vente de notre maison, pour le bien de tous ceux que nous aimons. Veille sur le bon déroulement des transactions et viens aussi bénir ceux qui vont l’acheter.  Amen

Dictons :
Il y a plusieurs dictons sur le jour de la Saint Joseph :

A la Saint-José (Joseph) sème tes poués (pois) (Poitou).

A la Saint Joseph revient l’aronde (c’est à dire l’hirondelle)

A la Saint-Joseph beau temps, Promesse de bon an.

Chou Blanc est effectivement magnétiseur CLIQUEZ POUR VOIR SON SITEune précédente rubrique : SAINT FIACRE
La ligne éditoriale de cette série est accessible
BON COURAGE...!

CHOU BLANC (Les autres saints guérisseurs – faire catégorie SAINT THOL )

Share Button

MARCHE DU SIÈCLE : La Galette

logo mini musique LA PARTITION DU BIDASSE
Rémi
FASOL……
Le pote Rémi FASOL vient d’avoir la quille…! Mais il reste un peu perturbé…
La Chouette le voyant un jour en haut du clocher pour hisser les couleurs au son du clairon lui proposa d’animer une rubrique sur la marche du siècle …
Entendez par là – pour ceux qui le peuvent – ….

les marches militaires les plus célèbres ….
Ainsi les paroissiens seront moins perturbés… pour les lecteurs de la Chouette …??? Nous verrons bien….!
Encore que j’en vois au garde à vous et d’autres moins disciplinés qui lancent:
– « Arrête ton char BEN HUR et envoie la zizique….. » On n’est pas de la classe….!
– Laisse camarade à l’armée on disait déjà avec Rémi FASOL vous en aurez vite plein le DO…!
– J’entends bien .. j’entends bien .. MAIS PAS PLUS BAS….!
logo mini musique
LA GALETTE

C’est le chant de tradition de Saint-Cyr. Inspiré d’un air de Bellini, il illustre le culte envers la contre-épaulette (ou galette) qui orne le Grand Uniforme des élèves officiers.
A
ujourd’hui chantée traditionnellement par les Saint-Cyriens, « la Galette » fut composée en 1845 par Léon Bouisset, alors élève de l’ESM et futur lieutenant-colonel
 

Vous aurez remarqué que « la Galette » est une des musiques jouées pendant le défilé du 14 juillet (sans les paroles toutefois), lors du passage des élèves-officiers de l’ESM mais aussi d’une grande partie des participants (en général, la musique est jouée par l’orchestre de la Garde Républicaine) :

JUSTE UN MOT POUR LES JEUNOTS
LE CHOURISTE Contexte :En 1845 il est décidé de ne plus faire de distinction entre les élèves mal classés, porteurs d’une épaulette bleue sans frange (la galette), et les bons élèves qui avaient droit à l’épaulette rouge à franges.
En 1843, Pierre Léon Bouisset entre à l’école de Saint-Cyr.
Il compose les paroles du chant de la Galette, surnom de l’épaulette bleue que portaient les élèves-officiers mal classés. En fait, à partir de 1845, tous les élèves porteront l’épaulette rouge.

Composé sur la musique des Puritains de Vincenzo Bellini, ce chant se veut un hommage à ce symbole des élèves mal classés et va devenir l’hymne officiel de l’école.

LA GALETTE  – PAROLES

Noble galette, que ton nom 
Soit immortel en notre histoire 
Qu’il soit ennobli par la gloire
D’une vaillante Promotion !
Et si dans l’avenir
Ton nom vient à paraître 
On y joindra peut-être 
Notre grand souvenir. 
On dira qu’à Saint-Cyr,
Où tu parus si belle 
La Promotion nouvelle 
Vient pour t’ensevelir.
———–
 .Toi qui toujours dans nos malheurs 
Fus une compagne assidue, 
Toi qu’hélas nous avons perdue, 
Reçois le tribut de nos pleurs; 
Nous ferons un cercueil 
Où sera déposée 
Ta dépouille sacrée. 
Nous porterons ton deuil, 
Et si quelqu’un de nous 
Vient à s’offrir en gage, 
L’Officier en hommage 
Fléchira le genou.
Amis, il faut nous réunir 
Autour de la Galette sainte 
Et qu’à jamais dans cette enceinte, 
Règne son noble souvenir. 
Que ton nom tout puissant 
S’il vient un jour d’alarme, 
A cinq cent frères d’armes 
Serve de ralliement : 
Qu’au jour de la conquête 
A défaut d’étendard, 
Nous ayons la Galette 
Pour fixer nos regards.
                 ——-
.Soit que le souffle du malheur 
Sur nos têtes se déchaîne, 
Soit que sur la terre africaine 
Nous allions périr pour l’honneur, 
Ou soit qu’un ciel plus pur 
Reluire sur nos têtes, 
Et que loin des tempêtes 
Nos jours soient tous d’azur 
Oui, tu seras encore, 
O Galette sacrée, 
La mère vénérée 
De l’épaulette d’or. 

TOUT SAVOIR SUR LES MARCHES MILITAIRES FRANÇAISES

Avec le répertoire de tous les chants militaires

C’est une belle légende:  Le juge Alexandre, qui vivait à Tarse, aimait à condamner les chrétiens. Saint Cyr avait à peine cinq ans lorsqu’il se faufila dans le tribunal en criant: « Moi aussi, je suis chrétien. » Il courait dans les salles du tribunal et personne ne pouvait le rattraper.
Il fallut plus d’une demi-heure pour que le juge mette la main dessus. Devant les exclamations de l’enfant, il lui fracassa la tête contre un mur. Sainte Julitte ou Julienne, la mère de saint Cyr, fut également martyrisée. Leur culte se répandit en Gaule, mais surtout près de Nevers et de Versailles: 42 localités portent le nom de cet enfant.

SOURCES :

wikipédia – Nominis
http://www.forum-militaire.fr/topic/10168-musique-de-saint-cyr/


logo Rémi FasolRémi FASOL

Share Button