Archives de l’auteur : choublanc

Papy François : Fait ses vents d’anges


BLOC NOTE
DE   FRANCOIS



LA PENCHÉE DU JOUR…. LES VENTS D’ANGES

La part des anges. Autant en emporte le vent!


« On ne doit pas dire … faire des vendanges mais… péter comme un Dieu. »

– Eh oui..! En France même en haut lieu les choses simples se font sans bruit….
du vent que du vent ..!

On peut dire aussi que :

– « Des pets de nonne sentent moins que des vendanges. »

 .
 
 .
 

.

En rentrant au port:
– le rouge est à bâbord
– le vert est à tribord,
– le verre de rosé est à ras bord.
(
dicton de marin)
.
.
– Je ne bois jamais à outrance,je ne sais même pas où c’ est.

 

 

.

– Je n’ ai jamais abusé de
l’ alcool

il a toujours été consentant.

 


– Jésus changeait l’ eau en vin …

et tu t’ étonnes que 12 mecs le suivaient partout !

Un jour pourtant je sais bien, Dieu reconnaitra les chiens…

Bonne recette pour rentrer chez soi….

Deux fidèles des bistrots échangent des recettes pour rentrer chez eux dans les meilleures conditions.
– Tu vois, dit le premier, c’est toujours en se déshabillant qu’on réveille sa femme.
Alors, un bon conseil :
tu te déshabilles en bas de l’escalier.
– Complètement ?
– Bien sûr !
Tu montes les marches tout doucement et tu te glisses entre les draps.
– Génial !
approuve l’autre. Le lendemain, ils se retrouvent.
– Alors, questionne le premier, tu as suivi mon conseil ?
– Oui.
– Tu n’as pas l’air d’être enchanté par le résultat.
– Eh bien, voilà.
Je m’étais enivré encore plus que d’habitude.
J’arrive au bas de l’escalier.
Je me déshabille entièrement.
Je prends mes vêtements sur le bras.
Je commence à monter les marches.
Et, quand je suis arrivé tout en haut, je me suis trouvé sur le quai de la station Barbès-Rochechouart.

Courageuse mais pas téméraire…!
Sous le pseudo de Diane Montrésor
Diane cette ancienne fonctionnaire des impôts règle ses comptes avec son administration…
______________________
Les conneries c’est comme les impôts,
on finit toujours par les payer
_____
Michel Audiard

– Pour cette nouvelle rubrique hebdomadraire Diane Montrésor a bossé dur pour avoir la place. Comme elle ne fait jamais les choses à moitié….
Elle a éliminé le projet de Diane Demoitié qui proposait une rubrique sur le couple « Moi et ma moitié » …. Dommage c’était très complet…
Mais bon… Il y a pas de place pour deux..! Une DIANE chasse l’autre…!
C’était pas la peine de traiter notre rédacteur en chef de chameau… parce que lui il fait pas des choses à moitié et il bosse pour deux…!

LE POTE FRANÇOIS

Share Button

La ligne verte : Je suis fatigué patron

CHOUCHINÉ CLUB

Chouchiné club, c’est la rubrique ciné-club… Pour laquelle, je vais régulièrement chiner des films cultes du cinéma.
J’espère vous redonner l’ambiance des salles obscures, le gout des Mikos… sans le bruit des Mentos qui sortent de leurs rouleaux et des becos… du dernier rang….!

  LA LIGNE VERTE


Octobre 1932. Pénitencier d’État, Cold Mountain, Louisiane. à l’écart des autres, le bloc E. Celui des condamnés à mort. L’antichambre de l’enfer. Au bout du long corridor vert, la chaise électrique. Miss Cent Mille Volts au répugnant baiser…

Auteur : Stephen King

Peut-on encore écrire des romans en épisodes, comme cela se faisait autrefois? Rédiger dans l’urgence, créer chaque mois le suspense, suivre les réactions de ses lecteurs… Stephen King relève le défi en 6 épisodes
Plus tard un excellent film éclairera ceux qui n’étaient pas au rendez vous….pas au bout de la ligne verte peinte au sol dans le couloir de la mort …celle  qui conduit à la chaise électrique ..!.

Résumé du film la ligne verte:

 En 1935, Paul Edgecomb est le gardien-chef du pénitencier de Cold Mountain, affecté au Couloir de la Mort.
Cette année là, parmi ceux qui attendent de passer sur la chaise électrique, se trouve John Caffey, un colosse noir candide et timide, magnétiseur aux dons magiques prodigieux. Il semble avoir le don de guérir …et le prouvera plusieurs fois
Une rencontre qui marquera Paul pour le reste de sa vie…

Sur la ligne verte….. il y a Mister jingles

Chacun se tait… Et Mister Jingles fait ses tours.
Guide spirituel ou animal de cirque, il va et vient dans le couloir de la mort.
Drôle, furtif, insaisissable… Comme s’il possédait un secret… Quelque chose que les hommes ignorent…

Je suis fatigué patron….

« Je suis fatigué patron, fatigué de devoir courir les routes et d’être seul comme un moineau sous la pluie… Fatigué d’avoir jamais un ami pour parler, pour me dire où on va, d’où on vient et pourquoi… Mais surtout je suis fatigué de voir les hommes se battre les uns les autres, je suis fatigué de toute la peine et la souffrance que je sens dans le monde… »

 UN CRITIQUE L’A DIT SUR LE NET

Émotions brutes  par Robert Boisclair
Résumé du film

Responsable du bloc E, le quartier des condamnés à mort d’un pénitencier, Paul Edgecomb (Tom Hanks) se lie d’amitié avec un des condamnés, qui semble posséder le don de guérir.

Critique

Je vais faire une chose que je ne fais pas souvent, je ne vais pas donner de note à ce film, car cela serait injuste. Ce film se mesure à l’émotion brute qu’il véhicule et non pas à ses qualités esthétiques ou cinématographiques.

Après un prologue, tout à fait dans le ton de ce que sera le dénouement, et après un bref passage, dans le premier quart du film, dans le train-train quotidien des gardiens du bloc E et un petit flirt avec la comédie, le réalisateur nous entraîne dans le monde merveilleux d’un géant au coeur doux.
Le film bascule alors dans l’univers de cet homme, guérisseur, simplet, peut-être, mais extrêmement bon.
D’ailleurs, dès l’entrée en scène de Michael Clarke Duncan on ressent la bonté du personnage, sa douceur et sa candeur malgré sa stature de géant.
Le réalisateur a réussi à faire un film clairement cassé dans le temps, celui avant l’arrivée du géant et celui après son arrivée.
Brisure merveilleusement bien réussie, qui nous emporte dans un monde où l’émotion brute domine. Préparez-vous à passer, dans la deuxième partie du film, par toute la gamme des émotions de la haine à l’amour en passant par la pitié.

Sortez vos mouchoirs, car les larmes occupent une grande place chez le spectateur, même le plus endurci. Je n’ai cessé de m’éponger les yeux de toute la deuxième partie. Dure, dure la vie de critique!

Le réalisateur a évité le piège de faire un autre La Dernière Marche. Ici, pas de débat sur la peine de mort, pas de prise de positions pour ou contre.

Le film est tout le contraire d’un film politique ou démagogique sur le sujet.
C’est un film sur des hommes qui voient leur métier, celui de bourreau, non pas comme un instrument pour assouvir leurs bas instincts, mais comme le lieu de la dernière chance pour ceux qui n’en ont pas toujours eue autant. D’ailleurs s’il y a une question que le film soulève c’est celle de l’utilisation de la justice: instrument de vengeance ou de pardon?
C’est un film sur l’amour, le pardon, la droiture, la fierté, mais aussi sur les faux-pas que chacun d’entre nous fait, parfois, lorsqu’il cherche à combler son manque d’amour : la haine, la jalousie, le sadisme, l’étroitesse d’esprit.

Magnifique Michael Clarke Duncan.

Il faut absolument mentionner, même si sa performance était inégale par moments, le travail de Michael Clarke Duncan.
Il réussit à combiner intensité et fragilité, douceur et candeur d’un être abandonné à lui-même dans un rôle casse-cou. Chapeau monsieur Duncan! Je m’en voudrais de passer sous silence également la performance de David Morse, excellent, ainsi que du reste de la distribution qui offre des performances de grande qualité.

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs– « Trouvez vite une vidéo de La Ligne verte, vous  pleurerez à chaudes larmes, et en ressortirez avec l’impression que le monde dans lequel nous vivons n’est pas aussi corrompu que le bulletin de nouvelles du 20 heures nous le laissent croire tous les soirs. »


– « L’acteur de John Caffey ; Michael Clarke Duncan est mort le 03 09 2102 d’une crise cardiaque à 54 ans,
et moi,  je suis détruit de voir l’acteur de mon film préféré s’effacer…

–  PAPY VIDÉO –
–  LA LIGNE VERTE

– « Pour ceux qui veulent suivre un extrait plus long du film sur You Tube
Cliquez sur la TV….

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteursretour sur la rubrique du même tabac

RETRO :
C’est du même tabac…..

 

Share Button

ALLEZ MAMY RACONTE : Barry, le plus célèbre des Saint-Bernard

Logo allez mamy raconte étéALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Tout cet été dans la Chouette, ma Mamy se transformera en conteuse de bord de mer….ou d’Arrière pays….
Préparez les esquimaux glacés…..
Pour les autres ….??
ceux qui ne partent pas en vacances faute de moyens ou de forces pour assumer le voyage….
Ben..! Faisons les rêvez…..!

AUJOURD’HUI C’EST :
Barry, le plus célèbre
des Saint-Bernard

logo mamy turlututu smallMes chers enfants moi aussi j’avais une grand mère qui, se plaisait à me parler d’histoires qui m’aidaient à mieux me connaitre ou à découvrir le monde ..

je me rappelle du jour où elle m’a parlé de BARRY

ÉCOUTEZ ….. Je vais vous raconter qui il est et Papy vous expliquera comment le Saint Bernard est utile aux malades, handicapés et personnes âgées

– Moi j’ai peur des chiens et c’est un gros celui là Mamy
J’écoute mais ne me demande pas d’approcher de lui..!..

 

– Tout doux Mon Doudou….!

Tu n’es pas tout seul  mon petit Jonas …
avec tes frères et sœurs on va vous mettre en relation avec les chiens

 

Barry (1800-1814) est un héros national en Suisse. Il s’agit d’un chien de race saint-bernard qui accompagnait les sauveteurs lors des avalanches dans les Alpes suisses.
Grâce à son flair, plus de 40 personnes auraient été sauvées d’une mort certaine, et ses exploits le rendirent célèbre dans le monde entier.

On peut encore le voir au Musée d’histoire naturelle de Berne où son corps est conservé.

 LE CHOURISTE Le chien national suisse a un cœur en or.
Il adore et a besoin du contact avec les êtres humains. Il nous aide depuis plusieurs siècles : jadis comme chien de sauvetage, aujourd’hui comme chien social.
Lors d’actions ciblées, ces chiens contribuent à stimuler l’acquisition de compétences et le bien-être des autistes.
Il existe des
interactions qui reposent sur l’hypothèse que les chiens mobilisent nos forces physiques, psychiques et sociales. «Des études scientifiques montrent de façon patente les effets positifs que la cohabitation avec des animaux peut avoir sur le bien-être, le développement personnel et la qualité de vie d’êtres humains.»
Extrait de la Déclaration de Genève de l’« International Association of Human-Animal Interaction Organisations », 1995,
www.iahaio.org
.
En collaboration avec différents thérapeutes, comme des ergothérapeutes ou des médecins, les Saint-Bernard sont devenus des Chiens d’accompagnement thérapeutique par exemple utilisés pour la rééducation, dans les hôpitaux.


– Ils ont l’air sympa ceux là…..  j’ai moins peur..!!

chouette-profLa Fondation Barry mise avec succès depuis 2012 sur des interactions assistées par des animaux dans le domaine social.

Concepts individualisés pour vaincre la peur des chiens
La peur des chiens n’est pas chose rare et peut conduire les personnes concernées à restreindre leur environnement de vie et à perdre ainsi en qualité de vie.
il est  proposer aux personnes ayant peur des chiens des rencontres individuelles avec un chien.
Le programme est d’abord défini avec vous  de manière à mettre au point le concept adapté.

Activités assistées par des animaux

Visites dans des institutions sociales

Les chiens qui assurent ces visites aiment les contacts avec les personnes et sont formés avec leur personne de référence en tant qu’«équipe chiens sociaux».
Ils organisent des visites à des personnes de tous âges.
La présence des chiens et le contact physique (caresses) suffisent déjà à enrichir le quotidien dans les homes pour personnes âgées ou personnes avec un handicap par exemple.
Les Saint-Bernard sont un sujet de conversation et facilitent la prise de contact avec l’environnement.
L’effet bénéfique des chiens sur la santé est scientifiquement prouvé depuis longtemps.

Ainsi, la simple présence des Saint-Bernard peut déjà permettre de réduire la tension artérielle et le pouls, et d’atténuer les sentiments de solitude et les dépressions.

SOURCES :
www.fondation-b…))/default.aspx

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac
RETRO : C’est une récap des histoires déjà racontées….

Share Button