Jeter le manche après la cognée

les potes doivent être éclairésCHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

Dans mes chroniques on m’’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur montrer la différence entre culture et agriculture.
Vu leur sénilité précoce nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser, et de bien comprendre le sens des choses …

OH purée va y avoir du boulot …. Merci monsieur excusez nous…… c’est une erreur il n’y a aucune fuite chez nous…..Mais si on pète les plombs…. C’est noté votre entreprise fait aussi l’électricité… si on pète un cable …. SUPER…..Vous faites aussi…. Alors à bientot


jeter le manche …
après la cognée

jeter le manche après la cognée
abandonner ; renoncer par découragement
baisser les bras, être découragé.

avoir jusque là,                            être fatigué,
avoir assez  ,                                 avoir marre
avoir par-dessus la tête  ,          avoir plein le dos  ,
avoir plein les bottes  ,               avoir ras le bol ,
avoir raz la casquette  ,              avoir sa claque,
avoir sa dose ,                              avoir soupé  , 

La »Cognée » est une variété de haches, ou simplement la pièce métallique coupante de l’extrémité d’une hache, comme dans ce proverbe.



Origine et définition

 

Cette expression date du XIVe ou du XVe siècle.
Elle vient de l’histoire d’un bûcheron en plein travail. Alors qu’il essayait d’abattre un arbre, le fer de sa cognée (sorte de hache) s’était désolidarisé du manche et était tombé dans une eau profonde.

Dépité et jugeant qu’il ne pourrait récupérer son fer, le bûcheron y jeta aussi le manche et renonça à son travail.

Cette histoire, réelle ou pas, fait bien le lien entre l’expression et le découragement qui envahit quelqu’un et provoque son renoncement à continuer la tâche entreprise.

LE CONSEIL CHOUETTE
Ne pas se décourager dans la lutte avec les difficultés de la vie, ni renoncer à une entreprise parce qu’on a rencontré un obstacle
Il serait plus sage devant des difficultés, de conserver son sang-froid et son courage en poursuivant avec persévérance le but qu’on s’est préposé.
De nombreuses personnes, surtout jeunes, ont tendance à lâcher prise dès qu’une activité devient difficile, à « jeter le manche après la cognée » comme le dit si bien l’adage populaire.

LES EUROPÉENS SE DÉCOURAGENT-ILS EUX AUSSI..?

Espagne : darse por vencido     S’ avouer vaincu
Anglais : to throw in the towel   Jeter la serviette
Italie :     abbandonare l’impresa    abandonner l’entreprise

 

 

Ce proverbe fait référence à une fable de Jean de La Fontaine, « Le Bûcheron et Mercure », première fable du livre V du premier recueil de ses célèbres Fables, édité en 1668.

La cognée d’un bûcheron en train d’abattre un arbre, était tombé dans une eau profonde après s’être malencontreusement détaché du manche.
Dépité et jugeant qu’il ne pourrait récupérer son fer, le bûcheron, au lieu d’essayer de le retrouver, jeta aussi le manche, considéré comme devenu inutile, et renonça à son travail.

« Un Bûcheron perdit son gagne-pain,
C’est sa cognée ; et la cherchant en vain,
Ce fut pitié là-dessus de l’entendre.
Il n’avait pas des outils à revendre.
Sur celui-ci roulait tout son avoir.
Ne sachant donc où mettre son espoir,
Sa face était de pleurs toute baignée.
O ma cognée ! ô ma pauvre cognée !
S’écriait-il, Jupiter, rends-la-moi ;
Je tiendrai l’être encore un coup de toi ».

SOURCE :
wikipedia
https://www.expressio.fr/
https://jaimelesmots.com/
http://dictionnaire.sensagent.leparisien.fr


POTACHE

.

.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.