Archives mensuelles : août 2021

POÉSIE : Louisa d’ Août

LE BLOG
DE TOM ET DOUCE

POÉSIE : Mamy Louisa en Aout
Des poèmes et de la botanique…. et de la minéralogie

C’est l’Avé Maria
de Schubert

ROSE CENTIFOLIA

A travers les interstices de mes volets català
Une centifolia offerte dans son coussin de pétales,
Une rose douce comme une étoffe soyeuse
Fait que je m »accroche à mon rêve merveilleux.
.
.Ses pétales au gré du jour, doucement, pour moi, s’ouvrent
A mon approche pour me souhaiter le bonjour
Et comme de coutume, je ressens le même amour ;
Elle gardera le meilleur parfum pour le crépuscule.

Petit à petit, mon regard, étonné, prend conscience
Que ce sont tes multiples et soyeux coussinets
Qui m’interpellent et s’éveillent en silence ;
C’est un appel du pied pour , pour que je sois éveillée

La canicule m’a longtemps hypnotisée cette nuit ;
Comment faire pour te répondre mon petit ami
La rose aux cent pétales, s’est enfin réveillée
La soleil aujourd’hui lui aura offert une rosée.

Louisa –

Robinier faux-acacia en fleur

Robinier faux-acacia en fleur


Un moment de bonheur

Le toutou passe et mine de rien marque son passage…
Au pied du robinier, les feuilles pleuvent en confetti
Leurs fruits, de leurs cosses, ont décoré tout l’arbre
De mes épaules à mes cheveux, ils ont fait des petits.

Je soupire sous leur ombre dentelée du couchant
Le toutou, chemine, en respirant leur frondaison ;
Il savoure un confetti qui a chuté sur son dos blond,
Il aura beau onduler, il le conservera en marchant.

Tous deux communiquent : un message est passé ;
Aimante, l’un se fera piercing, l’autre son convoyeur,
Jusqu’où vont-ils aller ensemble, jusqu’à notre entrée ?
La poésie et moi comme toujours a créé son bonheur.

Louisa

Couffin d’un jour couffin toujours

Il a repris ses habitudes de bébé
C’est plus bas, plus moelleux que notre canapé ;
C’est son meilleur havre de paix, son écrin
Ses coussins sont un petit loup et un lapin.

Qui attendent de lui qu’il retrouve sa vision ;
Qu’il les morde, les retourne, les embrasse ;
Hélas la cataracte a pris son horizon,
Il n’a rien oublié, en souvenir, il les enlace.

Le couchant a pris une jolie couleur vermeille ;
Ne ressens-tu pas la douceur de ce soleil ?
Ta rivière, ta plage ont leur parfum de fleurs
Ton éternel couffin a toujours ton odeur.

Je ne suis pas loin, ton museau me respire ;
La rose Marie qui, souvent t’attire, soupire ;
Parfois, je t’observe toi qui ne le sais plus ;
Je sais, que parfois, tu soupires mon toutou.

Louisa

Quand ton ombre

Quand les Albères se couvrent de nuages blancs
Quand la rivière s’étale et puis se cache
Quand les rubans d’ajoncs courent dans le vent
Quand ton ombre joue à cache-cache ;

Qu’au milieu exhale un parfum de mimosa
Qui révèle ta silhouette qui marche ;
Je reverrai comme hier ta belle démarche
Je reverrai cette élégance que tu offres à l’au-delà;

Quand les myosotis se couvrent d’eau
Quand les galets tout lisses glissent sous l’eau
Quand dans le ciel, un seul oiseau
Fond et touche de ses ailes l’eau ;

J’oublie tout il me faut stopper
Il me faut toucher les ajoncs, respirer le mimosa;
Me rafraîchir pour voir ton image se refléter ;
Et regarder à l’horizon celui qui arrive à grands pas.

Louisa –

Le couffin

Ce Couffin qui porte encore ta chère présence
A, tout à coup, arrêté divinement le temps ;
Ma mémoire avec moi, ressassent le bonheur ;
Un ange passe ; ce silence me sied à coeur.

Comment oublier, un bébé beau comme un poupon ;
Comment oublier, ses petits pieds qui frétillent ;
Comment oublier ce sourire offert sans raison
Aux cieux, aux passants, aux couleurs qui brillent.

Le nom de ce couffin, je ne le prononcerai pas ;
L’affection est un coeur-coffret qu’on n’entrouve pas
De crainte que le temps ne lui soit infidèle
Et que , pour rien, son sublime parfum n’exhale.

Louisa

Un prénom

Ce qu’on peut rêver avec seulement un prénom ;
Il vous transforme votre journée, sans raison ;
Balayé, la soif, la faim, reste le prénom
Joli horizon , kaléidoscope de saisons.

Juste tendre la main pour atteindre l’autre rive ;
On peut marcher sans effort et toucher l’Everest ;
Voyager ici, et là vers d’autres planètes ;
L’impossible en pensée, devenu possible.

Rien qu’avec un prénom.

Louisa –

Suiseki

Quand au détour d’un sentier tu te révèles
Joli suiseki, je crois trouver un rubis ;
Désormais j’ai un ami et toi un abri ;
Je ne peux m’expliquer cette étincelle.

Je ne peux que m’agenouiller et t’accueillir ;
Le rendez-vous de deux regards a eu lieu ;
Faut-il occulter deux regards éblouis ?
Nos sens, s’éveillent, nous sommes aux cieux.

Nos coeurs résonnent à travers ma main :
Mon imagination s’emballe sans fin ;
Ton histoire de lys et de fleurs me parfume
Je vole, je m’envole, telle une plume.

Je suis soudain téléportée au moyen-âge ;
Des habits seigneuriaux courent à la fenêtre
Tant que tu me parleras de rois et de princesses
Suiseki, ta pierre n’aura pas d’âge.

Louisa

  Les Suiseki sont des pierres de petites tailles, formées par la nature sans aucune manipulation.
Elles sont admirées pour leur beauté et leur capacité à suggérer une scène naturelle ou objet étroitement lié à la nature.
Le petit monde de la pierre Honorine
cliquez pour agrandir

EDELWEISS étoile des glaciers

   Carte postale

Malgré le froid, et le manque d’oxygène
Malgré le vide qui m’attire et qui me reste ;
Je pense à toi , tu es mon prisme de Bélem
Tu es ma belle montagne d’Everest.

La terre peut s’effacer, la mer, loin, voguer
Les animaux parleront toujours aux fleurs
Comme lorsque tu es venue pour t’envoler
Avec ton sourire porte-bonheur.

Je rêve quand j’entends le vent dans les edelweiss
D’ Aconcagua, d’Everest et de Denali ;
Je ne me lasserai pas, de leur edelweiss ;
Même si je garde en souvenir ton sourire.

Louisa

Ange des cieux

Je me souviens de toi, moineau des villes,
Jaune-clair de plumage et fatigué,
Dans de parc réservé aux automobiles,
Tu montrais ton bec pour une becquée.

J’aurais aimé te voir croquer du pain,
Amasser des miettes et t’envoler ;
J’aurais aimé voir ta joie, ton envolée ;
Te voir sourire m’aurait fait du bien.

Il manquait un petit air de gazouillis
Un chant, où je me serais fait petite
Les gens de l’intermarché n’ont rien vu;
Pour moi, tu as donné plus que reçu.

Louisa –

SOURCES :
Poèmes inédits de MAMY LOUISA
illustrations Jep Papy pour la Chouette

ACCÉDER AUX AUTRES POÈMES DE MAMY LOUISA

POÉSIE : Mamy Louisa printanière

POÉSIE : Mamy Louisa en mars

CHOU BLANC
retour sur la rubrique du même tabac
« La poésie, c’est le sourire du langage« 

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

CHOU VERT ET LA SUPER MAMY

je remets ma gueule parce qu’avec le temps, plus personne ne se rappelle de l’original – le vrai, le beau,
le BIO TEA FULL : CHOU VERT

portadaimgvert.JPGBLOC NOTE
par CHOU VERT

CHOU VERT
« LE RETOUR » diront certains … !

Moi j’étais trop vert, trop trivial, à deux sous de la ceinture…. Cet été quand les gens ne mettent pas de ceinture sur leur bermuda et que WIKI le détracteur en chef fait ceinture sur le nombre d’articles :
– « -Because les ré(d)acteurs sont dans le midi à la plage »

– « Alors tout à coup…! On me sort du placard à naphtaline ( c’est contre les mites…! en me demandant de faire dans ce que j’ai de plus sérieux… !…
LA SANTÉ DE MAMIES

SUPERMAMY  :  Hypertension –  Jules et la Jupe hypertendue !!!

Une jeune mamy, qui porte une petite jupe ultra serrée, prend le bus pour une escapade pour faire connaissance avec Jules le nouveau pensionnaire de la maison de retraite, et pour cela, il lui faut  monter les marches.
Le problème est bien là, sa jupe est tellement serrée qu’elle n’arrive pas à les enjamber.
Alors elle porte la main derrière elle et baisse la fermeture éclair.
Elle essaie encore d’enjamber, mais n’y parvient toujours pas, elle repasse une main derrière elle et abaisse encore la fermeture.
Ensuite elle réessaie de franchir les marches, ça ne veut toujours pas passer.
Alors, au moment où elle s’apprêtait à rejouer de la fermeture éclair, les mains encore vigoureuses de Jules l’empoignent à la taille et la porte jusqu’à la marche supérieure du bus !
Non mais, ça ne va pas ! Qui vous a permis ? demande Mamy
– Eh bien, la deuxième fois que vous avez baissé ma braguette, je me suis dit qu’on se connaissait suffisamment !

SUPERMAMY :  Au volant la performance n’est pas touchée par l’âge

SUPERMAMY :  Les délires de l’âge


Attention MAMY l’alcool est à boire avec modération…
Encore lui…!

 

CHOU VERT
– A bientôt … peut être…!

Share Button

Musiques populaires: La Sardane du pays catalan

la buratje el porro el barral la baratina la facha .. et le pain sec c'est tout le pays catalan

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

LA PARTITION DE MA2  


              La Partition de MA2.
  Musique à deux


Une parisienne a t elle le droit de parler de la sardane du pays catalan…,? Oui, si elle tombe sous le charme des catalans ou plutôt de leur musique…!
Je me suis autorisée une approche découverte….. y compris en montrant que leurs instruments ont leur place dans la musique classique.
Pardon, si la sardane emblématique « santa espina » n’est pas au rendez vous des puristes


LES ORIGINES DE LA SARDANE

 

 

  La sardane (en catalan Sardana) est une danse traditionnelle catalane où les danseurs en cercle se tiennent par la main, accompagnés par la musique d’un ensemble instrumental appelé cobla.
Le terme désigne également la musique qui accompagne la danse.

Le géographe grec Strabon (Ier siècle) cite une danse en rond en tant que danse d’offrande à la Lune, pratiquée par les Ibères qui occupaient la partie occidentale du littoral Roussillonnais, sans toutefois qu’aucune filiation ne puisse être établie, tant le nombre de danses en rond de la méditerranée antique étaient nombreuses.

Dès le XVIe siècle, les Catalans dansaient le « contrapàs », avec beaucoup d’analogie avec les pas courts et les pas longs de l’actuelle sardane. La plupart des contrepas s’enchainaient avec une sardane courte.


DE LA RONDE AU « CONTRAPAS »  DU CONTRAPAS A LA SARDANE IL N’A QU’UN PAS …LONG OU COURT..el porro la baratina la facha el llum d'oli el escalfa llits - el morte per l'aioli
  Chaque sardane est composée de deux airs musicaux différents : celui des pas courts, et celui des pas longs.
La sardane actuelle descend de cette sardane courte dont elle ne se différencie que par l’augmentation du nombre des mesures et la présence d’un plus grand nombre d’instruments dans la cobla.
La sardane se danse en cercle fermé, alternant si possible un homme et une femme, la femme à droite de son partenaire. Mais ce principe n’exclut en aucune manière des rondes impaires.
Précisons aussi que les sardanes des dimanches midi d’autrefois étaient dansées quasi-exclusivement pas les hommes pendant que leurs épouses étaient appelées à d’autres tâches.

Cette ronde traditionnelle a été introduite en Vallespir par les cobles de la Garotxa voisine venant animer les fêtes de villages vers 1905 et dans le reste des Pyrénées-Orientales par les exilés républicains de 1939.
Très vite une symbolique s’impose celle des sardanes de « germanor » de fraternité dont la tradition est maintenu à travers une sardane de germanor réunissant 300 danseurs en juillet aux arènes de Ceret (66 – photo ci-dessous)

 Charles TRENET l’a chantée en sillonnant le pays catalan  – (video ci-dessous)
                                                    


LA TRAMONTANE EMPORTE POUR VOUS LES MERVEILLEUX SONS DE CES DROLES D’INSTRUMENTS A VENT… DÉCOUVREZ-LES….

 

« LA TIA PEPA  » (Sardana « La Tia Pepa » de Josep Capell.
Cobla Juvenil de Bellpuig (actualment Bellpuig Cobla) à Montserrat el 3 de juny de 2001.
Tenora: Toni Saladrigues )

 

Cette Sardane est entrainante et alerte….
Vous y entendrez un solo de « tenora » (qui est une sorte de haut bois ) instrument typiquement catalan

LA « COBLA » UN ORCHESTRE POUR LA SARDANE

Dans le pays catalan pas une fête locale ne se fait sans son apéritif sardanes… En plein air midi oblige…! Audition pour les uns, plaisir de la danse pour les autres la tradition est si forte que de nombreux chef lieux de canton ont leur propre « cobla« 

  La cobla est un ensemble instrumental de plein air composé de onze à treize musiciens jouant onze à treize parties écrites qui jouent avec des instruments à vents traditionnels, dont certains sont spécifiquement catalans, et d’autres appartiennent à l’instrumentarium classique de la musique populaire.
Instruments catalans: les deux tenores, les deux tibles – plus court et aigu que la tenora-, apparentés à la famille des hautbois, mais avec une sonorités plus puissante; le flabiol (apparenté à la flûte à bec piccolo), accompagné de son tambori (petit tambour long et de section réduite), et que joue le même instrumentiste.
Instruments non-catalans:
des cuivres : deux ou trois trompettes en sib, un ou deux trombones à piston même si cet instrument est en voie d’abandon au profit du trombone à coulisse, deux fiscorns (bugles baryton en ut)
un instrument à cordes : la contrebasse à trois cordes.

La sardane commence toujours par une introduction d’appel à la danse exécutée par le flabiol.
Chaque sardane est composée de deux airs musicaux différents : celui des pas courts, et celui des pas longs

  Dans cette vidéo  » éducative »vous découvrirez les  instruments de la cobla qui interpréte des fragments de sardanes de David Puertas:
– La sardana de la sardina,
– Sant Pere i Sant Pau,



Enregistrement à Santa Oliva le 27 aout 2010 avec la Cobla « Catània de Vilafranca del Penedès. »

ET UN JOUR LA SARDANE MIS SON COSTUME DES DIMANCHES ET ENTRA A PAS COURTS…..
PUIS LONGS DANS LA SALLE DE CONCERT…!
UN BONHEUR POUR LES AUDITORIUMS

 SARDANE A DEUX  COBLAS
PRINCIPAL DEL LLOBREGAT  et   REUS JOVE

Auditorium Caixa Tarragona concert  de présentation de leur CD. (19 février 2006)

Écouter la marche de clôture de leur concert

.
  Sardane : SANTFELIUENCA – Manel Saderra i Puigferrer
COBLA Reus Jove – concert de NOEL 23.12.06 – teatre bartrina

Laissez vous charmer par cette demoiselle qui domine en solo sa Tenora comme une pro…!

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteursMA2 a oublié de vous dire que les concours de sardanes opposent des groupes qui ont l’habitude de compter les pas courts et longs.
la sardane de la paix pablo Picasso 1953La colla ( groupe) gagnante étant celle qui termine en phase avec la musique .

Sardane Ronde  de paix… rappelons que  Picasso de passage à Ceret ne s’y était pas trompé.

Habitué des concours, même quand on danse pour son plaisir, on compte les pas …
Ceci a entrainé, il y a bien longtemps, la perte d’une opportunité d’industrialisation…?

On raconte en effet, qu’un gros industriel américain hésitait à s’installer à Perpignan.
On l’invita à visiter les sites possibles et pour lui montrer la chaleur de ses habitants, on l’entraina à l’heure de l’apéritif … voir les sardanes.
Au bout de 5 minutes, il en  repartait à jamais….. il aurait parait-il dit à son manager:
« 
Fuyons ces gens qui comptent même en dansant »
Depuis ce temps là … nous continuons de danser sans lui ….  Mais sur le pont de la galère….
OK..! Non il faut dire à quai… puisqu’il n’y a plus d’oncle d’Amérique    

le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deuxM A 2 Ma musique à deux                  
écouter des sardanes chantées en catalan       —>

Mise en page et sonorisation réalisée avec la complicité de CHOU BLANC

Share Button

MÈRE ET FILS: Sainte Monique et Saint Augustin



BLOG
de MAMY KT


– Mamy ne fait pas que du point de croix

Elle est là aujourd’hui 28 aout pour vous parler de sainte Monique et de son fils St Augustin

 

SAINTE MONIQUE 27 AOUT
Sainte Monique est la mère de saint Augustin, elle est morte en 387.

 

Monique et Augustin partagèrent une expérience mystique commune à Ostie, quelques temps avant sa mort. C’est cela que veut évoquer ce tableau de Ary Scheffer.

Née en 332 Monique était romaine d’Afrique du Nord, issue d’une famille chrétienne, elle fut mariée à un païen dur et violent mais qu’elle réussit à convertir par sa douceur. Ils eurent 3 enfants, dont Augustin. Veuve en 371 elle se consacra à ses enfants, surtout à Augustin dont la vie et les idées l’inquiétaient.

C’est pourquoi elle partit à Milan pour le rejoindre et c’est là qu’elle put assister à sa conversion et à son baptême par l’évêque saint Ambroise.
« La piété de ma mère, dit saint Augustin, son zèle pour le bien et son assiduité à la prière, frappaient si vivement Ambroise qu’il ne pouvait s’empêcher, en me rencontrant, de revenir sans cesse sur ses louanges, et qu’il me félicitait d’avoir une telle mère. »

Elle décida son fils à retourner en Afrique mais mourut à Ostie sur le chemin du retour en 387.


SAINT AUGUSTIN 28 aout
Evêque d’Hippone, Docteur de l’Eglise (✝ 430)

 


Né à Tagaste (actuellement Souk-Ahras, Algérie) le 13 novembre 354 d’un père incroyant et d’une mère chrétienne, sainte Monique.

Brillant étudiant, jeunesse dissipée, un enfant, Adéodat. En 383, il vient à Rome, puis enseigne la rhétorique à Milan.
Converti, baptisé par saint Ambroise à Pâques 387, il retourne en Afrique.

Ordonné prêtre en 391, évêque d’Hippone (près de l’actuelle Bône, Algérie) en 396, un des plus grands théologiens chrétiens.

Il meurt au moment des invasions barbares en Afrique, le 28 août 430.


SOURCES :

MAMY KT

Share Button