Vulcain patron des forgerons

les potes doivent être éclairésCHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

Dans mes chroniques (la maladie est grave… !) on m’’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur donner du vocabulaire de ma grand-mère impotente.

Vu leur sénilité précoce ( non y a que ça qui est précoce ) nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser, et de bien comprendre le sens des mots …..
et aujourd’hui VULCAIN LE TALENTUEUX FORGERON …..

Vulcain patron des forgerons

Vulcain est un dieu romain antique, dont les parents sont Junon et Jupiter. Dieu du fer et du feu, et en conséquence des forgerons, le marteau est son attribut. Il a été identifié au dieu grec Héphaïstos.

Statue de la Rome antique représentant Vulcain.

Les origines de VULCAIN

De l’union de Jupiter et de Junon naquit un fils. L’enfant était sain, solide, vigoureux mais très laid.

Pour le cacher de son père, sa mère le jeta du mont Olympe.

Le malencontreux enfant, nommé Vulcain, est projeté sur la terre.
Il tourbillonna toute une journée dans les airs pour choir, au crépuscule, dans l’île de Lemnos.

On ne sera pas surpris qu’en tombant d’une pareille hauteur, il se soit cassé la jambe. Et bien que soigné, Vulcain resta boiteux

il fut recueilli par les nymphes Thétis et Eurynomé.

Vulcain le talentueux forgeron

Le thème est emprunté aux Métamorphoses d’Ovide, 4, 171-176, et reflète le moment où Apollon, « le dieu Soleil qui voit tout » révèle à Vulcain l’adultère de Vénus avec Mars dont il a été le premier informé. Vulcain, époux offensé par cette nouvelle perd à la fois « le contrôle de lui-même et le travail qu’était en train de réaliser sa main ».

Diego Vélasquez, La Forge de Vulcain, 1630, musée du Prado.

Paul Rubens Vulcain forgeant la foudre de JUPITER

Mal partagé au physique, l’enfant l’était mieux du côté de l’âme et de l’intelligence.
Ingénieux et laborieux, voire même artiste, Vulcain apprend le métier de forgeron à l’école d’un nain expert en l’art de ferronnerie.

Pendant neuf années, il demeura dans une grotte profonde. Il fabriqua des bijoux et des armes grâce à son talent de forgeron.

 

bouclier d'achille Il a été fondu à partir d'un dessin préparé par John Flaxman, lui-même inspiré par le texte de l'Iliade dans lequel Homère, au chant XVIII, fait une description précise du fameux bouclierCes années et ses progrès sont rapides. Il offre des flèches à Apollon et garnit le carquois
de Diane. Son habileté et son goût s’affirment et lui permettent de concevoir et fabriquer un      sceptre en or pour Jupiter, une faucille pour Cérès, la cuirasse d’Hercule, l’armure et le bouclier d’Achille.
Les dieux ne sont pas oubliés :
Chacun reçoit un fauteuil mobile qui se rend de lui-même à leur assemblée.

 VULCAIN et Les Cyclopes

A peine arrivé dans Lemnos, Vulcain s’était mis au travail.
Son origine divine ne fut pas étrangère aux rapides progrès qu’il fit dans son
métier de forgeron. Son esprit créateur et imaginatif ne tarda pas à se révéler au-dehors de son île. Il installa d’immenses forges dans les cavernes du mont Etna dont le cratère tout indiqué laissait échapper flammes et fumées.
Il eut l’adresse de s’adjoindre une centaine d’ouvriers, triés sur le volet, possédant une
robustesse peu commune: les Cyclopes, dont le nom signifie « œil rond ».

Ces travailleurs infatigables étaient enfants mi-partie du Ciel et de la Terre, mi-partie de
Neptune et d’Amphitrite. Entre autres prouesses, ils avaient forgé la foudre.
Cette foudre, dans la main de Jupiter, servit à pulvériser Esculape, fils d’Apollon

La vengeance de  VULCAIN

Un jour, Junon vit de beaux bijoux appartenant aux nymphes qui avaient recueilli Vulcain.
Elle leur demanda où elles les avaient eus.
Celles-ci lui répondirent qu’ils avaient été fabriqués par un enfant qu’elles avaient recueilli.
Elle vit et reconnut son fils.

Vulcain conservait au fond de son cœur du ressentiment contre des parents qui l’avaient si
mal accueilli à sa naissance. Reconnaissant sa mère, il se vengea d’elle en lui fabriquant une chaise en or qui avait un ressort mystérieux et l’envoya dans l’Olympe.

les forges de vulcain Francois Boucher

Junon, séduite par la splendeur et l’élégance d’un meuble nouveau, ne peut résister au
plaisir d’y prendre place.

Aussitôt installée, la reine des dieux, l’épouse de Jupiter, la mère de Vulcain, subitement
enlacée par des liens invisibles, se trouve immobilisée sur son trône.
Elle tente de se lever. Efforts vains. Tous les dieux se réunissent pour l’en
détacher, sans plus de succès. Vulcain seul pourra conjurer le maléfice.
Jupiter l’appelle.

Le divin forgeron consent à rompre le charme à une condition :
la plus belle de toutes les déesses, Vénus en personne, deviendra sa légitime épouse.

Junon retrouve sa liberté et Vulcain va épouser la plus belle et la plus infidèle de toutes les
déesses, Vénus, mère de Cupidon, l’Amour.


L’infidèle VENUS

 

Mars et Vénus surpris par Vulcain Paris Bordone 1549-50, Gemälde Galerie Kulturforum, Berlin

   Vulcain prit connaissance, un jour, de la tromperie entre Vénus (son épouse) et Mars (dieu de la guerre). Vulcain étant jaloux il fabriqua un filet invisible et métallique, et les y enferme pendant qu’ils dormaient. Au matin, tous les dieux de l’Olympe rirent des deux amants mais ils rirent aussi de Vulcain : le mari trompé.

SOURCE :          https://fr.vikidia.org/wiki/Vulcain

POTACHE                            

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.