Archives mensuelles : mars 2021

ALLEZ MAMY RACONTE : L’oiseau et la poule


ALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Dans la Chouette, ma Mamy se transformera en conteuse de bord de mer….ou d’Arrière pays….
Préparez les esquimaux glacés…..
Pour les autres ….??
ceux qui ne partent pas en vacances faute de moyens ou de forces pour assumer le voyage….
Ben..! Faisons les rêvez…..!


Aujourd’hui parlons de l’oiseau et la poule


L’oiseau et la poule

logo mamy turlututu smallMes chers enfants moi aussi j’avais une grand mère qui, comme moi, aimait à raconter des histoires à la choupinette que j’étais en ce temps là….!

Elle se plaisait à me parler d’histoires qui m’aidaient à mieux me connaitre ou à modifier mon comportement ma manière d’être ou de me conduire avec les autres….. Je me rappelle de celle ci qui m’a amené à changer mon regard sur l’autre … L’autre ce mystère qui n’ait pas moi …. et pourtant si proche….!

ÉCOUTEZ-LA VOUS AUSSI POUR QUE DEMAIN VOUS SOYEZ MEILLEURS …

logo mamy turlututu small– Alors.. ACTION Mamy..!
Raconte nous encore une histoire d’animaux

– Oui je veux bien va pour une histoire de L’OISEAU ET DE LA POULE  :

L’oiseau et la poule

L‘oiseau vint dire à la poule :
« Poule, tu as des ailes, pourquoi ne peux-tu pas prendre ton envol comme je le fais ?
— Parce que je n’en suis pas capable », répondit la poule.
L’oiseau reprit :
« Pourquoi parler ainsi ? Tu as des pattes, des ailes comme les miennes et tout ce qui est dans mon corps est aussi dans le tien. »

Lorsque la poule l’entendit, vexée, elle se fâcha et ne voulut plus écouter les paroles de l’oiseau :
« Va-t’en, dit-elle, coucher dans le désert, laisse-moi dormir dans la maison ; je n’apprécie pas le langage que tu m’as tenu.

— Puisque tu ne veux pas entendre mes paroles, continua l’oiseau, demain les gens te prendront, te tueront et mangeront ta chair. Tu n’as pas d’intelligence : alors que je viens t’apprendre la sagesse, tu me repousses ! Bientôt, lorsque tu verras les gens venir pour te tuer, peut-être alors m’écouteras-tu. »
La poule répondit :
« Va-t’en, je n’ai que faire de toi.

 Très bien », dit l’oiseau en partant se percher sur un arbre.

 Mamy moi non plus je sais pas encore voler
– T’es gentil mon petit Jonas … rassure toi c’est normal quand on est petit……
– HEU …..,????
NON MAIS ……. JE SUIS PAS PETIT …?????

Dès l’aurore, le maître de maison se leva et saisit un bâton pour tuer la poule. À sa vue, celle-ci prit son vol, traversa la maison de son maître en poussant des plaintes : « Ce que l’oiseau m’avait prédit hier est arrivé, alors que j’ai refusé de l’écouter ! »
L’oiseau, toujours perché sur son arbre, dit à la poule :
« Entre dans les herbes : si ton maître te voit, il te tuera. Quand tu seras au milieu de la verdure, ne bouge pas, reste tranquille. »
Elle l’écouta et s’enfuit dans le fourré. L’homme chercha dans l’herbe après elle, sans succès. Fatigué, il rentra chez lui.

En le voyant partir, la poule sortit des herbes pour rejoindre l’oiseau.

Celui-ci lui donna de nouveaux conseils :
« S’il vient pour te tuer, ponds un œuf. Quand il le verra, il pensera : la poule pond des œufs, je ne la tuerai pas. Mais il prendra l’œuf, s’en ira le faire cuire avec du sel, le mangera et sera content. Chaque matin, il viendra chercher à l’endroit où tu pondras un œuf. Voilà le conseil que je te donne, ne l’oublie pas.

 Je te remercie, mon frère, répondit la poule, je ferai ce que tu m’as recommandé, aujourd’hui, demain, jusqu’à ma mort. Je te remercie beaucoup. »
L’oiseau ajouta :
« Si tu écoutes mes paroles, les gens n’auront plus envie de te tuer. »

Puis il s’en alla.

LE CHOURISTE


– L’histoire de l’oiseau et de la poule est terminée.


SOURCE :
Collectif
, Contes d’Asie, ill. Delphine Bodet, rue des enfants

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac
RETRO : C’est une récap des histoires déjà racontées….

Share Button

POÉSIE : Mamy Louisa en mars

LE BLOG
DE TOM ET DOUCE

POÉSIE : Mamy Louisa en mars

Le chemin

Elle a dû être jolie avec son minois pendant sa jeunesse ;
Presque pas ridée, la belle âme de son visage transparaît ;
La guerre, la faim, la soif, auraient dû éteindre cette tendresse ;
Mais tous les jours, avec son mari, ils me semblent renaître.

Elle a dû regretter en Andalousie, ses parents et amis.
Quelle que soit la météo je les vois sillonner dans le quartier ;
La chaumière catalane qu’ils chérissent les aide à se pauser
Quand tous deux, ils reviennent, un peu encombrés de paquets.

Les voisins et relations s’étonnent de la durée de leur amour
Soixante sept ans de vie commune, un joli bail à jalouser ;
Lui, la protégeant de tout, de la pluie et du temps qui court
Avec son éternel parapluie fermé d’aujourd’hui et d’hier.

Un enfant aurait pu adoucir un peu leurs souvenirs
Leur offrir un amour parental, ou sourire dans leurs rêves ;
Mais cela restera leur secret, de n’avoir pas eu de berceau
Ni de jouets à cajoler, les jours où ils voudront s’y réfugier.

Louisa –

Ce jour là

Elle n’était ni nostalgique ni peureuse ;
En comprenant le silence de ces arbres lumineux ;
Seule son interprétation la faisait surfer ;
La lumière offrait une indicible clarté.

A partir de ce chemin, l’écorce magnétique
D’un eucalyptus offrait à lui seul, un tableau ;
Son univers passait d’océans indicibles, uniques
Aux rochers scintillants s’escaladant sans peur des flots.

La matinée pouvait ainsi la faire voyager
Inconnue, elle n’avait pas de ville, ni d’âge ;
Seulement l’impression de ne pas être prisonnière
Mais un joyau , une Reine conviée pour la fête.

Louisa –

Le soleil

Le soleil notre ami, cet aliment qui complète une amitié
Quelques oiseaux se le partagent, avec les jardins et les fleurs ;
Parfois , une tourterelle, sur un toit roucoule son bonheur ;
Un chat voisin, encore endormi, viendra ensuite s’y reposer.

A l’automne, les plus belles feuilles composent un joli pastel
A chaque terrasse, il déposera son tapis tout à fait personnel ;
Pendant que diverses tempêtes danseront sur plusieurs thèmes
Et que peut elle leur offrir à cette nature, qu’un “je vous aime”.

Chaque année diffère peu de la précédente, il faut juste aimer ;
Aimer un chat qui dort, un oisillon qui chante, une feuille au balcon
Un sourire silencieux , éclatant et sans arrières pensées
La voix d’un enfant qui crie, ou parle pour l’horizon ;

Un bourgeon qui amène sa kyrielle de roses en bouton ;
Un petite main d’enfant n’offre pas seulement une pâquerette ;
Et cette plante qui s’est cachée pour offrir sa violette
Et tant de belles choses que l’on ne trouve que dans les ondes.

Louisa   ( pour toi l’enfant)

 

CHOU BLANC
retour sur la rubrique du même tabac
“La poésie, c’est le sourire du langage

RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

Sons Enchanteurs et frissons de l’âme


VETEMENTS ET ACCESSOIRES           SANTÉ ET SOINS DU CORPS       VOYAGES VALISES
G AIMÉ DÉCOUVRE LA CHANSON BRETONNE :
GORTOZ A RAN

GORTOZ A RAN

J’ai attendu, attendu longtemps
Dans l’ombre épaisse des tours brunes
Dans l’ombre épaisse des tours brunes

Dans l’ombre épaisse des tours de pluie
Vous me verrez attendre toujours
Vous me verrez attendre toujours

Il sera un jour où il reviendra,
Par-dessus les mers, par-dessus les campagnes
Par dessus les campagnes, par dessus les mers.

 

Me dérober du seuil,
il reviendra chargé d’embruns,
dans l’ombre épaisse des tours noires.

Le vent vert reviendra,
faire respirer mon cœur blessé,

Je serai poussé selon son souffle,
Vite et loin vers mon pays,

Je serais emporté par son souffle
Loin d’ici selon ses désirs

Selon ses désirs loin du monde,
Entre la mer et les étoiles.

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

– Je suis breton et tellement fier de l’être je dédicace ce chant breton a tout les disparus en mer

 

CETTE MUSIQUE DE JEAN MARC ILLIEN ET LA CHANSON DE DENEZ PRIGENT UTILISÉS DANS LA BANDE ORIGINALE DU FILM  LA CHUTE DU FAUCON  NOIR

La Chute du faucon noir (Black Hawk Down) est un film américano-britannique réalisé par Ridley Scott et sorti en 2001
– Récompenses : 2 prix et 5 nominations

Thème :  Les États-Unis envoient un détachement composé de membres de la Delta Force, des rangers en mission en Somalie pour assurer le maintien de la paix et capturer deux lieutenants d’un chef de guerre local.

La Chute du faucon noir (Black Hawk Down) est un film américano-britannique réalisé par Ridley Scott et sorti en 2001  Il est tiré du livre Black Hawk Down: A Story of Modern War de Mark Bowden, relatant les combats de Mogadiscio des 3 et 4 octobre 1993, au cours desquels dix-neuf militaires américains et plusieurs centaines de Somaliens trouvèrent la mort
.

 

Clip Video Bzh – Gortoz A Ran Par Denez

 

La Chute Du Faucon Noir (Clip Video Bzh-)  – Gortoz A Ran Par Denez Prigent  Black Hawk Down | Hans Zimmer | Czech National Symphony Orchestra | Prague Proms 2017

Gortoz A Ran – Black Hawk Down

 

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

– Cette musique est magnifique, le clip est poignant …
A en chialer. Quel pouvoir impressionnant a la musique, elle divise et assemble les cœurs, change nos humeurs…
– C’est Ridley Scott qui l’a entendu lors d’un voyage et qui a voulu la mettre dans le film, rien a voir avec de l’arabe ou autre, juste un fixette de réalisateur. Musique magnifique s’il en est.
– L
es plus beaux films ont les plus belles chansons, mieux une belle chanson peut sauver un film et c’est la force de Ridley Scott
je ne comprends pas pourquoi elle est utilisée dans un film qui parle de la guerre entre américains et somaliens ! on l’a peut être confondu avec l’arabe pour rester dans le contexte … mais elle colle au film ça fait triste…!!

Musicien dans plusieurs groupes de Bretagne, Jean-Marc Illien est aussi arrangeur. Il a également composé la musique du film «;Le Réseau Shelburn

j’ai pas aimé….. ce que personne n’a dit sur le net

Bretagne:
Vingt ans après, il attend toujours ses droits pour la BO de « La Chute du faucon noir »

Le compositeur breton Jean-Marc Illien est l’arrangeur de la chanson à succès de Denez Prigent, Gortoz a Ran, dans la bande originale du film de Ridley Scott La Chute du faucon noir. Pourtant, vingt ans après, il attend toujours ses droits.

 


G AIMÉ

Share Button

Mamy c’est quoi les rameaux…?

 

 

MAMY … C’EST QUOI LES RAMEAUX

Les rameaux mon Choupinet, c’est la fête chrétienne qui commémore l’accueil triomphal (avec des rameaux de palmier) fait par ses disciples à Jésus entrant à Jérusalem. Cette fête est célébrée huit jours avant Pâques, elle ouvre la Semaine Sainte.

Selon les Évangiles, Jésus est entré dans Jérusalem sur un âne. Il a été acclamé par une foule nombreuse qui l’accueillait en déposant des vêtements sur son chemin et en agitant des branches ou des palmes.
A noter : cette fête est aussi connue sous le nom de “dimanche des palmes” dans le sud de la France et de “Pâques fleuries”.
Rameaux de palmes
A cette occasion, la foule l’acclame en brandissant des rameaux et en criant :

HOSANNA !


HOSANNA : De l’hébreu [yasha] : sauver, être sauvé, délivrer, être délivré, libéré ; à ce verbe a été ajouté une valeur déprécative pour exprimer l’idée d’implorer, ce qui pourrait se traduire ainsi :

sauve-nous, je t’en prie ! de grâce, sauve-nous ! de grâce, libère nous !”


LE DIMANCHE
DES RAMEAUX

DÉFINITION ET ORIGINE

Le dimanche des Rameaux (Dominica in ramis palmarum) est le dimanche qui précède Pâques dans le christianisme ; il débute la Semaine Sainte.
Il tient son nom de la coutume (remontant au moins au IVe siècle) qui consiste à bénir des rameaux et à porter des branches en procession pour commémorer l’entrée triomphale de Jésus dans Jérusalem où il fut accueilli par une foule qui agitait des branches de palmier ou d?olivier et en jetait sur son passage.
C’était une tradition orientale d’acclamer les héros et les grands en brandissant des rameaux verts qui symbolisaient l’immortalité de leur gloire.

Ainsi, monté sur une ânesse, Jésus fait-il sa dernière entrée à Jérusalem. (Matthieu 21, 8-11 ; Marc 11,8-10 ; Jean 12, 12-18).
Les foules croient au triomphe du Messie ; quelques jours plus tard, il sera crucifié.

La cérémonie chrétienne du Dimanche des Rameaux a parfaitement intériorisé ce triomphe. La victoire célébrée est tout intérieure, c’est celle qui est remportée sur le péché, qui s’accomplit par l’amour et qui assure le salut éternel : c’est la victoire définitive et sans appel.
“Il (Jésus, ndlr) sait qu’une nouvelle Pâques l’attend et qu’il prendra lui-même la place des agneaux immolés, s’offrant lui-même sur la Croix… Le terme ultime de son pèlerinage est la hauteur de Dieu lui-même, à laquelle il veut élever l’être humain”. (Homélie du dimanche des Rameaux, Benoît XVI, 17 avril 2011)

 QUE DISENT LES ÉVANGILES – Matthieu XXI, 8
Le peuple, en foule, étendit ses vêtements sur la route ; certains coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route. Les foules qui marchaient devant lui et qui suivaient, criaient :
“Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui entre au nom du seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux !”
wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs“Je vous rappelle qu’il ne faut pas fêter pâques avant les rameaux”


– T’aurais pu attendre demain pour la faire celle là..!


Share Button