PERGOLESE: Stabat Mater



De Choubert à Choumann en passant par Choupin

LA PARTITION DE MA2

La Partition de MA2

Le piano, c’est l’accordéon du riche (Michel Audiard)

……………………………………. Musique à deux

MA2 vient régulièrement vous faire découvrir sa musique et la musique des autres….
Aujourd’hui découvrons avec elle :

LE STABAT MATER

de Giovanni Battista Pergolesi (Pergolèse) compositeur italien (1710-1736 ).
Il a écrit le «Stabat Mater» en 1736, deux mois avant sa mort, dans le monastère de Pouzzoles.

 Jean-Baptiste Pergolèse

Pergolesi en italien, Jean-Baptiste Pergolèse sous sa forme francisée,1710-1736 mort à Pouzzoles près de Naples, est un compositeur italien de la période baroque, représentant important de l’école napolitaine, principalement dans le domaine de l’opera buffa.

Le stabat mater est donc de la dernière œuvre d’un homme mort à 26 ans des suites d’une tuberculose. Il a été écrit pour deux voix (traditionnellement soprano et alto, sans doute des castrats), avec un petit ensemble instrumental comprenant violons I et II, alto et basse continue.

Ce «Stabat Mater», basé sur un texte liturgique du XIIIe siècle méditant sur la souffrance de la Vierge Marie, mère du Christ, était une possible commande du duc de Maddaloni, mécène de Pergolèse et violoncelliste amateur.

Une origine alternative suggère en effet une commande de 1734 d’une archiconfrérie de Naples, les Cavalieri de la Vergine dei Dolori (Chevaliers de la Vierge des Douleurs), qui souhaitait remplacer le «Stabat Mater» vieillissant d’Alessandro Scarlatti, dont il conserve toutefois le même effectif vocal, pour soprano et alto.
Il devait être donné à Santa Maria dei Sette Dolori, église où le duc de Maddaloni possédait une chapelle votive et où il faisait exécuter des œuvres religieuses chaque troisième dimanche de septembre.

Pergolesi – Stabat Mater (avec Philippe Jaroussky et Emöke Barath)

   Chapelle de la Trinité –  Château de Fontainebleau
STABAT MATER
Emöke Barath         – soprano
Philippe Jaroussky
– contre tenor

ORFEO 55
Nathalie Stutzmann – direction d’orchestre

CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR ALLER SUR YOUTUBE OU ALLEZ DIRECTEMENT A VOTRE MORCEAU PRÉFÉRÉ
EN CLIQUANT SUR LE MINUTAGE

0:00 Stabat Mater
3:19 « Stabat Mater Dolorosa »
7:15 « Cujus animam gementem »
8:51 « O quam tristis et afflicta »
11:17 « Quae moerebat et dolebat »
13:37 « Quis est homo »— »Pro peccatis suae gentis… »
16:23 « Vidit suum dulcem natum »
19:30 « Eja mater fons amoris »
21:31 « Fac ut ardeat cor meum »
24:13 « Sancta mater, istud agas »
29:42 « Fac ut portem Christi mortem »
33:03 « Inflammatus et accensus »
35:24 « Quando corpus morietur » — « Amen… »
 – La première fois que j’ai entendu la musique de Pergolesi…..
je ne savais pas trouver les mots pour décrire mes sensations…..

Le crescendo à 4 minutes 45 est parfait 4:45
Tout ça c’est la sainte Trinité sur scène.

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

Never heard such a beautiful countertenor.
Me transporta siento que vuelo, hermoso trabajo vocal y la dirección magistral 
Belíssimos, sensacional, a verdadeira música.
– UN GRANDE CONTRO-TENORE..
–  Merveilleux!! Bravo!! MAGNIFIQUE!!

– J’ai eu le privilège de les entendre tous les deux dans un village de Haute Vienne au festival des  » Mille et Une note » un souvenir merveilleux ! Merci

SOURCES : https://www.ladepeche.fr

retour sur la rubrique du même tabacle logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deux
M A 2


                                                        RETRO :
Meilleurs complements alimentaires

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.