Que faire quand on a avalé de travers

Code promo veto compagnon


 

LE BLOC NOTE
CHOULAGER

SANTÉ :
LA FAUSSE ROUTE ALIMENTAIRE

Ce que vous devez savoir concernant la
fausse route

En France  4000 personnes en France  décèdent chaque année suite à une fausse route alimentaire.

Intervenir au bon moment :

Une fausse route alimentaire doit alerter lorsqu’il y a étouffement.

L’étouffement se caractérise par le silence de la personne qui ne peut plus respirer et plus émettre le moindre son.
Elle devient rouge, elle s’agite.
Souvent par réflexe, elle pose ses mains sur sa gorge. C’est à ce moment là que vous devez agir, car les voies respiratoires sont obstruées.

Vous ne devez pas passer aux manœuvres si la personne peut parler ou tousser.
En effet, cela peut signifier que l’aliment gène, qu’il n’est ni dans les voies digestives ni dans les voies respiratoires mais qu’il se trouve entre les deux. Dans ce cas, effectuer une manoeuvre peut le faire basculer du mauvais côté et provoquer cette fois, un véritable étouffement.

Si toutefois cet état dure, téléphonez au 15 et expliquez leur la situation. Ils jugeront s’il est nécessaire de faire intervenir les secours, et vous diront quoi faire.

Les 2 manœuvres conseillées
– Les claques dans le dos
– Manœuvre de Heimlich (compressions abdominales)
Fausse route : technique des claques dans le dos
  Les claques dans le dos :

Afin de provoquer une toux qui éjecterait l’aliment coincé, il est recommandé de donner 5 grandes claques dans le dos, main bien à plat, entre les omoplates de la personne qui fait la fausse route.
Celle-ci doit être légèrement penchée vers l’avant.
Bien sûr si la personne recrache l’aliment gênant avant la 5eme claque, vous pouvez arrêter de frapper : elle vient déjà de se faire une frayeur, pas besoin en plus de la torturer !

Technique des claques dans le dos :

    1. Il faut se tenir sur le côté et un peu en arrière de la personne.
    2. Penchez-la vers l’avant en soutenant sa poitrine d’une main, ce qui permet à l’objet obstruant les voies aériennes de ne pas s’enfoncer davantage dans la trachée.
    3. Donnez un maximum de 5 claques entre les omoplates.
    4. Chaque claque a pour but de provoquer un mouvement de toux permettant de déloger l’objet.
  1. Après chaque claque, vérifiez si le corps étranger a été rejeté ou non. S’il a bien été rejeté, la personne se remet à respirer et tousse. Il est donc inutile de lui donner d’autres claques dans le dos.

Fausse route : manoeuvre de Heimlich

Manœuvre de Heimlich (compressions abdominales) :

Si après les 5 claques la personne continue d’étouffer, il faut passer à la seconde technique. Il s’agit de la maneouvre de Heimlich.

Pour effectuer cette méthode, vous devez vous placer derrière la personne qui fait une fausse route. Posez ensuite votre poing fermé entre son nombril et son thorax et placez votre autre main par dessus celle-ci. Vous êtes en position ! Maintenant, il faut appuyer fermement vers vous et vers le haut. Vous pouvez ainsi appuyer jusqu’à 5 fois. N’ayez pas peur de blesser la personne en appuyant fermement : la priorité est de lui sauver la vie !

Technique des compressions abdominales
(Manœuvre de Heimlich)

 

  1. Placez-vous debout, derrière la personne entourez sa taille avec vos bras et inclinez légèrement son buste vers l’avant.
  2. Formez un poing avec une de votre main.
  3. Positionnez le poing entre le nombril et l’extrémité inférieure du sternum, bien au centre de l’abdomen et saisissez ce poing avec l’autre main
  4. Enfoncez-le brusquement vers le haut, comme pour soulever la personne.
  5. Répétez ce mouvement jusqu’à ce que le corps étranger sorte.
  6. Après cinq compressions abdominales, si le corps étranger n’a pas été expulsé, reprenez la manœuvre des claques dans le dos, puis en cas d’échec, reprenez les compressions abdominales.

Si votre proche fait régulièrement des fausses routes Voici quelques conseils:

Si vous avez dans votre entourage un proche qui fait régulièrement des fausses routes, il peut être intéressant de se former aux gestes qui sauvent. Plusieurs associations proposent des formations aux gestes d’urgence. Vous pouvez notamment contacter la croix rouge, ou demander à votre mairie s’il n’y a pas des séances de formations proposées par la ville.

Vous vous sentirez ainsi plus en confiance au quotidien, et cela vous permettra d’avoir moins peur des fausses routes lorsque vous mangez avec votre proche.

Et enfin pour éviter les fausses routes qui finissent mal, je vous propose de découvrir les gestes qui sauvent  en vidéo, parce que visualiser les gestes peut vous permettre de mieux les reproduire et de mieux les garder en mémoire.

Et n’oubliez pas que bien vieillir chez soi, c’est un choix !

SOURCES:
https://autonome-a-domicile.com/fausses-routes-les-gestes-qui-sauvent/
https://www.onmeda.fr/maladies/fausse-route-enfant.html


Code promo veto compagnon

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.