Depuis quand… Cultive-t-on selon les cycles lunaires ?

Beauté Cosmétiques

Le Bloc écolo

Les hommes prêtent à la lune une influence sur leurs activités depuis des millénaires même si la « biodynamique » n’a été systématisée que dans les années 20.

Officiellement, le mouvement « biodynamique » a été lancé par l’occultiste Rudolph Steiner (1861-1925) à la fin de sa vie.

 

 

L’idée de base est que l’utilisation massive de pesticides nuit à la terre.
Même s’il s’entoure d’un certain folklore (ésotérisme), le mouvement préconise de les remplacer par des substances naturelles et de suivre les rythmes lunaires.

Steiner ne fait que systématiser ce que les peuples agraires font depuis la nuit des temps, la Mésopotamie du cinquième millénaire avant JC étant souvent citée en exemple.

Selon la biodynamique, mieux vaut attendre la lune croissante pour semer les légumes se développant au-dessus du sol et la lune décroissante pour l’ensemencement des plantes souterraines (pommes de terre, etc.).

De même, pour les disciples de Steiner, il est préférable d’embouteiller le vin lorsque la lune est sur le déclin si on veut qu’il se conserve bien.

 

Le plus ancien calendrier lunaire est âgé de 10 000 ans


Le plus ancien calendrier lunaire a été découvert en Ecosse dans le courant de l’été 2013.
Il est âgé de 10 000 ans (mésolithique) et se présente sous la forme de 12 fosses concordant avec les phases de la lune.

Remarquablement le monument était en usage pendant quelque 4000 ansà partir de 8000 avant JC (période au début du mésolithique) à environ 4000 avant JC (début du néolithique).

Les fosses ont été périodiquement retaillées – probablement des dizaines de fois, voire des centaines de fois – par rapport à celles de quatre millénaires. Il est donc impossible de savoir si oui ou non elles contenaient originellement des poteaux en bois ou des pierres dressées après qu’elles aient été creusées il y a 10.000 ans.

Cependant les variations dans les profondeurs des fosses suggérent que l’arc avait une conception complexe – avec chaque mois lunaire potentiellement divisé en trois «semaines» d’environ dix jours – ce qui représente la lune croissante, la lune gibbeuse / pleine et la lune décroissante.

Les 50 mètres de longueur de la rangée de 12 fosses principales ont été organisés comme un arc vers un plongeon en forme de V à l’horizon sur lequel le soleil se levait le jour de la mi-hiver. Il y a 12,37 cycles lunaires (mois lunaire) dans une année solaire – et les archéologues croient que chaque fosse représentait un mois en particulier, avec l’ensemble de l’arc représentant une année

La disposition de ces fosses est assez précise pour corriger la dérive saisonnière de l’année lunaire. Douze mille ans plus tard, l’endroit où elles se situent est toujours une zone de production agricole.

Depuis lors, les humains ont continué à utiliser les calendriers lunaires pour dater et observer les événements religieux, alors que de nombreuses religions utilisent encore un calendrier lunaire pour marquer les fêtes religieuses.

Lune ascendante ou descendante

Pendant 13 jours, la lune apparaît plus haut dans le ciel : elle est dite ascendante.
Les 13 jours suivants, elle apparaît plus bas sur l’horizon : elle est dite descendante.

La lune ascendante fait monter la sève des plantes vers les branches.
Pour jardiner avec la lune, sachez que c’est une période favorable aux semis, aux greffes et à la récolte des fleurs et des fruits.

Au contraire, la lune descendante entraîne la sève au niveau des racines.
Cette période est donc propice pour planter, repiquer, rempoter, bouturer et tailler les plantes


……..MUSICO NATURE
….37 Chansons sur les arbres,
les fleurs et les oiseaux…

Georges Moustaki-Il y’avait un jardin


Charles Trenet – Le Jardin Extraordinaire

barre verteRestez svelte 160px

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.