La métaphore du boulanger et du fermier.

Propolis 60 gélules
BLOC NOTE
par Chou Rouge

Je partage aujourd’hui avec vous une métaphore qui vous fera
réfléchir:      La métaphore du boulanger et du fermier.

Le boulanger d’une petite ville achetait son beurre à un fermier de la localité.

Un jour en rentrant chez lui, le boulanger pesa le beurre qui venait de lui être vendu, et se rendit compte alors que le fermier avait réduit la quantité de beurre tout en exigeant le même prix.  Il accusa le fermier de fraude, lui intenta un procès et touts deux se retrouvèrent devant le juge.

Celui-ci demanda au fermier :

« Pour peser votre beurre, avez-vous des poids à mesurer ? »

« Non Monsieur. »

« Mais comment faites-vous alors pour mesurer le beurre que vous vendez ? »

Le fermier répondit :

« Eh bien, lorsque le boulanger a commencé à acheter son beurre chez moi, j’ai pensé qu’il était juste que j’achète mon pain chez lui. Depuis ce jour, j’utilise son pain d’un demi kilo comme mesure pour le beurre que je vends… »

Quelle moralité tirer de cette histoire?

Nous sommes toujours plus sensibles aux défauts d’autrui, si infimes soit-ils, qu’à nos propres défauts, si flagrants soient-ils.

la moralité… Je la résume par le proverbe qui apparaît dans l’Évangile selon Saint Luc… Il y rapporte une parole que Jésus a énoncée dans son sermon sur la montagne

“On voit la paille dans l’œil de son voisin, mais pas la poutre dans le sien.”

D’autres diraient :
Charité bien ordonnée commence par soi-même.
Connaître autrui n’est que science ; se connaître soi-même, c’est intelligence.

Restez svelte 160px
Chou rouge

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.