Ne pleure pas jaunette … nous te reconnaitrons …. nous te reconnaitrons


L’HOMME DES BOIS

Bloc Note de GUI7
Dans les méandres de l’internet au cœur de la toile d’une araignée céleste jaillit parfois la lumière…
C’est ainsi que j’ai découvert l’origine de mon nom.
Malgré sa consonance bien française, GUI7 est d’origine germanique et se traduit: “celui des bois
Ceux qui connaissent mon amour de la terre et de toutes les créatures de l’univers ne s’en étonneront pas.
J’ ai ainsi compris que quelque part dans la généalogie de ma famille, il y avait l’homme, qui avait vu l’homme, qui avait vu l’ours….!

Dans ma forêt aussi le jaune s’impose ……et il n’y a pas que lui car c’est la saison des girolles …. certains diront des jaunettes

Chatouillez moi ET CLIQUEZ MOI…! 
– “si vous n’êtes pas trop dur de la feuille …
je vous propose une comptine  comme musique d’ambiance à la fois apaisantes et douces

Musique d’ambiance

C’est l’automne, Ne pleure pas jaunette … nous te reconnaitrons …. nous te reconnaitrons.

NE PLEURE PAS JAUNETTE…..

Elle était seule la jeunette … seule elle portait sa croix
Seule comme la jaunette … seule au fond des bois
Toutes deux avaient peur qu’on en les trouvent pas
Toutes deux avaient peur qu’on ne les reconnaissent pas

Que savons-nous sur la chanterelle  ou jaunette ?

girolle “cantharellus cibarius”

La chanterelle (cantharellus) est un champignon généralement jaune, jaunâtre à grisâtre, au chapeau d’abord convexe prenant une forme d’entonnoir en vieillissant. Selon les espèces, il peut mesurer de 2 à 8 cm.  Sa face intérieure est formée de plis irréguliers descendant longuement sur le pied (surtout pour la variété “cibarius”, la plus courante), ces plis étant de même teinte que le chapeau et que le pied (sauf dans la variété “lutescens” dont le pied jaune vif diffère de chapeau grisâtre).

Il existe plusieurs variétés et sous-variétés de chanterelles, selon les climats et les terrains. Par exemple, la chanterelle poussant dans un bois de chêne présente des différences avec celle poussant dans un bois de hêtres et celle croissant dans un bois de conifères nous offre d’autres particularités…
Il est par conséquent presque impossible de décrire de façon précise chaque famille ou sous-famille de chanterelle.


La plus connue est la “cantharellus cibarius“, dite girolle (ou encore girandole, jaunotte, jaunette, jauneret, jaunelet, chevrette, crête de coq, gallinace).
– Le chapeau varie énormément de dimension, entre 1 à 8 cm. D’abord enroulé sur le pied, il s’étale ou s’ondule avec un centre qui peut se creuser légèrement.
– La couleur va du blanc crème au jaune ocre,
– la peau est lisse et mate.
– Dessous, les plis sont espacés, fourchus, de même teinte que le chapeau et le pied, prenant naissance bien au-dessous du chapeau, sur un pied court, fort, ferme, plein, souvent coudé  et se rétrécissant jusqu’à la terre.
– L’odeur est agréable, fruitée.
– On trouve les girolles dans les bois de feuillus, de juin à octobre.
C’est un très bon champignon dont les sujets jeunes peuvent se mettre en conserve.

site chez Supertoinette

LE TRUC UN PEU POUSSIÉREUX DE TAMBOUILLE.

Comment les nettoyer ?

Couper la base terreuse des champignons et les parties les plus abîmées. Nettoyer délicatement, brosser dessus et dessous, gratter avec la pointe d’un couteau car les girolles ne se lavent pas :
Elles absorberaient le liquide et perdraient du goût.
Essuyer les chapeaux à l’aide d’un linge humide et d’un pinceau.

Comment les conserver ?
Très fragiles, elles se conservent 2-3 jours au réfrigérateur. On peut les conserver dans le vinaigre ou les stériliser.

Comment les cuisiner ?

– Passer les girolles à la poêle (un peu de beurre ou d’huile) jusqu’à ce que leur eau se soit évaporée.
– Assaisonner avec sel, poivre, ail et persil.

Les girolles sont également utilisées comme garniture d’omelettes ou d’oeufs brouillés, ou pour accompagner du lapin, du veau, du lièvre.
On peut les manger crues, marinées dans une vinaigrette aux fines herbes

L’homme des bois        

RETRO :retour sur la rubrique du même tabac
C’est du même tabac…..

Share Button

1 réflexion sur « Ne pleure pas jaunette … nous te reconnaitrons …. nous te reconnaitrons »

  1. Ping : Les feuilles jaunes sont déjà là …. L’automne aussi | JOURNAL LA CHOUETTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.