ELECTIONS : Certains misent sur le vert d’autres sur le jaune…!



LE  BLOC QUI BALANCE
par :

Moi je balance

L’humour des anciens est parfois grinçant comme la porte d’un coffre fort avec l’âge…

Dans la vie, il existe deux types de voleurs :

1. Le voleur ordinaire : c’est celui qui vous vole votre argent, votre portefeuille, votre vélo, votre parapluie, etc…

2. Le voleur politique : c’est celui qui vous vole votre avenir, vos rêves, votre savoir, votre salaire, votre éducation, votre santé, votre force, votre sourire, etc…

La grande différence entre ces deux types de voleurs,

1. c’est que le voleur ordinaire vous choisit pour vous voler votre bien,

2. tandis que le voleur politique, c’est vous qui le choisissez pour qu’il vous vole.

Et l’autre grande différence, qui n’est pas des moindres,

1. c’est que le voleur ordinaire est traqué par la police,
2. tandis que le voleur politique est le plus souvent protégé par une escorte de police…
Méditez

Notre  désamour pour le jaune remonte au Moyen Age.

 

Ce désamour pour le jaune remonte au Moyen Age.
La cause principale de ce dédain pour le jaune est due à l’or, qui au fil du temps à su absorber tous les cotés positifs du jaune tels que le soleil, la chaleur, la vie, l’énergie, la joie, la puissance.

L’or est vu comme la couleur qui luit, brille, éclaire, réchauffe.
Le jaune, lui, est dépossédé de son coté positif.
Il devient une couleur éteinte, mate, triste, celle qui rappelle l’automne, le déclin, la maladie… Contrairement aux autres couleurs de base, qui ont toutes une double symbolique, le jaune est la seule à n’en avoir gardé que l’aspect négatif.

Toujours au Moyen Age, les personnes dévalorisées sont vêtues de jaune.

Lors des représentations de Judas, celui-ci est toujours habillé en jaune.


Des textes de cette époque disent clairement :
Le jaune est la couleur des traitres!

Il s’agit là d’une construction de la culture médiévale. La maison d’un faux-monnayeur est peinte en jaune, il est condamné à revêtir des habits jaunes pour être conduit au bûcher.

Cette idée de l’infamie a traversé les siècles. Les habits ont juste perdu leur manches…!!

 JE BALANCE

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.