MARCHE DU SIÈCLE : La Galette

logo mini musique LA PARTITION DU BIDASSE
Rémi
FASOL……
Le pote Rémi FASOL vient d’avoir la quille…! Mais il reste un peu perturbé…
La Chouette le voyant un jour en haut du clocher pour hisser les couleurs au son du clairon lui proposa d’animer une rubrique sur la marche du siècle …
Entendez par là – pour ceux qui le peuvent – ….

les marches militaires les plus célèbres ….
Ainsi les paroissiens seront moins perturbés… pour les lecteurs de la Chouette …??? Nous verrons bien….!
Encore que j’en vois au garde à vous et d’autres moins disciplinés qui lancent:
– « Arrête ton char BEN HUR et envoie la zizique….. » On n’est pas de la classe….!
– Laisse camarade à l’armée on disait déjà avec Rémi FASOL vous en aurez vite plein le DO…!
– J’entends bien .. j’entends bien .. MAIS PAS PLUS BAS….!
logo mini musique
LA GALETTE

C’est le chant de tradition de Saint-Cyr. Inspiré d’un air de Bellini, il illustre le culte envers la contre-épaulette (ou galette) qui orne le Grand Uniforme des élèves officiers.
A
ujourd’hui chantée traditionnellement par les Saint-Cyriens, « la Galette » fut composée en 1845 par Léon Bouisset, alors élève de l’ESM et futur lieutenant-colonel
 

Vous aurez remarqué que « la Galette » est une des musiques jouées pendant le défilé du 14 juillet (sans les paroles toutefois), lors du passage des élèves-officiers de l’ESM mais aussi d’une grande partie des participants (en général, la musique est jouée par l’orchestre de la Garde Républicaine) :

JUSTE UN MOT POUR LES JEUNOTS
LE CHOURISTE Contexte :En 1845 il est décidé de ne plus faire de distinction entre les élèves mal classés, porteurs d’une épaulette bleue sans frange (la galette), et les bons élèves qui avaient droit à l’épaulette rouge à franges.
En 1843, Pierre Léon Bouisset entre à l’école de Saint-Cyr.
Il compose les paroles du chant de la Galette, surnom de l’épaulette bleue que portaient les élèves-officiers mal classés. En fait, à partir de 1845, tous les élèves porteront l’épaulette rouge.

Composé sur la musique des Puritains de Vincenzo Bellini, ce chant se veut un hommage à ce symbole des élèves mal classés et va devenir l’hymne officiel de l’école.

LA GALETTE  – PAROLES

Noble galette, que ton nom 
Soit immortel en notre histoire 
Qu’il soit ennobli par la gloire
D’une vaillante Promotion !
Et si dans l’avenir
Ton nom vient à paraître 
On y joindra peut-être 
Notre grand souvenir. 
On dira qu’à Saint-Cyr,
Où tu parus si belle 
La Promotion nouvelle 
Vient pour t’ensevelir.
———–
 .Toi qui toujours dans nos malheurs 
Fus une compagne assidue, 
Toi qu’hélas nous avons perdue, 
Reçois le tribut de nos pleurs; 
Nous ferons un cercueil 
Où sera déposée 
Ta dépouille sacrée. 
Nous porterons ton deuil, 
Et si quelqu’un de nous 
Vient à s’offrir en gage, 
L’Officier en hommage 
Fléchira le genou.
Amis, il faut nous réunir 
Autour de la Galette sainte 
Et qu’à jamais dans cette enceinte, 
Règne son noble souvenir. 
Que ton nom tout puissant 
S’il vient un jour d’alarme, 
A cinq cent frères d’armes 
Serve de ralliement : 
Qu’au jour de la conquête 
A défaut d’étendard, 
Nous ayons la Galette 
Pour fixer nos regards.
                 ——-
.Soit que le souffle du malheur 
Sur nos têtes se déchaîne, 
Soit que sur la terre africaine 
Nous allions périr pour l’honneur, 
Ou soit qu’un ciel plus pur 
Reluire sur nos têtes, 
Et que loin des tempêtes 
Nos jours soient tous d’azur 
Oui, tu seras encore, 
O Galette sacrée, 
La mère vénérée 
De l’épaulette d’or. 

TOUT SAVOIR SUR LES MARCHES MILITAIRES FRANÇAISES

Avec le répertoire de tous les chants militaires

C’est une belle légende:  Le juge Alexandre, qui vivait à Tarse, aimait à condamner les chrétiens. Saint Cyr avait à peine cinq ans lorsqu’il se faufila dans le tribunal en criant: « Moi aussi, je suis chrétien. » Il courait dans les salles du tribunal et personne ne pouvait le rattraper.
Il fallut plus d’une demi-heure pour que le juge mette la main dessus. Devant les exclamations de l’enfant, il lui fracassa la tête contre un mur. Sainte Julitte ou Julienne, la mère de saint Cyr, fut également martyrisée. Leur culte se répandit en Gaule, mais surtout près de Nevers et de Versailles: 42 localités portent le nom de cet enfant.

SOURCES :

wikipédia – Nominis
http://www.forum-militaire.fr/topic/10168-musique-de-saint-cyr/


logo Rémi FasolRémi FASOL

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.