LILI LABAFOUILLE : la lettre au fil du temps


LE  BLOG DE LILI LABAFOUILLE

 

Nous confions cette nouvelle série sur :
« Les lettres au fil du temps » 
à Lili Labafouille car comme son nom l’indique elle n’en est pas à sa première bafouille.
Au delà de la présentation générale de ce jour, Lili prenant pour support les timbres de cette série publiée en 1998 viendra nous commenter de façon plus détaillée les étapes de nos lettres au fil du temps.


Présentation générale

Ayant connu déluge et décrue, Noé lâcha la colombe hors de l’arche et cette messagère, le soir venu, revint porteuse d’un rameau d’olivier tout frais, preuve que la terre n’était plus engloutie sous les eaux.
Ce premier message fut bien un extraordinaire témoignage de communication. L’ information était d’extrême importance. Et ce besoin de communiquer se retrouva ensuite sous bien des latitudes, en de nombreuses occasions.

N° Yvert & Tellier 3151 Date de vente 11/05/1998 Auteur Galeron, Henri Metteur en page Durand-Mégret, Michel

Songeons aux Égyptiens qui, avec régularité, écrivaient aux morts. Ces correspondances avec leurs proches se faisaient sur du tissu, des vases contenant une offrande funéraire ou sur un papyrus accolé à l’effigie du destinataire. Lettres portant une adresse et quelquefois des formules épistolaires conventionnelles.

Songeons aussi à ce valeureux soldat qui, pour porter la nouvelle de la victoire jusqu’à Athènes, courut pendant plus de 42 km. L’information était de taille et pouvait mériter quelque souffrance. Si Pétrarque, Pline le Jeune, Gicéron ou Sénèque avaient très largement utilisé ce mode de communication pour évoquer, parfois quotidiennement, leurs expériences ou le fruit de leurs méditations, les lettres des chevaliers à leur dame furent magistrales de délicatesse et de courtoisie.

Ces messagères surent abolir éloignement et temps. Combien salvatrices et douces semblaient alors les nombreuses lectures de ces papiers scellés !
Héloïse et Abélard séparés ne purent-ils ainsi trouver paix et réconfort dans ces échanges sans cesse renouvelés ?

Qu’elles fussent Lettres à Sophie Volland, écrites jour après jour par Diderot pour lui parler de ses conceptions de la vie, ou Lettres anglaises de Voltaire, volontairement audacieuses et satiriques, elles reflètent leur temps tout comme Les Lettres à une inconnue de Mérimée sont le témoin d’une extrême solitude.


Réflexions personnelles, spirituelles ou politiques, récits de faits divers, épisodes historiques ou portraits, éloges à des grands ou correspondance filiale, toutes ces lettres qui ont su être les précieux témoins de l’évolution humaine seront les merveilleuses amies qui toujours nous accompagneront.

SOURCE :
présentation générale (c) Jane Champeyrache
http://www.phil-ouest.com/Timbre.php?Nom_timbre=JdL_colombe_AA18_1998
Restez svelte 160px
Lili LABAFOUILLE

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.