Archives mensuelles : janvier 2019

LADY LADINDE: Sortir de la cuisse de Jupiter

Sommeil plus (mélatonine) 120 gélules

  dinde BLOC NOTE LADY LADINDE Bloc note de LADY LADINDE


 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire,  je vais vous en faire part….
De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique  » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

AUJOURD’HUI  LADY LADINDE PROPOSE DE DÉCOUVRIR :

SORTIR DE LA CUISSE DE JUPITER

« Se croire sorti de la cuisse de Jupiter  »
C’est se prendre pour quelqu’un de remarquable, d’exceptionnel.
Être imbu de soi-même.

ORIGINE DE L’EXPRESSION:     LA MYTHOLOGIE GRECQUE

Paul Rubens-mort de Semele - .. Sans être nous même sponsorisés et soutenus nous avons toutefois fait un don à wikipedia site sur lequel nous nous appuyons souvent pour nos articles ...!Dans la mythologie grecque, Sémélé  la Fille de Cadmos, le fondateur de Thèbes, et d’Harmonie, fut une des amantes de Zeus.
Zeus, amoureux de Sémélé, se cache sous les apparences d’un mortel.
Lorsque  Héra son épouse apprit que Sémélé était enceinte, jalouse, elle prit les traits de Béroé, la nourrice de Sémélé.
Sous ce déguisement, elle fit avouer à Sémélé le nom de son amant, mais lorsqu’elle entendit le nom de Zeus, elle s’esclaffa et refusa de la croire, à moins que Sémélé ne le prouvât en persuadant le dieu d’apparaître sous sa forme véritable.
Sémélé fit promettre à Zeus de lui accorder une faveur et, quand celui-ci lui demanda quel était son désir, elle le pria de se montrer dans toute sa puissance.
Zeus dût s’exécuter et se présenta donc devant elle muni de sa foudre et ses éclairs.Dyonisos musée du Louvre Paris
En un instant, Sémélé, qui n’était qu’une pauvre mortelle, ne supporta pas la vue des éclairs entourant son amant et se mit à brûler comme une torche.
Elle meurt donc consumée par le feu divin. Zeus eut cependant le temps de retirer du sein de Sémélé, Dionysos, le fils qu’elle avait conçu et de le cacher dans sa cuisse.
Deux mois plus tard naissait Dionysos, le dieu du vin, de l’agriculture et protecteur du théâtre.

C’est d’ailleurs parce que Bacchus ( chez les romains) a fini de se développer dans la cuisse de son père qu’il est appelé dans la mythologie grecque « Dionysos », le né deux fois.

C’est cet épisode qui donna naissance à l’expression « sortir de la cuisse de Jupiter » chez les latins.

Crème anti-douleur 200ml

ILS L’ONT DIT SUR LE NET

« Comme vous je souffre de la cuisse droite. J’ai beaucoup de difficultés à me lever,  je boîte..; Aucun examen n’a rien révélé : ni IRM lombaire ou de la hanche, ni scanner, ni électrocardiogramme, ni scintigraphie osseuse…ni prises de sang…
Je suis arrêtée depuis 15 jours et toujours aucune amélioration…aucun médicament n’a fait effet… Je ne sais plus quoi faire. Le rhumato cherche toujours… Il pense que c’est un problème de hanche…mais tous les examens montrent que tout va bien.
Que faire ? quelqu’un a-t-il déjà eu ces symptômes ? »

Choucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineLU VOS RÉPONSES
DANS LE
BLOC NOTE PSY de Choucaline

Madame… Madame nous ne répéterons jamais assez qu’un grand nombre de douleurs sont somatisées et résulte d’un déséquilibre, un désordre entre le corps et l’esprit..!

Dans un cas semblable, il y a lieu de se rappeler que cela peut correspondre à un des trois cas recensés :


La cuisse et surtout le fémur, est l’os fondamental du père (la cuisse de Jupiter).
Le père fait mur, pour nous forcer à dépasser les murs et à mûrir.

La cuisse à une signification métaphysique liée aux désirs et aux sensations…..
La douleur à une cuisse est reliée à la difficulté de se faire plaisir dans les projets futurs, à cause d’une partie adulte trop sérieuse à l’intérieur de soi.

La cuisse est souvent un lieu d’évacuation des vieilles douleurs du passé. Cette douleur joue le rôle de soupape de sécurité pour faire sortir une pression intérieure. C’est un peu comme la soupape de la cocotte minute…
Le plus dur est de savoir qui allume le gaz …
A défaut, cherchez le bouton pour l’éteindre….!
ça stoppe la douleur….  jusqu’à la prochaine fois…!


Restez svelte 160px
dinde

 tous les articles pour pas mourir idiots - cliquez vous y allezLADY LADINDE

1524

Share Button

CONTES: Le Joueur de flûte de Hamelin

logo mamy raconte aux pitchousALLEZ MAMY…! RACONTE….! est une série pour les petits et les grands enfants..!
Dans la Chouette ma Mamy se transformera, cet automne, en conteuse au bord du feu…. Préparez les buches….. conservez vos braises on va faire griller les châtaignes

Pour les autres ….??
Ben..! Rêvez…..! Vous sentirez très vite les odeurs de la grillade , la chaleur du feu de bois, vous entendrez l’écorce crépiter….. et vous verrez au milieu des flammes…. la fantasmagorie de l’imaginaire…
ça y est..
Vous tenez le soufflet bien en main….?
Oui.. !

Aujourd’hui c’est :
LE JOUEUR DE FLUTE DE HAMELIN

logo mamy turlututu smallMes chers enfants moi aussi j’avais une grand mère qui, comme moi, aimait à raconter des histoires à la choupinette que j’étais en ce temps là….!

Elle se plaisait à me parler d’histoires qui m’aidaient à mieux me connaitre ou à découvrir le monde ..
je me rappelle de ce jour où elle m’a raconté le joueur de flute
…. Elle avait même un pipeau en roseau…!! C’était presque vrai

logo mamy turlututu small– ALLEZ.. ACTION Mamy raconte..!
Raconte nous ce que tu as entendu ce jour là…..

– ALLEZ MAMY il a raison Jonas vas y….

– D’abord, elle sait pas jouer du pipeau

– Pas vrai Papy..?

Le joueur de flute de Hamelin
– Tu as  raison mon petit gars mais elle a charmé Papy sans ..!

 LE CHOURISTEAvant que Mamy vous raconte cette légende qui a inspirée les frères Grimm, il faut que je vous dises quelques vérités sur ce fameux joueur de flute d’Hamelin ..

Car il a existé..!!!

Les frères Grimm étaient collecteurs de contes de langue allemande : Jacob Grimm, 1785-1863 , et Wilhelm Grimm, 1786-1859

 Voici la plus ancienne représentation du joueur de flûte,  copie réalisée  d’après le vitrail d’une église de Goslar qui est une ville de Basse-Saxe en Allemagne

Le Joueur de flûte de Hamelin est bien une légende allemande, transcrite notamment par les frères Grimm et arrivée jusqu’à notre époque sous le titre original L’Attrapeur de rats de Hamelin Elle évoque un événement réel censé être survenu le jour de la st Jean le dans la ville de Hamelin en Allemagne.

Parmi toutes les théories dont celle d’enfants éloignés, car ils étaient atteints de la peste, les chercheurs considèrent généralement comme plus probable qu’à cette époque de nombreux villages et villes avaient été fondés dans l’est de l’Europe, par des colons, notamment allemands, venus de l’Europe occidentale.
Pour eux le joueur de flûte serait donc un recruteur pour la colonisation intervenue au XIIIe siècle et qui aurait ainsi emmené nombre de plus jeunes habitants de Hamelin aux confins orientaux de l’Empire germanique

– Bon.! S’il a fini l’ancêtre de jouer à l’instit…!
Tu peux raconter  Mamy…

D’accord … D’accord …!
Selon le conte :

Alors que la ville de Hamelin était envahie par les rats et que les habitants mouraient de faim, un joueur de flûte vint et se présenta comme un dératiseur.
Le maire de Hamelin promit au joueur de flûte une prime de mille écus pour les débarrasser des rats qui infestaient la ville.
L’homme prit sa flûte et, par sa musique, attira les rats qui le suivirent jusqu’à la Weser, la rivière qui arrose la ville, où ils se noyèrent.
Bien que la ville fût ainsi libérée des rongeurs, les habitants revinrent sur leur promesse et refusèrent de payer le joueur de flûte en le chassant à coup de pierres.

Il quitta le pays, mais revint quelques semaines plus tard. Lors d’une nuit paisible, il joua de nouveau de sa flûte, attirant cette fois les enfants de Hamelin.
Cent trente garçons et filles le suivirent hors de la ville jusqu’à une grotte qui se referma derrière eux.
Selon certaines versions, le joueur de flûte aurait aussi emmené les enfants de Hamelin à la rivière ou au sommet d’une montagne.
Les parents, eux, ne les revirent plus jamais.

– PAS MAL MAMY..!
Mais tu l’aurais pas en dessin animé …

ou en audio livre pour les petits malvoyants

– Tu es gentil …
j’ ai pensé à eux
Regarde et écoute

–  On chante jamais les histoires avec toi Mamy
La maitresse 
elle.. elle….

– Ben tu te trompes Choupinet Hugues Aufray…
il va te la chanter cette histoire…!!! Mais pleure plus..!

 

LE CHOURISTEDans la chanson d’Hugues Aufray, Le Joueur de pipeau (1966), reprend la même légende. Cependant, dans la chanson la mort des enfants est modifiée. Le joueur de pipeau ne les enferme pas dans une grotte, il les noie dans la rivière pendant la nuit.


– ça va être super sympa.
.. Même pas peur

SOURCES :
   

logo mamy raconte aux pitchous
ALLEZ MAMY RACONTE…!
retour sur la rubrique du même tabac
RETRO : C’est une récap des histoires déjà racontées….

Share Button

LA RUCHE : Porter le nom de son mari ? Purée c’est lourd…!

Propolis 60 gélules


Les Points de vue de :
MAYA LACRUCHE

« ça fait du bien de vider sa cruche dans :
« LE BRUIT DE LA RUCHE » aujourd’hui  « Porter le nom de son mari ? »

Porter le nom de son mari ? Purée c’est lourd…!

Le nom de son propriétaire

Je ne me lasse pas de m’étonner que les femmes mariées acceptent (apprécient ?) de prendre le nom de leur mari, en quelque sorte le nom de leur propriétaire (en tous cas, c’est à la fois un acte de soumission à un autre et de renonciation à une part de son identité), alors qu’il ne s’agit que d’un usage toléré et que la loi et l’état civil ne reconnaissent et n’utilisent que le nom de naissance (dit « nom de jeune fille ») : que les femmes qui en doutent encore jettent un oeil sur leur carte d’électeur.

Combien de femmes ont-elles dû changer deux fois de nom ? La première fois en se mariant, la deuxième en divorçant … alors qu’il aurait été si simple de ne rien changer du tout, dès le début.

Certes, souvent sinon la plupart du temps, les femmes prennent le nom de leur mari dans l’ignorance de la loi, convaincue que c’est le droit et non un simple usage qui le veut, dans le coupable silence de la culture machiste qui se garde bien d’informer sur ce point …

Songez que la recherche de contrôle de l’autre et d’emprise qui sont l’objet même des violences conjugales masculines sont renforcées par ce fait social qui n’est pas aussi mineur qu’il y paraît au premier coup d’oeil …

Choisir de prendre le nom de son mari ne va pas dans le sens de l’égalité des sexes.

Ne nous énervons pas….!
Que dit le droit..?

Une femme mariée peut-elle garder son nom de famille (« nom de jeune fille ») ?

Oui. En se mariant, une femme conserve son nom de famille.
Toutefois, le mariage permet à chaque époux (quel que soit son sexe) d’utiliser le nom de l’autre époux(se) ou le double-nom : il s’agit d’un nom d’usage.
Cette démarche est volontaire.
Dans tous les cas, l’intéressé(e) conserve le nom inscrit sur son acte de naissance. Il restera toujours inscrit sur ses papiers.

Une femme mariée est-elle obligée de remplacer son nom de jeune fille par le nom de son mari à la suite de son mariage ?

La loi du 6 Fructidor an II spécifie que « nul ne peut porter d’autre nom que celui exprimé dans son acte de naissance » et la constitution de 1946 précise que « la loi garantit à la femme dans tous les domaines des droits égaux à ceux de l’homme ».

En conséquence, en se mariant, la femme garde son nom dit « de jeune fille ». Elle peut sous ce nom accomplir tous les actes de la vie courante : ouvrir un compte bancaire, faire établir une carte d’identité, signer des chèques … et des actes plus importants tels que les actes authentiques.

Toutefois, le mariage donne la possibilité à la femme, si elle le souhaite, de prendre le nom de son mari. C’est un simple usage et il n’y a aucun texte à ce sujet. Il est seulement stipulé à l’article 264 du code civil que « A la suite du divorce, chacun des époux perd l’usage du nom de son conjoint.
L’un des époux peut néanmoins conserver l’usage du nom de l’autre, soit avec l’accord de celui-ci, soit avec l’autorisation du juge, s’il justifie d’un intérêt particulier pour lui ou pour les enfants. »

La femme mariée peut également accoler son nom de jeune fille à celui de son mari. Il suffit d’en faire la demande aux autorités administratives.

Source : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F77.xhtml

Les banques dans l’illégalité ?

Vous êtes mariée. Vous décidez de ne pas user du nom de votre mari (et vous avez bien raison :-). Vous et votre mari allez ouvrir un compte bancaire et, là, ô surprise à la réception du chéquier, votre nom a disparu, pas d’intitulé « M. Truc ou Mme Machin » mais seulement « M. ou Mme Truc » …

Sachez que cette pratique bancaire est extrêmement fréquente sinon la règle générale … et que vous aurez le plus grand mal à obtenir gain de cause. Il vous sera bien sûr expliqué que le logiciel n’a pas prévu ce cas de figure, ou autres billevesées (ndlr : balivernes)

A vous de vous défendre et d’expliquer qu’une banque ne peut privilégier un usage au droit. Vous avez la loi pour vous. Menacez de poursuites … et, miracle, une solution permettra au logiciel rétif de respecter la loi !

Vous ne saviez pas tout cela ?
Faites en sorte que votre fille le sache..!

Le point de vue que je développe ici, dans ma première partie intitulée « le nom du propriétaire » est assez … radical.
Je ne cherche à blesser personne. Je n’ignore pas que l’écrasante majorité des femmes mariées use du nom de leur époux.
Cela ne fait que témoigner de la force de cette tradition …
Mais les traditions les mieux assises ne sont pas les meilleures pour les femmes.
De façon générale, la question des patronymes et de leur transmission aux enfants est épineuse, pour le moins, mais sans doute y a-t-il moyen de trouver des solutions qui ne lèsent personne et soient plus conformes à l’égalité des sexes … sans conflit … de manière harmonieuse.
En tous cas, je le souhaite !

SOURCE: http://www.sosfemmes.com/points_de_vue/sujets/01_nom_du_mari.htm
Yves Lambert


MAYA LACRUCHE

Share Button