Archives quotidiennes :

EGYPTE : Le scribe au regard de braise

Beauté Cosmétiques


logo lardon 1L’’ART ET LA PALETTE
AUX CHOUX


« T’as d’beaux yeux, tu sais »
Où l’on est pris au piège par un regard hypnotique.

Le Scribe accroupi, vers 2600-2350 avant J.-C., calcaire peint, yeux en cuivre incrustés de cristal de roche, 53 x 44 x 35 cm, Musée du Louvre, Paris, photo : Rama   – Voir en grand

Paris, Musée du Louvre.
Au milieu des œuvres de l’Égypte antique se trouve la statue d’un petit monsieur assis en tailleur.
Ses yeux semblent suivre les moindres mouvements des visiteurs….
Comment peut-il avoir un tel regard de braise ?
logo lardon

Cette statue, c’est Le Scribe accroupi. Armé de son papyrus (et de son pinceau, aujourd’hui disparu), il semble occupé à noter scrupuleusement ce que font les visiteurs.

Logique, car le métier du scribe en Égypte antique était de consigner tout ce qui était indispensable au bon fonctionnement du royaume.

Pour rendre la statue plus vraie que nature, le sculpteur a recouvert la pierre de pigments imitant la couleur de la peau et des cheveux.

Mais pour les yeux, il va encore plus loin.

Pas de peinture ici :

s’ils sont si perçants et réalistes, c’est parce que l’artiste a directement incrusté d’autres matériaux.

En haut à gauche : pierre polie de magnésite, photo : Ra’ike En bas à gauche : cristal de roche À droite : plaque de cuivre oxydée Voir en grand

La recette de ce regard hypnotisant ?
Des morceaux de « magnésite », une pierre blanche tachée de rouge, qui imitent à la perfection les petites veines visibles dans le blanc des yeux.

De fines plaques de cuivre reprennent le trait de maquillage que les Égyptiens appliquaient sur leurs yeux.

Du cristal de roche poli évoque l’iris, dans lequel le sculpteur a creusé un tout petit trou pour marquer la pupille.

 

Le Scribe accroupi, vers 2600-2350 avant J.-C., calcaire peint, yeux en cuivre incrustés de cristal de roche, 53 x 44 x 35 cm, Musée du Louvre, Paris, photo : Mbzt. Détail de l’œuvre

Le résultat est impressionnant : l’œil sculpté reprend toutes les caractéristiques d’un véritable œil humain !

La courbure de la cornée, les proportions… tout est juste.

En effet, les Égyptiens antiques possédaient déjà de solides compétences en anatomie.

Voilà pourquoi les yeux du scribe paraissent si vivants.

Et ce sont les pupilles, légèrement décentrées, qui donnent l’impression que ses yeux suivent nos moindres mouvements !

Extrait de ARTIPS Racontée par Laura Pichard

Pour elle, »la culture c’est vital : une dose d’art par jour éloigne le médecin ! »

Contact Tél : 01 42 60 05 40 Fax : 01 42 56 06 43 Email : info@lesmineraux.fr

Validée par Gérard Marié, professeur d’histoire de l’artSciences Po Paris

Pour en savoir plus :

Sur Le Scribe accroupi
Sur ses secrets de fabrication
Pour voir le buste du scribe en 3D
Sur l’écriture égyptienne


logo lardon 1
Chou Blanc
RETRO :retour sur la rubrique du même tabac
C’est du même tabac….

Share Button