LADY LADINDE: Les aime sonnantes et trébuchantes….

dinde BLOC NOTE LADY LADINDE Bloc note
de
LADY LADINDE

 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire, je vais vous en faire part…. De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique

 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

louis XVI – or

AUJOURD’HUI LADY LADINDE 

PAYER EN ESPÈCES SONNANTES ET TRÉBUCHANTES

  C’est la Monnaie qui est donc  sonnante et trébuchante


SONNANTE

Une pièce de monnaie est sonnante lorsqu’elle ne contient pas de vil métal et dont le titre approche le 10 sur 10 en or ou en argent ; de cette manière, elle tinte de manière reconnaissable pour une oreille avertie.

Point n’est besoin d’être grand clerc pour comprendre pourquoi on parle d’espèces ‘sonnantes’. Quiconque aura déjà manipulé des pièces de monnaie, à la manière de Blaze devant Don Salluste de Bazan dans le film « la folie des grandeurs », aura compris que cette monnaie fait un bruit reconnaissable lorsque les pièces s’entrechoquent, à la condition qu’elles ne soient pas fausses.

TRÉBUCHANTE

Une pièce ‘trébuchante’ se disait d’une pièce dont on avait pu constater qu’elle avait le poids requis après qu’elle a été ‘trébuchée’ c’est-à-dire pesée sur un trébuchet.

Petite balance de précision servant à peser de menus objets ou des matières précieuses : l’or, l’argent, les pierreries. Le trébuchet tire son nom du fait que la moindre augmentation de poids fait trébucher le plateau que l’on charge. Cette balance pèse au décigramme près de très faibles quantités de matières d’or. Elle fut utilisée jusqu’à l’apparition de la balance électronique.

 

Au  XIVe siècle un ‘trébuchet’ était une petite balance à plateaux servant pour la pesée de petits poids comme de l’or, de l’argent ou des bijoux

C’est à partir du XVIe siècle que des espèces sonnantes et trébuchantes a été une manière plaisante de désigner de bonnes vraies pièces de monnaie avant, par extension, de désigner l’argent liquide, tous supports confondus, par opposition aux chèques, cartes bancaires, virements et autres moyens de paiement.

Elle est trébuchante quand elle ne craint pas l’épreuve du trébuchet (une balance d’orfèvre).

Quentin Massys (ou Metsys, 1465-1530) : le changeur de monnaie et son épouse. 1514, Paris, musée du Louvre

Les pièces de monnaie s’usaient pendant leur durée de vie et parfois certains peu honnêtes grattaient les pièces pour en récupérer un peu de poudre d’or.

Pour que la pièce ait le même poids moyen pendant toute sa durée d’usage on lui donnait une surcharge à sa fabrication (frappe) qu’elle perdait peu à peu.
Cette surcharge était mesurable avec un trébuchet qui trébuchait facile quand elles étaient neuves.

Demander à être payé en monnaie sonnante et trébuchante signifiait donc que l’on voulait être payé en monnaie authentique et neuve.


« Pour les passer en Suisse …
Porter des pièces ou des lingots c’est plus lourd que les billets dans les valises
Encore qu’a la réflexion à dos d’âne…. Peut être….?? »


dinde LADY LADINDE
« La vieille ne voulait pas mourir car elle en apprenait tous les jours »

retour sur la rubrique du même tabacRETRO : C’est du même tabac…..

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.