Une réponse au manque de médecins: la télémédecine

logo com pote comnunique LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE

– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

littel com pote
Dans ma rubrique , je voulais
, cette semaine, vous
parler
de TÉLÉMÉDECINE…!

chouette-prof
– Avant toute chose mon pote je dois donner mes sources…

C’est 60 MILLIONS DE CONSOMMATEURS DE JUIN 2018  qui vient de publier cet article sous la plume de MAGALI REINERT

Voici de bonnes nouvelles pour les potes âgés des zones rurales.

Dans des déserts médicaux ou en maisons de retraite, la télémédecine permet aux patients de bénéficier d’une consultation médicale, à distance

littel com pote

Il faut encore attendre un peu..!

Voté pour 2018, le remboursement de la télémédecine sera effectif dès que l’Assurance maladie et les médecins se seront mis d’accord sur les tarifs.
Cette prise en charge devrait favoriser l’essor d’une pratique de soins à distance encore balbutiante en France, malgré plusieurs expérimentations dans neuf régions françaises.

little compote DOuais mais ça marche comment ton truc..?

La télémédecine permet de faire appel à un expert là où il y a un manque de médecins spécialisés, comme par exemple dans les maisons de santé, dans les établissements d’hébergement
pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et globalement dans tous les déserts médicaux (en milieu rural ou en ville).

« On pratique des téléconsultations pour les accidents vasculaires cérébraux (AVC).
Le patient est aux urgences à Bar-le-Duc et on demande l’avis d’un neuroloque à Nancy »
,
raconte le docteur Olivier Bouchy, généraliste dans la Meuse.

Selon le médecin, la télémédecine change la façon de travailler: « Le généraliste apporte sa connaissance du patient et le spécialiste son expertise de la maladie. »

 

MARIEL HIGH-TECH ET CONNEXION HAUT DÉBIT

Dans le cadre des expérimentations actuelles, la téléconsultation se déroule à trois, avec :

Le patient,
le médecin généraliste ou l’infirmière
le médecin spécialiste.

Entièrement prise en charge,
elle se fait en général dans un établissement de santé grâce à un matériel spécifique :
un chariot de télémédecine avec une imagerie haute définition
un stéthoscope connecté.

L’OMS encourage le déploiement de la télémédecine en Europe
L’Organisation Mondiale de la Santé Europe a publié un rapport sur l’e-santé en Europe où le développement de la télémédecine est encouragée.

 Parmi les principaux résultats de l’enquête,

83% des pays rapportent utiliser la téléradiologie,
72% la télésurveillance, et 63% les services de télépathologie.
Les autres usages les plus rapportés étaient la télédermatologie (52%)
  la télépsychiatrie (48%).

L’usage de la télémédecine pour la prise en charge de l’AVC était reporté de façon surprenante seulement dans 2 pays.


En
conclusion
,


On recommande
à l’OMS le développement de politiques de santé nationales dédiées à la télémédecine dans une approche transversale des systèmes de santé, l’évaluation systématique des services de télémédecine, et la résolution des problèmes de financement des activités de télémédecine.

  La limite majeure à la mis en œuvre d’activités de télémédecine était le financement des activités.

 

 

Voila que ça bouge de ce côté là

SOURCE :
– 60 millions de consommateurs  juin 2018

MAGALI REINERT

– les bonnes pioches de la chouette

– Télémédecine enjeux et pratiques ( Pierre Simon)

ACHETER …?  https://amzn.to/2luwbsx

 

duo compoteCOM’POTE

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.