Les feux de Zeus : Sémélé s’enfamme….

 

LE BLOG CHAUD BRULANT
DU POTE OFEU

Dans la mythologie grecque, Sémélé la Fille de Cadmos, le fondateur de Thèbes, et d’Harmonie, fut une des amantes « brulantes » de Zeus.


Zeus, amoureux de Sémélé, se cache sous les apparences d’un mortel…..

Lorsque Héra son épouse apprit que Sémélé était enceinte, jalouse, elle prit les traits de Béroé, la nourrice de Sémélé.

Paul Rubens-mort de Sémélé – .

Sous ce déguisement, elle fit avouer à Sémélé le nom de son amant, mais lorsqu’elle entendit le nom de Zeus, elle s’esclaffa et refusa de la croire, à moins que Sémélé ne le prouvât en persuadant le dieu d’apparaître sous sa forme véritable.

Sémélé fit promettre à Zeus de lui accorder une faveur et, quand celui-ci lui demanda quel était son désir, elle le pria de se montrer dans toute sa puissance.

Zeus dût s’exécuter et se présenta donc devant elle muni de sa foudre et ses éclairs.

En un instant, Sémélé, qui n’était qu’une pauvre mortelle, ne supporta pas la vue des éclairs entourant son amant et se mit à brûler comme une torche

Elle meurt donc consumée par le feu divin.

Zeus eut cependant le temps de retirer du sein de Sémélé, Dionysos, le fils qu’elle avait conçu et de le cacher dans sa cuisse.
Deux mois plus tard naissait Dionysos, le dieu du vin, de l’agriculture et protecteur du théâtre.

 C’est d’ailleurs parce que Bacchus ( chez les romains) a fini de se développer dans la cuisse de son père (Zeus -Jupiter) qu’il est appelé dans la mythologie grecque « Dionysos », le né deux fois.
C’est cet épisode qui donna naissance à l’expression « sortir de la cuisse de Jupiter » chez les latins.
 Dyonisos musée du Louvre Paris

Tout comme ses homologues grecs, le dieu est le protagoniste d’un grand nombre de légendes et de mythes comme celle de la naissance de son fils. Cette histoire est d’ailleurs à l’origine de l’expression « se croire sorti de la cuisse de Jupiter ».

Jupiter, le coureur de jupons

Si les mythes sur le chef des dieux sont proches de celui de Zeus (équivalant grec), son infidélité l’est également. En effet, de nombreux récits racontent les tromperies de Jupiter, et notamment celles avec Sémélé, une mortelle.

Pour charmer la fille de Cadmos, le fondateur de Thèbes, il a pris une forme humaine et lui a dit qu’il exhausserait tout ce qu’elle voudrait. Un jour, Sémélé lui a demandé de lui montrer son vrai visage après avoir suivi les conseils de sa nourrice (Héra, la femme de Jupiter, avait pris son apparence à ce moment-là).

La naissance de Dionysos

Jupiter est apparu devant son amante avec des éclairs autour de lui et sa foudre à la main, ce qu’elle n’a pas pu supporter.
Ne pouvant pas sauver Sémélé, le chef des Dieux a eu le temps de sauver son bébé dans son ventre.

Jupiter a conservé l’embryon dans sa cuisse le temps qu’il se développe « normalement » (en tout cas, comme l’aurait fait un bébé normal). Et au bout de quelques semaines, Dionysos, le dieu du vin, est sorti de la cuisse du dieu.

Signification de l’expression « se croire sorti de la cuisse de Jupiter »

Contrairement à une grande majorité d’expression, se croire sorti de la cuisse de Jupiter ne fait pas référence explicitement au mythe originel.
En effet, se croire sorti de la cuisse de Jupiter signifie être arrogant, imbu de soi-même, prétentieux.
Rien à voir avec l’histoire de la naissance de Dionysos mais l’explication est davantage implicite.


SOURCES :

wikipedia
http://l-anecdote.com/se-croire-sorti-de-la-cuisse-de-jupiter/

POTE OFEU

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.