Archives quotidiennes :

L’origine du baptême de Clovis

les potes doivent être éclairés

CHRONIQUES CHOUCROUTE
par le Pote H

Dans mes chroniques on m’’a demandé de cultiver les potes âgés pour leur montrer la différence entre culture et agriculture.
Vu leur sénilité précoce nous procéderons toujours, par des anecdotes, qui leur permettront de mieux mémoriser, et de bien comprendre le sens des choses …..


–  Il y a quelques mois nous avions déjà présenté CLOVIS aux choupinets et aux choupinettes c’est un article utile pour compléter celui ici.
Article : HISTOIRE : L’histoire de France commence avec Clovis
Cliquez le stop



C
lovis baptisé le 25 décembre 496

Clovis fut le premier roi catholique de la chrétienté, et sa conversion, peu après la bataille de Tolbiac qu’il remporta en invoquant l’aide de Dieu, le servit puissamment, non seulement par l’influence directe qu’elle lui assura sur le peuple gaulois, mais encore parce qu’elle lui gagna le clergé dont le pouvoir était alors immense

Clovis, environné de toutes parts, voyait ses plus braves guerriers tomber autour de lui, et le reste de son armée prendre la fuite.
Aurélien, ce leude gallo-romain qui lui avait montré tant de dévouement dans la négociation de son mariage avec Clotilde, s’approcha et lui dit :

« O roi ! te fieras-tu toujours à tes dieux ? »

Clovis alors éleva les mains vers le ciel, et s’écria, aux dires de Grégoire de Tours : « Jésus-Christ, toi que Clotilde affirme être le fils du Dieu vivant ; toi qui donnes du secours à ceux qui sont en péril et la victoire à ceux qui t’appellent, je t’invoque, et si tu m’accordes d’être victorieux de mes ennemis, si tu me fais ainsi reconnaître cette puissance dont le peuple consacré à ton nom dit avoir reçu tant de preuves, je croirai en toi et me ferai baptiser ; car j’ai invoqué mes dieux et je les ai trouvés sourds et impuissants. Viens donc à mon aide, ô Christ ! je me voue à toi. »

Vœu de Clovis à la bataille de Tolbiac. Illustration de Job parue dans Petite histoire de France de Jacques Bainville (1935)

Et disant ces paroles, il se précipita de nouveau au milieu des ennemis.

Cet élan audacieux et énergique, l’invocation solennelle qui l’avait précédé, et dont les Francs avaient été témoins, ranimèrent le courage des soldats de Clovis.
Imitant l’exemple de leur roi, ils s’élancèrent avec une ardeur nouvelle sur les Alamans. Ceux-ci, étonnés d’avoir à se défendre au moment ou ils se croyaient vainqueurs, hésitèrent et n’opposèrent qu’une faible résistance.
Bientôt ils reculèrent à leur tour. En voulant les rallier, leur roi fut tué : dès lors leur déroute fut complète.

Clovis poursuivit les fuyards jusqu’au Rhin
Clovis vainqueur revint en paix dans son royaume, où il raconta à Clotilde comment il avait obtenu la victoire en invoquant le nom du Christ.

Clovis et Clotilde, Antoine-Jean Gros, 1811.

Voici comment Grégoire de Tours raconte la conversion de Clovis qui s’ensuivit :

« Alors la reine manda en secret saint Remi, évêque de Reims, le priant de faire pénétrer dans le cœur du roi la parole du salut.

Le pontife ayant fait venir Clovis, commença à l’engager secrètement à croire au vrai Dieu, créateur du ciel et de la terre, et à abandonner ses idoles, qui n’étaient d’aucun secours ni pour elles-mêmes ni pour les autres.

Recey-sur-Ource – église Saint-Rémy

« Clovis lui dit : très saint père, je t’écouterai volontiers ; mais il reste une chose, c’est que les Francs qui m’obéissent ne veulent pas abandonner leurs dieux ; j’irai à eux et je leur parlerai d’après tes paroles.

Le roi assembla donc ses sujets ; mais, avant qu’il eut parlé, et par l’intervention de la puissance de Dieu, tout le peuple s’écria unanimement :

Pieux roi, nous rejetons les dieux mortels, et nous sommes prêts à obéir au dieu immortel que prêche saint Remi.

On apporta cette nouvelle à l’évêque, qui, transporté d’une grande joie, ordonna de préparer les fonts sacrés. »

Influencé par la reine Clotilde…
Clovis se convertit au christianisme catholique.

MINIATURE EN IVOIRE

On pense que c’est la même année 496 que, influencé par sa femme et les évêques Avit  (de Vienne) et Rémi (de Reims), Clovis se convertit au christianisme catholique.

Il gagne ainsi l’appui du clergé catholique très influent auprès de la population gallo-romaine.
Ce clergé va soutenir Clovis dans sa lutte contre les autres rois installés en Gaule,

 

SOURCE : pour en savoir plus

https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article7180


POTACHE

.

Share Button