Archives quotidiennes :

Pierrot et Colombine charment toujours choupinettes et choupinets

CHOUONS ENSEMBLE

par Chou fleur

C’est mercredi les choupinets et les choupinettes voilà de quoi jouer avec Papy et Mamy et s’instruire parfois….
Ce mercredi honneur à l’amour …… honneur
à Pierrot et Colombine

L’AMOUR DE PIERROT POUR COLOMBINE…!

Pierrot a toujours bien aimé sa voisine Colombine, une amie d’enfance.
Mais Colombine est blanchisseuse et travaille le jour, tandis que Pierrot est boulanger et travaille la nuit.
Colombine aime bien Pierrot, il est chou, avec son teint de lait, sa peau douce, et ses grands yeux noirs.
Mais Colombine se lasse de ce rythme de vie jour/nuit.
Aussi, quand Arlequin, arrive en roulotte au village, Colombine voit en cette rencontre, de la nouveauté, de la magie : une autre manière de vivre, la vie d?artiste, de bohème. Un matin d’été, ils ferment le magasin de Colombine pour partir en voyage de noces, au gré des chemins. L’amour fou.

Image du Blog sunshine-magnolia.centerblog.net
Source : sunshine-magnolia.centerblog.net sur centerblog.

Les légendes médiévales assimilaient Arlequin à un mauvais génie, un petit diable nocturne malfaisant, d’où le masque noir qu’il porte toujours.
Il était naïf et pauvre et vêtu de loques. Il cousait des morceaux de tissu pour cacher les trous.
Devenu le plus vivant de la comedia dell’arte, rusé et cynique, son costume s’est stylisé : triangles symétriques, puis losanges rouges, jaunes, bleus et verts.
Jeune, Arlequin gardait les vaches muni d’un bâton appelé  » la batte d’Arlequin « .
Le costume est composé d’une Veste et un pantalon : aux motifs de losanges avec couleurs disparates.
Ainsi qu’un demi masque noir ou grimé de noir.
 

Mais très vite, les beaux jours passent et un rude hiver les saisit.
DEGASPauvre Colombine, la comédie de la vie prend une autre tournure lorsque disparait la magie des premiers jours durant lesquels son nouveau Darling Chéri et elle s’étaient dit des mots d’amour.
Désormais les yeux lui pleurent, elle n’est qu’à une larme de la nostalgie.

Aussi, lorsque l’on dit que la vie est faite de surprise….

ça doit être vrai, puisque, contre toutes attentes,
Pierrot écrit à Colombine et la supplie de revenir.

L’histoire dit, que Colombine, rentre et découvre que la nuit, la boulangerie de Pierrot est belle, colorée, chaleureuse?

L’histoire dit aussi que Pierrot, afin de fêter son retour, a créé une Colombine géante en brioche.

L’histoire dit même que, pendant les retrouvailles de Pierrot et Colombine, une petite voix s’élève, chantant Au clair de la lune.

C’est Arlequin qui a faim et qui a froid.

Au final, pour l’Amour de Dieu, Pierrot, bon gars, lui ouvre.

SOURCE: Telle est, selon Michel Tournier, l’origine d’une des premières chansons qu’apprennent les enfants.

REVIENS JE T’AIME…
JOUONS AUX AMOUREUX …
Rédigeons avec l’aide de Papy la lettre de PIERROT à COLOMBINE .

LE CHOURISTE Je me souviens avoir lu cette lettre étant enfant, je ne sais plus si j’avais lu l’histoire au complet, mais c’était surtout la lettre qui m’avait marquée, et l’histoire dans ses grandes lignes :
Pierrot est amoureux de Colombine, mais elle le délaisse le jour où un jeune homme gai et plein de couleurs arrive.
Elle suit ce jeune homme mais il finit par l’abandonner…
De son côté Pierrot écrit une lettre à Colombine.

A TOI DE RÉDIGER …….PAPY TU SOUFFLES PAS TROP…..
Si vous êtes en panne…. voici ci-dessous celle imaginée par Michel TOURNIER

 » Colombine!

Ne m’abandonne pas ! Ne te laisse pas séduire par les couleurs chimiques et superficielles d’Arlequin ! Ce sont des couleurs toxiques, malodorantes et qui s’écaillent. Mais moi aussi j’ai mes couleurs. Seulement ce sont des couleurs vraies et profondes.

Écoute bien ces merveilleux secrets :

Ma nuit n’est pas noire, elle est bleue ! Et c’est un bleu qu’on respire.

Mon four n’est pas noir, il est doré! Et c’est un or qui se mange.

La couleur que je fais réjouit l’oeil, mais en outre elle est épaisse, substantielle, elle sent bon, elle est chaude, elle nourrit.

Je t’aime et je t’attends,

Pierrot. « 
(écrit par Michel Tournier)

AUJOURD’HUI PAPY SE SOUVIENT DE  SES COMPAGNONS QUI CHANTAIENT L’AMOUR DE PIERROT ET COLOMBINE

– PAPY VIDÉO –

AU TEMPS DE PIERROT ET COLOMBINE
Les Compagnons de la chanson chantent
« Au temps de Pierrot et Colombine »
de Jean BROUSSOLE  pour les paroles
sur la symphonie n°40 de MOZART arrangée par Waldos LOS RIOS.
Ils sont accompagnés par Raymond LEFERVRE et son orchestre.

CHOU FLEURretour sur la rubrique du même tabac

   RETRO : C’est du même tabac…..

 

Share Button