Archives quotidiennes :

AUPRÉS DE MON ÂME : Lorsque j’étais quelqu’un d’autre

Meilleurs complements alimentaires

BLOC NOTE LITTÉRAIRE
par
Chou Blanc

«  Paroles d’hommes« 

Lorsque j’étais quelqu’un d’autre
 
13 octobre 2017

feuilleter quelques pages sur "amazone"

Partir à la découverte de soi-même peut mener sur d’étranges chemins…

Pour se ressourcer et faire le point sur sa vie, Stéphane Allix entame une retraite en forêt.
Il ignore qu’il va se confronter à l’impensable.

Lors d’une méditation, une vision s’impose à lui :
un soldat de la Seconde Guerre mondiale meurt, touché à la gorge.
Le nom de cet homme et d’autres informations lui parviennent également en pensée.
L’expérience est extrêmement troublante.
Pourquoi ressent-il une telle intimité avec ce personnage ?

Obnubilé par la puissance de cette vision, il se lance dans une enquête minutieuse et découvre avec stupeur que ce soldat a réellement existé.
Commence alors une aventure bouleversante.

Les questions existentielles qui se bousculent en lui depuis toujours vont-elles enfin trouver une explication ?

Stephane Allix se livre dans PARIS MATCH
Paris Match – jeudi 19 octobre 2017

chouette-prof« L’âme conserve l’empreinte des traumatismes des vies passées »

 – De quoi parle votre livre ?

« Lors d’un rêve éveillé, allongé sur mon lit, je vis alors une expérience incompréhensible.
Les yeux fermés, laissant mon esprit vagabonder, je suis propulsé dans une scène de la seconde guerre mondiale : des SS avancent derrière des chars.

Soudain, l’un d’eux dont je « sais » qu’il s’appelle « Alexander Herrmann » meurt frappé par un éclat d’obus à la gorge. Je perçois qu’un lien très fort m’unit à cet homme, c’est extrêmement net.

D’autres informations surgissent : son grade, lieutenant, son âge, 25 ans, des scènes de sa vie, comme si j’assistais à la projection d’un film. L’émotion me submerge, je ne comprends rien.

je n’ai pas rêvé… car je vais découvrir sur internet qu’un homme portant ce nom, ce prénom et le même grade dans la SS a réellement existé ! 

– Qu’est-ce qui vous pousse à vérifier son existence alors que ce n’est pour vous que de l’imagination?

– La curiosité, je suis journaliste. Pourtant, malgré cette découverte, je continue de penser qu’il s’agit d’une coïncidence troublante et m’en désintéresse. Il va s’écouler de longs mois avant que l’intuition de fouiller plus profondément me pousse à enquêter.
Je rencontre un historien français spécialiste de la seconde guerre mondiale qui m’informe que de très nombreux dossiers militaires d’officiers SS sont encore accessibles.
Nous avons la surprise de découvrir, aux archives de Washington, que celui du « lieutenant Alexander Herrmann » existe et comporte plus d’une centaine de documents.

Lorsque je réceptionne ces archives, son acte de décès me foudroie littéralement : Alexander Herrmann a été tué exactement comme je l’ai vu, d’un éclat d’obus dans la gorge !
Dès lors, si je veux rester cartésien, je ne dois plus m’accrocher à l’idée d’un simple hasard….. Il faut que j’enquête !


il dit à un moment de son interview

« – Chacun d’entre nous a-t-il la capacité d’entrer en contact avec le monde invisible ?

– Oui. Notre corps est composé de millions de capteurs. Il ressent l’énergie des lieux, ce que « dégagent » les gens. Ne dit-on pas : « celui-là je ne sens pas ! », « cet endroit me donne la chair de poule ! » Notre intuition s’exprime à travers notre corps plutôt que par notre mental. L’entrainement permet d’apprendre à discerner le vrai du faux.

-Vous n’avez jamais douté de votre expérience avec cet Alexander Herrmann ?

– Je suis journaliste, je doute constamment. Ce n’est que l’accumulation de faits vérifiés et avérés qui m’ont convaincu que cette histoire était réelle. Cette scène apparue dans ma vision est encore d’une vivacité extraordinaire.

– Remonter jusqu’au lieu de sa sépulture vous a-t-il aidé à guérir d’Alexander?

– Voir sa tombe a permis le démarrage du processus de guérison qui se poursuit encore aujourd’hui.
Toute cette expérience m’a en outre révélé combien les vivants peuvent guérir les morts. Je porte la capacité de guérir cet homme en même temps que je me guéris….
Je me suis libéré de son héritage.

SOURCE :
article de Paris Match

STÉPHANE ALLIX
Reporter de guerre pendant plus de quinze ans, Stéphane Allix a brusquement changé de voie après un événement bouleversant : la mort de son frère, au printemps 2001. Depuis, il explore les mystères de la conscience et de la mort.
Concepteur et animateur des documentaires Enquêtes extraordinaires sur M6, fondateur de l’INREES (Institut de Recherches sur les Expériences Extraordinaires), et du magazine Inexploré,

 https://amzn.to/2DoN3Lt

COMMENTAIRE LECTEUR

Ce livre se lit presque que d’un trait, comme un roman policier haletant. Pourtant le thème central de cet ouvrage porte sur la croyance en la réincarnation. Qui étions-nous avant de revenir dans ce monde. La théorie de la réincarnation serait-elle qu’ une croyance irrationnelle, un doux fantasme de certains esprits ayant perdu le contact avec la réalité? ou au contraire cette théorie s’inscrirait-elle dans une réalité cachée, une réalité invisible comme le sont les particules quantiques et pourtant tangible par leurs effets?
Stéphane Allix nous relate avec beaucoup de talent (un talent que j’envie personnellement) une expérience qui lui est arrivée et qui a transformé sa vie.
A la suite d’un rêve éveillé (technique qui m’arrive de pratiquer) il a vu en images qu’il avait été quelqu’un d’autre. Et cela ne lui a pas du tout fait plaisir, puisqu’il s’est vu dans la peau d’un jeune et brillant officier SS. Et pourtant, force lui sera contrainte d’admettre la réalité. Voilà un livre vraiment passionnant.

Chou Blanc est effectivement magnétiseur...! voir son site cliquez Chou Blanc

Share Button