On peut contrôler ses rêves dans le cas d’un rêve lucide


hypnose-002ba.jpgChoucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineBLOC NOTE
de Choucaline

CHOULAGER :
“ »Les Capacités de notre cerveau et ses pensées positives »

LA PUISSANCE DE L’ESPRIT POUR GUÉRIR LE CORPS :
LE RÊVE LUCIDE


La relation entre le sommeil paradoxal, qui occupe environ le quart d’un cycle de sommeil, et le rêve est depuis longtemps démontrée

La phase de sommeil paradoxal Le sommeil paradoxal représente environ 25% du sommeil global. Sa durée augmente progressivement à chaque cycle. C’est le moment privilégié du rêve. Le cerveau se trouve alors dans un état quasi identique à celui de l’éveil mais avec une inertie du tonus musculaire, excepté au niveau des yeux, d’où le paradoxe. Il joue un rôle primordial dans la maturation du système nerveux et l’équilibre psychologique. Entre chaque cycle, nous nous réveillons quelques secondes ou minutes. Ce sont des micro-réveils dont nous ne gardons en général pas le souvenir, excepté si l’éveil se prolonge…

sommeil-image-animee-0019
Il proposa l’expression « sommeil paradoxal »

En 1953, Aserinsky et Kleitman avaient découvert que les rêves tendaient à se produire durant des phases marquées par des mouvements oculaires rapides.
En 1959, Michel Jouvet remarquait que, lors de ces périodes, les ondes enregistrées sur un électro-encéphalogramme étaient comparables à celles de l’état éveillé y était  associé à une absence totale de mouvements musculaires et à un sommeil très profond..
Il proposa l’expression « sommeil paradoxal » pour désigner ces phases particulières.

Sa découverte marque le début d’une série de recherches sur le rêve du chat et de l’homme, en particulier. Ces travaux conduisent à la mise en évidence de la relation entre le sommeil paradoxal, qui occupe environ le quart d’un cycle de sommeil, et le rêve.

Pourtant encore aujourd’hui  le mystère des rêves restent loin d’être élucidé.
Ainsi, certaines personnes affirment être capables de devenir conscientes à l’intérieur de certains de leurs rêves. Elles parlent alors de rêves lucides.


sommeil-image-animee-0026
Il est possible de prendre conscience d’être en train de rêver :
on parle alors de rêve lucide.

Cela a été vérifié par des mesures cliniques et scientifiques. On estime que tout le monde en fait l’expérience, au moins une fois dans sa vie, et certains s’entrainent à en avoir. Lorsque cela se produit, on peut alors contrôler son rêve.

Nous ignorons la plupart du temps que nous rêvons lorsque nous rêvons. Nos rêves semblent d’un tel réalisme pour notre cerveau endormi que nous leur accordons d’ordinaire un statut de réalité matérielle.

Dans la lumière crue du matin, ce qui nous paraissait si réel durant la nuit ne semble guère autre chose qu’un tour d’illusionniste, un mirage, ou un rêve.

Bien que le terme d’hallucination s’applique à la façon dont nous vivons généralement nos rêves en général, il existe une situation d’exception qui met en cause nombre d’hypothèses sur la nature du sommeil et les capacités du cerveau.
Cette exception significative est qu’il arrive parfois en rêve que nous sachions parfaitement que nous sommes en train de rêver.
Cet état mental remarquable est dénommé  » rêve lucide « , un énoncé forgé par le psychiatre néerlandais Frederik Willems Van Eeden en 1913.

retour sur la rubrique du même tabacChoucaline plus proche de toi tumeurCHOUCALINE
RETRO :
C’est du même tabac…..

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.