MUSIQUE : Eternel Enrique GRANADOS…..

De Choubert à Choumann en passant par Choupin

LA PARTITION DE MA2

La Partition de MA2
(Sortie de son piano, MA2 nous revient)


Musique à deux

barre bleue
logo musicaamigos1ETERNEL ENRIQUE GRANADOS……

Parmi les compositeurs espagnols vous pourriez me citer
Manuel de Falla compositeur parmi les plus importants d’Espagne, ,
Isaac Manuel Francisco Albéniz pianiste et compositeur peut être aussi  Joaquin Turina  1882 – 1949 depuis que nous lui nous avons rendu hommage dans notre rubrique il y a 1 mois.

Mais allions nous oublier ENRIQUE GRANADOS …?
Non… MA2 lui rend hommage  aujourd’hui…..

Curieusement, Granados n’a jamais écrit pour la guitare, malgré le caractère éminemment national de cet instrument. De nombreuses adaptations de son œuvre ont été réalisées au XXe siècle pour cet instrument, sous la forme de pièces pour guitare seule, ou bien pour deux ou quatre guitares.
Toutefois Granados fera de nombreux emprunts rythmiques, mélodiques et harmoniques, à la musique populaire de son pays.
Mais connaissiez vous
  ENRIQUE GRANADOS et son destin héroïque et tragique ….?

– SI O NO ….. NON…?

Alors MA2 vas y pour la découverte de ENRIQUE GRANADOS dans une ambiance… GOYESQUE
chouette-prof– Minute c’est quoi cette corrida..!
Attendez un instant que je leur dise qui c’est ce Señor Maestro…..

Né le , à Lleida,  Enrique fut un élève précoce,
il étudie le piano à Barcelone aux côtés d’ Isaac Albéniz.
Granados obtient le premier prix de piano au Conservatoire de Barcelone en 1883.
Il quitte l’Espagne en 1887 pour se rendre à Paris.
C’est là qu’il rencontre la dernière génération de compositeurs français : Gabriel Fauré, Claude Debussy, Maurice Ravel, Paul Dukas, Vincent d’Indy, Camille Saint-Saëns, etc.

Il revient s’installer à Barcelone en 1889 pour y entamer une brillante carrière d’interprète et de compositeur. Cependant ses premières œuvres ne connaissent pas le succès….

En 1901, il fonde l’Academia Granados.
Granados se consacre dès cette date à l’enseignement du piano et de l’interprétation pianistique. il poursuit parallèlement sa carrière de compositeur, il ne reviendra en tant que tel sur le devant de la scène qu’en 1911, à la faveur des premières auditions de sa suite pour piano Goyescas. Le titre de l’œuvre qui assura sa notoriété est un hommage au peintre Francisco de Goya, pour qui Granados éprouvait une vive admiration : « Goya est le génie représentatif de l’Espagne… Nous devons, à l’exemple de cette belle figure, tenter de contribuer à la grandeur de notre pays ».

En 1916, il effectue un voyage à New York pour assister à la première américaine de son opéra Goyescas, inspiré de la suite du même nom. Les représentations sont un succès.

La fin tragique et héroique d’ Enrique GRANADOS à 48 ans
Granados achève sa tournée américaine dans l’enthousiasme de son succès au Metropolitan Opera de New York pour son opéra Goyescas .Au mois de mars, sur le chemin du retour, il embarque avec sa femme à bord du Sussex, qui fait la liaison de Londres à Barcelone. Le 24 mars 1916, le navire est torpillé par un sous-marin allemand. Il réussit à rejoindre un canot de sauvetage mais, apercevant sa femme qui se noyait, il sauta à nouveau à la mer. Tous deux se noyèrent.

Sa mort héroïque, au sommet de sa carrière –  il n’avait pas encore quarante-neuf ans – priva l’Espagne de l’un de ses compositeurs les plus talentueux. Granados avait été avec Isaac Albeniz (1860-1909), le champion des courants nationaliste et postromantique, et le responsable de l’accession à un niveau international de la musique espagnole.

 

1 – Les Goyescas susmentionnées constituent son chef-d’œuvre

– précisons immédiatement qu’il s’agit ici de ses immortelles Goyescas pour piano et non de l’opéra que Granados en tira plus tard. L’écriture pianistique des Goyescas condense tout un style de composition issu d’influences contrastées, pur romantisme d’un Chopin ou d’un Schumann (les compositeurs préférés de Granados), imprégné d’une touche madrilène reflétant l’essence des peintures de Goya .

.

Granados admirait GOYA au point de réaliser d’admirables copies de ses tableaux.
Car Enrique Granados était aussi passionné de peinture.

2 -Les Danzas Españolas , est l’autre composition fameuse de Granados,


L’ oeuvre  est divisées en quatre cahiers

La première, porte le titre de Galante,

C’est une sorte de boléro qui débute de manière brillante et élégante.

 

la seconde est intitulée Oriental.

La troisième des Danzas Españolas.
Avec un dynamisme viril, renouvelé et indiqué Energico (avec énergie), caractérise le Fandango,

 La quatrième, est un bijou pianistique unique
Il est connu sous le nom de Villanesca; d’origine rurale,

La cinquième,appelée Andaluza 
est la  pièce la plus fameuse de toute la collection,
C’est un chant et danse monothématique

La sixième, est une Rondalla Aragonesa,
C’est une authentique jota avec chant populaire inclus.

La septième est, Valenciana ou Calesera 
avec ce morceau revient la force des jotas espagnoles, ici jotas de Valence,

La huitième est une Sardana,
on y retrouve  ses singularités rythmiques, interprétée ici comme une cobla de Catalogne.

La neuvième, est intitulée Romantique
On y retrouve des accents à la Chopin et des intrusions de Tonadilla,  en faisant allusion au claquement de talons ou zapateado.

  La dixième est la Melancolica,
Trois voix entrelacent avec beaucoup d’art mélodie et accompagnement en un tout.

La onzième est l’Arabesca,
Elle renvoie à une zambra ou fête maure.

La douzième et dernière est un, Bolero,
On est très proche de la danse très espagnole qui lui donne son titre…

3 – Estudios

C’est un œuvre posthume publiée en 1937, et qui contient un Andantino espressivo, est une sorte de commentaire sur un thème ingénieux de variation libre.

SITE ESPAGNOL : Traduction: Philippe Danel


– Allez MA2 ouvre ta radio et entraine les
sous le soleil d’Espagne

 

 

barre bleue

le logo de MA2 qui devrait nous régaler tous avec sa musique à deuxM A 2 Ma musique à deux
Mise en page et sonorisation réalisée avec la complicité de CHOU BLANC

 

Share Button

Une réflexion au sujet de « MUSIQUE : Eternel Enrique GRANADOS….. »

  1. Danielle OLIVER

    Merci pour toute la panoplie de musique du célèbre Musicien Enrique GRANADOS, j’ai écouté la première vidéo ou s’étalaient les copies de ses tableaux de GOYA Je le réécouterai ainsi que les autres vidéo. Ce matin j’ai une marche au lac de VILLENEUVE avec les copines. jE VOUS SOUHAITE UNE BELLE ET BONNE JOURNEE – Amitiés – Danielle

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.