JESUS … C’est le jour de la blague à Papy

Pas cons les catalans :

1 Marseillais, 1 Breton et 1 Catalan découvrent 1 génie.
Le Génie leur dit :
Jetez n’importe quoi dans l’océan …..
– Si je le retrouve vous mourrez.
– Si je ne le retrouve pas vous deviendrez l’homme le plus heureux du monde.”


Le marseillais jette un cure-dent au large du Frioul, le génie le retrouve, le marseillais meurt.
Le breton jette un clou à la Pointe du Raz, le génie le retrouve, il meurt aussi.
Le Catalan (les plus intelligents du monde) jette quelque chose au large de Boulogne sur mer.

Le génie cherche, cherche, cherche, recherche et recherche encore…… A bout de force, le génie lui demande
Qu’as-tu jeté ?”

Le Catalan lui répond …
“- Hé béé Couillou, un Efferalgan !!!”

S’il avait jeté  un cachet de médiator, il gagnait aussi car le génie des laboratoires  Servier aurait très vite abandonné les recherches..!

Il y a quand même des cons chez les catalans….. car j’en ai trouvé un qui se marrait seul en racontant cette histoire de cachet de doliprane ( je lui précise  que le doliprane ne se dissout pas dans l’eau. C’est seulement l’efferalgan).”
Les seuls qui ont des maux de tête chez les catalans , c’est ceux  qui en ont une…! “

UN COUP DE MAIN DE JÉSUS, C’EST LE PIED …CA SE REFUSE PAS..!

Performance réalisée avant crucifiction... Pieds perçés c'est encore plus dur..!

Un breton , un catalan et un corse  mangent dans un restaurant.
Le type qui mange en face d’eux ressemble vraiment beaucoup à Jésus.
A la fin, le catalan veut en avoir le cœur net, il se lève et va voir le type :
– Vous savez que vous ressemblez beaucoup à Jésus ?
– Je suis Jésus.

Image du Blog chantouvivelavie.centerblog.net
Source : chantouvivelavie.centerblog.net sur centerblog.


– Ah génial ! Je suis un fervent catholique et justement, j’ai un terrible mal de tête…”


“ça t’apprendra pov’ con de faire la compét’ avec un génie et de jeter ton dernier efféralgan”

Jésus tend la main, touche son front et guérit son mal de tête….!
Le catalan revient à sa table et raconte ce qui s’est passé. Le breton se lève à son tour et va voir Jésus :
“- Je crois en vous et j’ai horriblement mal au dos depuis des mois“.

Jésus tend la main, touche son bras et guérit son rhumatisme. Le breton revient à sa table et raconte ce qui s’est passé. Le corse ne bouge pas.

Au bout d’un moment, Jésus se pose des questions. Il se lève à son tour et s’approche.
– Et vous, dit-il au corse vous n’avez mal nulle part ?”
“- Surtout, tu ne me toucheeee pas ! Je viens juste de commencer mon arrêt de maladie !


 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.