BOURSE : La colère, c’est la mort aux dents… surtout quand ça se gâte..!


CHOU DE GUEULE

Mon coup de gueule humoristique est en bas de page

Les professionnels vous dirons qu’une action est un titre de propriété délivré par une société de capitaux. Elle confère à son détenteur la propriété d’une partie du capital d’une entreprise, avec les droits qui y sont associés.

Chaque type d’acteur économique leur donne un degré d’importance différent.

Dès lors qu’une société est cotée en Bourse, les actions qui composent son capital social vont évoluer en fonction des achats et des ventes des investisseurs par le jeu de l’offre et de la demande. En théorie, une action se valorise en Bourse à mesure que la société (ou le groupe qu’elle représente) se développe et à mesure que les bénéfices de la société augmentent. Les investisseurs anticipent alors des bénéfices futurs plus élevés et décident d’acheter des actions. La demande devenant supérieure à l’offre, le cours augmente.
Inversement, quand les résultats escomptés ne sont pas au rendez-vous, les vendeurs peuvent être plus nombreux et la société voit son cours baisser.

Dans la pratique, les fluctuations du cours de Bourse d’une société sont parfois difficiles à comprendre pour un investisseur débutant. En effet, un certain nombre de facteurs externes à la société influencent l’évolution du cours de ses actions :

  • la conjoncture économique nationale et internationale,
  • la qualité des résultats d’un concurrent,
  • le niveau des taux d’intérêt, etc.

LE CHOURISTE

VOILA DE BELLES DÉFINITIONS BIEN THÉORIQUES
REGARDONS Y DE PLUS PRES ET SOURIONS ENSEMBLE AUX PROPOS
CI DESSOUS DE CHOUDEGUEULE 


barre grenat

Le sentiment de marché est déplorable

CHARLES OURDEF, PSYCHOLOGUE parlait ainsi de la bourse ….. dans le journal les échos
On se croirait en septembre 2015 … Les années passent et rien ne change..!!

Qu’est-ce qui fait le prix d’une action ?
Aujourd’hui, la tendance est exclusivement guidée par le sentiment de marché, c’est-à-dire l’idée que se font les investisseurs de ce que seront les cours demain ou après-demain.
En clair, la Bourse baisse parce que les investisseurs sont convaincus qu’il n’y a aucune urgence à intervenir puisque demain il sera possible d’acheter encore moins cher qu’aujourd’hui.
Dans ces conditions, ceux qui s’estiment surexposés allègent leurs positions, et les autres attendent de voir…/…..
Dans ce type de situation, il faut faire preuve de pragmatisme : gardez un oeil rivé sur vos valeurs préférées et commencez à revenir à l’achat lorsque vous aurez la conviction que le jeu de massacre a assez duré.
Votre propre sentiment de marché aura alors de fortes chances de coïncider avec le retournement de la Bourse à la hausse.

barre grenat

La colère … C’est la mort aux dents….
et parfois ça se gâte…!

Camarades, J’en ai aujourd’hui, après ceux qui résonnent comme des tambours, parce que leur mère les a bercés trop près du mur.
Ils ne peuvent pas me demander, pour leur bienêtre personnel, de pousser les murs de ma maison, ni de tenir les baguettes à leur place…. !
S’il doit désormais en être ainsi dans ce bas monde (l’étage en dessous c’est l’enfer) alors moi aussi, je vais battre le tambour de mes revendications…
Et ça va lui faire mal aux fesses… !

Vous vous demandez sans doute quel est l’objet de ma colère… ?
EH bien le pote âgé du jardin des simples s’aperçoit qu’il commence à avoir le thym blafard et la sauge à zéro.. !
C’est plus possible… quant à la saint Modeste je plante mes choux avec un bout de lard au pied… comme le faisaient avant moi mes ancêtres, je constate que je n’obtiens plus des choux gras… !
A croire que j’ai fait un travail de cochon en prenant du lard maigre à la plantation…?
Même mon oseille s’est perdue dans les herbes folles … Elle ne régalera plus les palais des grognards et cela, même si je laisse le tout à la portée de toutes les bourses du palais Brongniart.
Je crois inutile de vous causer de l’état de mes noisettes ; pour cause l’écureuil est passé
par là… !

Regardez cet amaigrissement au fil du temps….  En 1991 il est famélique ….    Aujourd’hui en 2015…?????     On n’ose plus toucher à son image… il deviendrait transparent… et ça pour un banquier c’est mission impossible..!

Ce belle animal met de côté mes noisettes pour l’hiver, et court dans tous les sens sous la neige ne se rappelant plus ce qu’il en a fait.. !
Vous comprendrez chers camarades pourquoi je hais les banquiers…! Même ceux qui ont la queue empanachée. Cette espèce, même si elle te fait des chèques, est prompte à te prêter un parapluie quand il fait beau, et aussi prompte à te le retirer dès qu’il pleut… C’est du vécu… !
J’en vois d’ici qui opinent du bonnet … c’est tout ce qui doit leur rester comme lainage parce qu’il y a longtemps qu’ils  n’ont plus mal au bas de laine.

Oui camarade j’ai la haine… ! Mais pour autant je ne renoncerai jamais à monter sur la grande échelle pour peindre en lettre d’or sur le fronton de la mairie le mot : FRATERNITÉ.. !
Oui je le ferai demain encore, même si ce jour là je dois prendre la gueule de JANUS (ça fait cul nu.. je vous l’accorde … et pas idéal pour monter une échelle)… Avec une tête à deux visages comme JANUS, c’est un plus pour surveiller qui sont, dans mon dos, les cons qui me tiennent l’échelle….
Dame camarades, vous allez pas être soufflés par la nouvelle, s’ils sont bien majoritaires en France… !!, c’est pas une raison pour que je me fâche avec mon ministre des finances (Non, j’ai rien dit … Vous savez tous qu’il est dans la majorité .. Mais lui à gauche en entrant)
Oui, Oui, Oui camarade Sapin, je payerai mes impôts jusqu’au bout de… l’hiver parce que je sais que tout au bout, on me ristournera un pardessus en bois de Sapin qui sentira bien bon la résignation… !
Je dois reconnaitre que c’est plus simple que le chêne pour sortir librement avec le sentiment d’avoir déjà donné….. Au fond de moi, je m’en irai content de ne pas m’être conduit comme un gland … Heureusement pour moi car sinon ces cochons-là, il y a longtemps qu’ils m’auraient bouffé.
Soyez pas trop pressés camarades de me voir partir, car si moi je n’en vais avec la caisse de Sapin… dès cet instant , vous paierez plus d’impôts….
Calmez-vous, je vous le répète :
La colère … C’est la mort aux dents et parfois ça se gâte… surtout quand les meilleurs s’en vont… !

barre grenat

CHOU DE GUEULE

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.