GUY BEART …. Es tu comme l’eau vive…? As tu changé les couleurs du temps ..? La rose des vents..?

HOMMAGE  A GUY BEART
DÉCÉDÉ  Mercredi 15 septembre 2015
DISPARITION – Le chanteur est mort mercredi à l’âge de 85 ans apprend-on de son entourage. Il restera certainement comme le grand chanteur français le plus sous-estimé de tous.

 

LA CHOUETTE N’AVAIT RIEN SOUS-ESTIMÉ VOIR L’HOMMAGE QUE NOUS LUI AVONS RENDU EN DÉBUT D’ANNÉE 2015

barre bleue
Dis PAPY …

C’est qui Guy Beart…..?

 

Oh purée……

Là tu vois WIKI…
Je te la laisse…..

Explique lui parce que moi…. je craque…!

OK ..OK…!
Vous comprenez pourquoi nous avons décidé d’honorer GUY BEART

En effet celui ci, vient le 17 janvier 2015, de donner  à l’âge de 84 ans, le dernier concert de sa carrière à l’Olympia, dans une configuration minimaliste (seulement trois musiciens à ses côtés dont Roland Romanelli). Le spectacle dura 4 heures, ponctué d’anecdotes entre deux chansons. 

L’artiste avait choisi un endroit mythique, l’Olympia, où il a été  rejoint sur scène par sa fille Emmanuelle.

Vous pourrez écouter une sélection des chansons les plus populaires de GUY BEART  en cliquant sur le bouton LECTURE… PIANO.. un par un SVP…

Moi, avec lui “je n’éveille en chantant” ….Mais je me dois vous faire découvrir ses autres chansons…..


—————————————————–

Cliquez sur la photo pour découvrir sa biographie
La CHOUETTE a chassé pour vous sur la toile…d’araignée..!
—————————————————–

GUY BEART… c’est l’espérance folle

A L’Olympia, samedi 17 janvier 2015, Guy Béart – qui n’avait plus chanté sur scène depuis Bobino 1999  vient de faire ses adieux définitifs en public. L’occasion de rappeler combien cet auteur-compositeur majeur (trop souvent oublié) de l’histoire de la chanson francophone (« les 3 B de la chanson française », disait toujours Jacques Canetti à propos de Brel, de Brassens et de Béart…) a toujours été en avance sur son temps, visionnaire voire… prophétique !

– Bon que tu me dises qu’il faut un vieux de la vieille pour être aux manettes … ça me vexe
Mais que tu me demandes à moi de faire cet hommage ..
je dirais que là ….. j’ai rien entendu …
JE VAIS LE FAIRE TOUT EN CHANSONS

A nous deux GUY… !
– je m’engage devant toi à dire “
la  vérité ” sur le plaisir que j’ai eu à écouter tes chansons…!
A la claire fontaine” j’ai trouvé “l’eau vive” que tu m’avais promise…
Pour moi qui étais alors un jeune homme , c’était “
l’espérance folle” de sortir “des grands principes et de chercher avec toiles couleurs du temps “..!
Aujourd’hui avec mon âge qui avance plus vite que moi, je me dis “
qui suis je ” un pauvre amateur de chansonnettes.. mais je me dis “qu’on est bien” dans leurs bras… Elles sont pleines de fleurs qui grâce à toi embaument   et crient
vive la rose ” comme elles crieraient vive le roi GUY …
Le roi du royaume des mots  là où à tes côtés “
demain je recommence ” et je me laisserai entrainer n’importe où..!

Avec toi ça déménage c’est le “chahut bahut“! Tu nous emportes  dans “la danse du temps” qui hélas nous conduit au “grand chambardement” ..
En attendant …. Merci Guy de nous donner “
le meilleur des choses

Contribution : Tout ce que cette saleté de chouette a chapardé sur le NET

LES DÉLICES de MUSICOCHOU

GUY BEART  1930 –  BONJOUR L’ARTISTE ET QUEL ARTISTE…!C’est au Caire, en Égypte, que nait Guy Béart, de son vrai nom Guy Béhart-Hasson, le 16 juillet 1930.  Sa famille est de religion juive et ses parents ont des racines espagnoles, suisses et russes. Il est le père de l’actrice Emmanuelle Béart.
Une enfance voyageuse
Son enfance est ponctuée de déménagements autour de la Méditerranée et jusqu’au Mexique. Après donc l’Égypte, la Grèce, la France, l’Amérique, c’est au Liban que la famille se fixe. Guy y demeure de l’âge de 10 à 17 ans. Cette enfance voyageuse lui vaut une vaste culture générale qui s’étend des Sciences aux Arts.
Quant à la musique, elle est en bonne place dans les passions de l’adolescent. Lorsqu’il débarque à Paris en 1947, il s’inscrit immédiatement à l’École Nationale de Musique. Plutôt doué, il joue de nombreux instruments avec un faible pour les cordes (violon, mandoline)
Mais le jeune Béhar intègre tout aussi brillamment l’École Nationale des Ponts et Chaussées, une des plus fameuses écoles françaises d’ingénierie.
Il en ressort diplômé et spécialisé dans des secteurs pointus (les cristaux, la fissuration du béton). Au début des années 50, Guy hésite longtemps entre les deux carrières : la chanson ou le béton ?

À partir de 1954, il chante le soir dans les cabarets de la Rive gauche de Paris, rive gauche de la Seine. Ses textes font mouche et Guy Béart . La chanteuse Patachou repère ce jeune homme timide dans son costume strict. Elle reprend très vite la chanson « Le Bal chez Temporel », suivie de près par Zizi Jeanmaire et Juliette Gréco (« Chandernagor », « Qu’on est bien ») qui commandent des titres au jeune homme.
Des hauts…
1957 est l’année où tout démarre. Le producteur artistique Jacques Canetti prend Guy Béart en main et lui fait enregistrer, avec l’aide de Boris Vian, son premier 33 tours. Le disque est couronné en 1958 du Grand prix de l’Académie du Disque Français.En 1960, il devient célèbre auprès du grand public grâce à la chanson « L’Eau vive », écrite pour le film du même nom. Ce titre devient un des classiques de la chanson française, de ceux qu’on apprend dans les écoles.
Ses textes, un rien naïfs, séduisent un large public.
et des bas
Si Guy Béart connaît un début de carrière réussi, les années 60 et les nouvelles modes venues d’Amérique (rock’n’roll, yéyé, et autre twist) sont la cause de quelques soucis professionnels. Certains chanteurs de sa génération (Gainsbourg, Bécaud, Aznavour) passent très bien ce cap où la chanson française traditionnelle connaît une rude concurrence. Ce n’est pas le cas de Guy Béart. Les maisons de disques se désintéressent de lui, à tel point qu’il ne peut plus enregistrer……

barre bleue

AUJOURD’HUI MAMY TE DEMANDE
POUR SA CHOUPINETTE
UNE VIDÉO COMME A LA TÉLÉ…

– PAPY VIDÉO –


OUI GUY C’EST ESPÉRANCE FOLLE POUR TOUS CEUX QUI RESTENT

barre bleue

– “Maintenant que je connais …Voilà mes préférées

barre bleue

MAESTRO
RETRO : C’est du même tabac…..retour sur la rubrique du même tabac

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.