MARCHE DU SIÈCLE : Le régiment de Sambre-et-Meuse

logo mini musique LA PARTITION DU BIDASSE
Rémi
FASOL……
Le pote Rémi FASOL vient d’avoir la quille…! Mais il reste un peu perturbé…
La Chouette le voyant un jour en haut du clocher pour hisser les couleurs au son du clairon lui proposa d’animer une rubrique sur la marche du siècle …
Entendez par là – pour ceux qui le peuvent – ….

les marches militaires les plus célèbres ….
Ainsi les paroissiens seront moins perturbés… pour les lecteurs de la Chouette …??? Nous verrons bien….!
Encore que j’en vois au garde à vous et d’autres moins disciplinés qui lancent:
– “Arrête ton char BEN HUR et envoie la zizique…..” On n’est pas de la classe….!
– Laisse camarade à l’armée on disait déjà avec Rémi FASOL vous en aurez vite plein le DO…!
– J’entends bien .. j’entends bien .. MAIS PAS PLUS BAS….!

Le Régiment de Sambre-et-Meuse

JUSTE UN MOT POUR LES JEUNOTS
LE CHOURISTE
  • La Sambre et la Meuse sont deux cours d’eau qui ont pour confluent Namur ;

Le département de Sambre-et-Meuse est un ancien département français, dont le chef-lieu était Namur.

Le département fut créé le 1er octobre 1795 lors de la réunion des territoires de l’actuelle Belgique et de la principauté de Liège à la France, et fut dissous en 1814.

Le numéro du département était le 97. Son administration se trouvait dans l’ancien palais épiscopal de Namur (place Saint-Aubain), aujourd’hui ‘palais provincial’.

Le Régiment de Sambre-et-Meuse

Le Régiment de Sambre-et-Meuse est un chant patriotique français composé en 1870 par Robert Planquette sur des paroles de Paul Cézano, arrangé en marche militaire par François-Joseph Rauski.

La marche est la musique militaire française la plus jouée après La Marseillaise et le Chant du départ, et est jouée chaque année lors du défilé du 14 juillet.

 

Le Régiment de Sambre-et-Meuse

1. Tous ces fiers soldats de la Gaule
Allaient sans trêve et sans repos
Avec leur fusil sur l’épaule
Courage au cœur et sac au dos,
La gloire était leur nourriture.
Ils étaient sans pain, sans souliers,
La nuit ils couchaient sur la dure
Avec leur sac pour oreiller.

Refrain:
Le régiment de Sambre-et-Meuse
Marchait toujours
Au cri de liberté
Cherchant la route glorieuse
Qui l’a conduit à l’immortalité.

2. Pour nous battre ils étaient cent mille.
A leur tête, ils avaient des rois !
Le général, vieillard débile,
Faiblit pour la première fois.
Voyant certaine la défaite,
Il réunit tous ses soldats
Puis il fit battre la retraite,
Mais eux ne l’écoutèrent pas !

Refrain

3. Le choc fut semblable à la foudre.
Ce fut un combat de géants.
Ivres de gloire, ivres de poudre,
Pour mourir ils serraient les rangs.
Le régiment par la mitraille
Était assailli de partout.
Pourtant la vivante muraille
Impassible restait debout.

Refrain

4. Le nombre eut raison du courage,
Un soldat restait : le dernier !
Il se défendit avec rage
Mais bientôt fut fait prisonnier.
En voyant ce héros farouche
L’ennemi pleura sur son sort !
Le héros prit une cartouche
Jura, puis se donna la mort !

(Dernier refrain)
Le régiment de Sambre et Meuse,
Reçu la mort au cri de “Liberté”,
Mais son histoire glorieuse
Lui donne droit à l’immortalité.

barre bleue

 TOUT SAVOIR SUR LES MARCHES MILITAIRES FRANÇAISES

barre bleue
SOURCES : wikipédia – YOUTUBE

barre bleue

logo Rémi FasolRémi FASOL

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.