COM POTE : AVC ….. Un danger peut en cacher un autre…!

logo com pote comnunique LE BLOC NOTE
DE COM’ POTE

– C’est l’information du pote âgé faite par un pote pas con … mais très COM…!!!

barre grenat

LES SIGNES PRÉCURSEURS D’UN AVC 

littel com poteL’autre jour entre amis j’ai posé la question:

Quels sont les signes précurseurs d’un AVC ?
Beaucoup confondent les signes d’une attaque cardiaque avec l’AVC et pire certains n’en savaient rien du tout.

Très très important.Il faut absolument visualiser cette vidéo.
Vous pouvez sauver des amis.

barre grenat

AVC : un danger peut en cacher un autre

littel com poteLors de la dernière  journée mondiale de l’accident vasculaire cérébral, les risques liés à certains troubles du rythme cardiaque sont pour la première fois mis en avant
Gare à la fibrillation atriale !
Si, comme plus de 600 000 adultes vivant dans l’Hexagone, vous ressentez parfois des palpitations cardiaques, mieux vaut en parler à votre médecin. Car la fibrillation atriale est un trouble du rythme qui multiplie par cinq le risque de faire un accident vasculaire cérébral (AVC).
D’où le thème choisi pour cette nouvelle journée mondiale consacrée aux « attaques au cerveau » : un danger peut en cacher un autre.

Petit rappel pour commencer :

Les AVC sont responsables de 60 000 décès, chaque année, dans notre pays. Près de 130 000 nouveaux cas sont diagnostiqués (le quart d’entre eux chez des personnes de moins de 65 ans).

Au moindre doute, comme :

– la faiblesse d’un côté du corps,
– l’engourdissement d’un membre,
– un trouble de l’élocution,
– de la vision
– de l’équilibre,
– un mal de tête sévère
Et soudain, il faut immédiatement appeler le 15.

Facteurs de risque
La prise en charge rapide est indispensable pour limiter les séquelles consécutives à la souffrance du cerveau privé d’oxygène (la majorité des AVC est liée à la formation d’un caillot).

À chaque minute de perdue, ce sont deux millions de neurones qui sont détruits, estiment les spécialistes.
Malheureusement, aujourd’hui encore, les AVC représentent la première cause de handicap physique acquis chez l’adulte, la deuxième cause de mortalité chez l’homme (la première chez la femme) et la deuxième cause de démence.

Dans 85 % des cas, les victimes présentent des facteurs de risque.

– Le premier d’entre eux est l’hypertension artérielle.
– Le deuxième la fibrillation atriale,
Il s’agit du trouble du rythme cardiaque le plus fréquent. « La fibrillation atriale peut provoquer une stagnation du sang au niveau des oreillettes.
Cela contribue à la formation de caillots qui risquent de se détacher et de migrer vers les artères cérébrales
Les principaux symptômes de la fibrillation atriale, sont :
– la fatigue,
– l’essoufflement,
– des palpitations,
– des battements du coeur irréguliers et rapides,
– des douleurs dans le thorax
– des vertiges.
Mais certains patients ne ressentent rien d’anormal. Ce problème est alors diagnostiqué au cours d’un simple examen de routine.

Tout comme l’hypertension artérielle, la fibrillation atriale doit être correctement prise en charge (pour lutter contre cette dernière, les médecins prescrivent des médicaments qui ralentissent le rythme cardiaque).
« Il faut savoir que les AVC qui sont liés à une fibrillation atriale sont beaucoup plus graves que les autres »,
. Les personnes qui en souffrent ont donc tout intérêt à suivre correctement leur traitement.

D’après Le Point
– Publié le 29/10/2014

barre grenat

littel com poteCOM’POTE

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.