Monter les escaliers à reculons

hypnose-002ba.jpgChoucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineBLOC NOTE
de Choucaline

CHOULAGER : “Nos Capacités  insoupçonnées


ALLER A RECULONS…   Merci….. Dr Bruno Gröbli

L’homme sur cette image illusion, monte-t-il ou descend-t-il l’escalier ? ???????? L’illusion est surprenante. Il descend, cet effet est produit par un miroir.

Incroyable mais vrai: des patients auxquels la marche occasionne des douleurs intolérables dans le dos ou les genoux n’ont aucune peine à monter des escaliers –
pour autant qu’ils aillent à reculons!

Ces observations ont amené à se demander si ce phénomène pouvait être mis à contribution dans le traitement des blessures du genou.

Le succès semble donner raison à la dernière innovation, qui nous vient – vous l’aurez deviné
– des Etats-Unis:
le backwards walking, autrement dit la marche à reculons, est utilisé comme mesure de thérapie et de réhabilitation lors d’affections de l’articulation du genou.

 

Comment est-ce que cela fonctionne, et pourquoi?

Pendant la marche, des groupes de muscles précis sont constamment activés et désactivés.

Lors d’affections de l’appareil moteur, le déroulement de ces mouvements réflexes peut être altéré, mais ces troubles ne se manifestent pas lorsque le patient marche à reculons.

On n’est pas encore parvenu à trouver l’explication de ce fait, qu’on se contente de constater avec satisfaction: de nombreux patients ont ainsi découvert une forme d’entraînement douce et indolore, qu’ils peuvent pratiquer malgré leurs affections, ce qui leur permet d’augmenter leur fréquence cardiaque et de stimuler leur métabolisme.

Lorsqu’on inverse les mouvements de la marche, on active, en relevant le pied, le quadriceps, ou muscle antérieur de la cuisse, généralement peu sollicité et plutôt faible.
A chaque pas en arrière, ce muscle se trouve chargé, d’abord de manière isométrique, plus ou moins fortement selon la pente, puis, au fur et à mesure de l’accélération du mouvement, de manière concentrique.

Cela contribue à le fortifier et à encourager son aptitude à soutenir l’articulation du genou.

Comment les muscles travaillent

Isométrie: le muscle est tendu sans élongation ni raccourcissement apparent (donc sans mouvement visible).

Isotonie: le muscle est tendu avec élongation ou raccourcissement apparent. C’est ce qui se passe lors de la plupart des mouvements.

Isotonie concentrique: le muscle se raccourcit en agissant contre une résistance, par exemple lorsqu’on soulève une charge.

Isotonie excentrique: le muscle cède lentement à une force extérieure et s’allonge, par exemple lorsqu’on dépose une charge.

Pour des raisons évidentes, l’entraînement se pratique uniquement sur tapis roulant:
Non seulement on évite les collisions intempestives et l’obligation de se désarticuler le cou en regardant en arrière, mais le tapis roulant permet de choisir la pente souhaitée; en général celle-ci va de zéro à cinq pour cent.

– Les exercices de marche à reculons sont recommandés surtout après l’opération des ligaments déchirés, pour favoriser la régénération des muscles.
Mais une étude a montré que ce mode de locomotion a également des effets favorables sur la fréquence cardiaque – serait-ce l’attrait du danger inhérent à tout pas dans l’inconnu? – et sur le métabolisme.

retour sur la rubrique du même tabacChoucaline plus proche de toi tumeur

CHOUCALINE
RETRO :
C’est du même tabac…..


Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.