La viande ne respectant plus l’étiquette…. Chou de gueule voit rouge et nous taille une bavette

sondages vos opinions

CHOU DE GUEULE

Les professionnels de la viande changent leur étiquetage en rayon boucherie de supermarchés, avec l’aval du gouvernement et de la DGCCRF.
Par exemple, le “tende de tranche” est remplacé par:
“steak *** à griller”.
(
voir l’article ci- dessous de COM POTE  … juste  après mon coup de gueule)

Eh ben nous y voilà…. je sais plus avec qui, nous les choux, nous allons nous marier dans la marmite…
Comme si j’étais pas capable de chasser l’araignée et de reconnaitre mon jumeau… on me prend vraiment pour une poire….
En plus il faut pas que je me plaigne puisque à la place, je vais avoir une pluie d’étoiles dans la marmite.. de quoi être heuros…. pas vrai…!


La Germaine qui veut faire toquée de chez Michelin (elle a pas besoin de ça la pooovrette)  me met du cognac 3 étoiles dans la marmite de pot au feu, à la place du porto que je déteste….!
Elle va se croire obligée de mettre de la bidoche  3 étoiles pour un simple pot au feu…!

signaletique viandeAu quotidien…. la signalétique  du supermarché va suivre…
imaginez les dialogues de demain :
– “Le rayon boucherie  s’iou plé..m’dame?
– Suivez les drapeaux européens Monsieur chou de gueule…… dans le drapeau, le nombre d’étoiles diminue au fur et à mesure  que vous vous approchez du rayon 
– Ah bon….. Génial de la signalétique européenne pour signaler la viande importée d’Argentine…!

Dès que vous aurez trouvé votre rayon… Bonjour la consternation … au milieu de toutes ces constellations d’étoiles, il vous  faudra une carte du ciel pour laisser à droite le puma argentin et trouver au nord la grande ourse…. avec elle au moins vous  saurez quel animal est dans la braguette.. barquette… (j’allais quand même pas la laisser ouverte avec le risque de voir une bourgeoise vouloir gouter à de l’andouillette de “trois étoiles”)
Dans quelques années avec le téléphone arabe ( c”est une expression bande de racistes) les jeunes générations dans la confusion parleront ainsi :

– “je prends du deux étoiles pour le pot au feu car je reconnais le gémeaux que ma grand mère cuisinait….

– ” Ben moi non…  je vais faire banquette… de veau… c’est le plat préféré d’Ivan”
(celle là …. c’est la préférée d’Ivan  mon psy… non  non pas d’adresse en ligne …. mais son surnom c’est :
divan le terrible)

EH oui …! A ce stade là… Plus personne n’osera leur parler de la carte du tendre…. sans doute de peur de les noyer dans un  “lac d’indifférence”

logo com pote comnuniqueLa viande fait valser ses étiquettes


Les professionnels de la viande changent leur étiquetage en rayon boucherie de supermarchés, avec l’aval du gouvernement et de la DGCCRF. Par exemple, le “tende de tranche” est remplacé par “steak *** à griller”. 

Savez vous  ce qu’ont en commun la poire, l’araignée et le jumeau?
Ce sont des noms de morceau de viande méconnus qui vont tous disparaître… en tout cas, sur l’étiquette en supermarché.

Les professionnels du secteur changent les appellations pour les rendre plus explicites, indiquant dorénavant plutôt la qualité d’un morceau par des étoiles ou même son mode de cuisson recommandé.

Ben MDR alors ..! si personne ne s’intéresse à mes muscles… J’arrête le body building

Exemple:
– le “bas de carré collier” va devenir la “blanquette *** à mijoter”.
–  le “tende de tranche” laisse la place au “steak *** à griller”.

Les professionnels ne seront plus tenus de détailler le nom précis du muscle pour les viandes de boeuf, de veau et d’ovins, mais pourront utiliser des noms génériques sur les viandes emballées.

Alors qu’un animal comme le boeuf contient une trentaine de morceaux de viande, le consommateur n’en connait en moyenne que 6, souligne une étude Louis Harris pour Interbev, l’association inter-professionnelle du bétail et des viandes. L’idée est donc de “parler la langue du consommateur”… et de redresser des ventes en baisse.

Les artisans bouchers pas concernés

Car la consommation individuelle de viande, malmenée par les scandales récents de la viande de cheval, des lasagnes et boulettes, baisse depuis une dizaine d’années en France, notamment pour son prix et des préoccupations nutritionnelles et écologiques de plus en plus revendiquées.

Les artisans bouchers, eux, ne sont pas concernés par ces nouvelles dénominations. Ils ont d’ailleurs tenu à rappeler leur rôle de conseil qui se substitue aux étiquettes. “Ils continuent de conseiller leurs clients en leur apportant le choix et le nom des morceaux les mieux adaptés à la recette ainsi que le conseil culinaire”, soulignent les artisans bouchers de Paris et d’Ile-de-France dans un communiqué.

Les nouvelles étiquettes doivent être mises en place progressivement jusqu’à la fin de l’année 2014 dans les rayons libre-service boucherie des supermarchés. Le tout avec l’aval du gouvernement, qui avait publié un arrêté en ce sens fin juillet, invoquant le besoin d’une information “plus simple et plus compréhensible” pour les consommateurs. 
En savoir plus l’express.fr avec video

Epicerie et saveurs


CHOU DE GUEULE

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.