BÉCASSINE Copine des potes âgés et des choux binés

CHOUONS ENSEMBLE

par Chou fleur

Image du Blog magnolias.centerblog.netC’est mercredi le jour des choux binés des choupinets et des choupinettes
Voilà de quoi réveiller les souvenirs de Papy et de Mamy et de découvrir avec eux les BD de leur jeunesse ….

J’ai nommé aujourd’hui

barre grenat

BÉCASSINE….

La Bécassine bretonne au parapluie rouge est un personnage de bande dessinée apparu pour la première fois dans le premier numéro de La Semaine de Suzette, magazine pour fillettes, le 2 février 1905.


« – A la voir aussi mal devant sa feuille blanche ……on dirait CHOU FLEUR en train de rédiger la rubrique du mercredi

Pour faire du vent…… rien de tel que des cerveaux lents….

barre grenat

HISTOIRE  DE  LA  BD  DE BÉCASSINE

Initialement prévue pour boucher une page blanche de la revue, l’histoire, écrite par Jacqueline Rivière et dessinée par Joseph Pinchon (1871-1953), et qui relatait une bévue commise par la bonne bretonne de l’auteur, rencontra un tel succès que de nouvelles planches paraîtront régulièrement, toujours en guise de remplissage ponctuel du magazine la semaine de SUZETTE.

Toutefois, à partir de 1913, Bécassine, dont on apprend à cette occasion le vrai nom (Annaïck Labornez) deviendra l’héroïne d’histoires beaucoup plus structurées, toujours dessinées par Pinchon, mais dont les scénarios seront l’œuvre de Caumery, pseudonyme de Maurice Languereau (1867-1941).

De 1913 à 1950 sont parus 27 albums des aventures de Bécassine, tous dessinés par Pinchon et scénarisés par Maurice Languereau .

Apparue trois ans avant Les Pieds Nickelés, la naissance de Bécassine est aussi celle de la BD moderne, la transition entre les histoires illustrées et la vraie bande dessinée. Son style de dessin, au trait rond, vif et moderne, inspirera une ligne graphique, la ligne claire, dont 25 ans plus tard Tintin sera le plus beau fleuron.

 

La poste française sortira en avril 2005 un timbre-poste à l’effigie de Bécassine, à l’occasion du centenaire de la parution de sa première (més)aventure qui suscitera la réprobation de plusieurs associations bretonnes.

Elle est habituellement dessinée sans bouche.

barre grenat

Bécassine et la Bretagne

La plupart du temps, ce personnage de Bécassine est mal pris par les Bretons car Il témoigne en tous cas du mépris dont les bas-bretons ont longtemps été l’objet.

Pour certains, ce personnage  représentait la bonne « provinciale » telle que la voyait les élites parisiennes et, sur la base de son costume, elle serait plutôt Picarde. C’est en 1913 que la « scénariste » d’origine madame Rivière est remplacée par monsieur Languereau, qui fit du personnage une Finistérienne.


Il faut convenir qu’au début du siècle dernier les histoires bretonnes tiennent la place des histoires belges de naguère et c’est bien de cette façon qu’apparaît Bécassine la Bretonne dans les premières planches de La Semaine de Suzette qui la montrent dans des épisodes courts qui ne constituent pas une histoire suivie.
C’est la brave fille naïve à qui son ignorance de la vie parisienne ne cesse de faire commettre des bourdes.

« C’est ainsi qu’elle ne sait pas ce qu’est un homard, sa maîtresse lui a simplement dit que c’est tout rouge et que, quand il arrivera, il faudra le mettre à l’office.
Elle envoie donc à l’office le colonel en uniforme rouge que la marquise de Grand Air avait invité à déjeuner. »

Seulement, le succès du personnage incite les éditeurs à en faire une héroïne à part entière et forcément, étant donné le mécanisme d’identification au moins partielle chez les lectrices, il n’est plus question de la présenter comme complètement ridicule.

Les albums de Bécassine nous aident donc à voir comment a évolué la vision que la bourgeoisie avait de la campagne bretonne, vision de plus en plus positive.

 SOURCE : wikipedia et  l’excellent site chez jacotte et mimi

 

barre grenat

BÉCASSINE REVIENT….!

Tombée un peu dans l’oubli, Bécassine reviendra sur le devant de la scène grâce au tube de Chantal Goya « Bécassine, c’est ma cousine » vendu à plus de 3 millions d’exemplaires en 1979.

Depuis elle est dans le vent…avec ou sans CHOU…CHEN

barre grenat

CHOU FLEURretour sur la rubrique du même tabac

RETRO :
C’est du même tabac…..


1550

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.