INFO DU 12 08 2013 – LE CHOURIANT – POUR GARDER TES CHEVAUX … C’EST L’ÂNE PÉDRO QU’IL TE FAUT …!

DOUBS : DES CHEVAUX PROVOQUENT UNE SÉRIE D’ACCIDENTS
France 11/08/2013 – 11:36

Une douzaine de chevaux échappés de leur enclos ont provoqué une série d’accidents de la route près de Pontarlier dans le Doubs dans la nuit de samedi à dimanche, blessant huit personnes dont une grièvement, a-t-on appris dimanche auprès des gendarmes.

Les animaux, qui étaient réunis à l’occasion d’un festival dédié au cheval dans la commune de Houtaud, ont percuté au total quatre voitures dans les environs, vers 22 heures samedi. L’accident le plus sérieux, sur la RN57 à l’entrée de Pontarlier, a fait un blessé grave, une femme, qui a été transportée par les secours au CHU de Besançon, et deux blessés légers. Le cheval à l’origine de la collision n’a pas survécu.

Une autre collision, sur une départementale, entre une voiture et un équidé, qui a été euthanasié, a fait quatre blessés légers. L’ensemble des propriétaires des chevaux ont été identifiés selon les gendarmes, dont l’enquête devra déterminer dans quelles circonstances les équidés ont réussi à sortir de leur enclos.

 

minilogo chouriant

« Science sans conscience n’est qu’urine de l’âne. »
Variation amusante de la célèbre phrase de Rabelais : « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».

Notre ami Francis élève de nombreux chevaux, mais il a un gros problème car son pré est situé au bord d’une falaise surplombant la mer. Or, chaque jour, quelques chevaux tombent et se tuent !

Le cheptel se réduit de manière alarmante et Francis demande à son ami Chou blanc – (Magnétiseur) s’il ne voit pas une solution :
Construire une barrière serait illusoire car les chevaux pourraient la franchir, que faire ?

Alors Chou Blanc, qui a une solution à tout, lui emmène son âne Pedro

Pedro a la solution …. SURPRENANTE…. lire la suite en archive:

 La plus lue du site 7784 Lectures

 

SAINTE JEANNE-FRANÇOISE DE CHANTAL
Fondatrice de la Visitation (✝ 1641)

 

Jeanne Françoise Frémyot était la fille du président du Parlement de Bourgogne. C’était un catholique intransigeant en cette époque des Guerres de Religion.

A 20 ans, elle épousa le baron de Chantal qu’elle aima d’un grand amour. Épouse accomplie, pieuse à ses heures, elle était une mère parfaite, mais eut la douleur de perdre en bas âge deux de ses six enfants.

A 28 ans, quand le baron est tué d’un accident de chasse, elle se révolte, déteste le malheureux meurtrier malgré lui et, au bord du désespoir, elle s’en remet à un confesseur rigoureux.

Quatre ans plus tard, elle entend saint François de Sales prêcher un carême et reconnaît en lui le maître spirituel dont elle a besoin.
L’évêque de Genève la libère de ses scrupules. De leur confiance réciproque va naître une grande aventure religieuse et spirituelle. Jeanne-Françoise prend le temps d’établir ses quatre enfants dans la vie et fonde l’Ordre de la Visitation-Sainte-Marie, congrégation destinée aux femmes de santé fragile.

Après la mort de saint François de Sales, elle maintiendra intacte cette spiritualité salésienne, surtout la vie intérieure abandonnée à Dieu.
Pendant 40 ans, elle souffrira de tentations contre la foi, mais l’amour de Dieu lui suffit, écrivit-elle.

 

 

 

  

– Illustration: Sainte Jeanne-Françoise de Chantal, véritable portrait dont l’original, peint en 1936, se trouve à la Visitation de Turin. (source: la Visitation à Moulins)

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.