Archives quotidiennes :

JAMES ET MOI A BRUGES : N° 4 – LE MUSEE GROENINGE ET LES PRIMITIFS FLAMANDS

barre bleue
— NOS DÉCOUVERTES DE L’ÉTÉ —

DÉCOUVERTE DE BRUGES (Belgique)
Par CHOURIANT

Sans que ses rubriques quotidiennes de début juillet 2013 en souffrent, CHOURIANT a obtenu tous frais payés par la rédaction, un séjour de trois jours à BRUGES
Il revient de la Venise du Nord avec la photo souvenir de JAMES un nouvel ami rencontré au hasard d’un hall d’hôtel…. Quand Wiki verra l’addition, il y aura moins de sourires et de calins entre ce groom arriviste et lui….
barre bleue
JAMES ET MOI A BRUGES

JAMES ET MOI A BRUGES

JAMES ET MOI A BRUGES –
C’EST 4 ARTICLES SUR LA VILLE DE BRUGES, SES EGLISES ET SES MUSEES …

Pour l’instant notre rubrique « JAMES ET MOI » se positionne en tête des découvertes de l’été 2013

.

Tous les dimanches, ils viennent nous faire tour à tour partager:

.barre bleue

Hans Memling - Sibylla Sambetha

Hans Memling – Sibylla Sambetha

– BRUGES LA VENISE DU NORD …. EN BATEAU SUR CES CANAUX OU EN CALÈCHE DANS CE MUSÉE A CIEL OUVERTmontre moi

– LE COEUR DE LA CITÉ LE MARKT, LE BURG, BASILIQUE DU SAINT SANGmontre moi

– LE MUSÉE HANS MEMLING A L’HÔPITAL SAINT JEAN montre moi

– LE MUSÉE GROENINGE ET LES OEUVRES DES PRIMITIFS FLAMANDSmontre moi
barre bleue

LE MUSÉE GROENINGE ET LES OEUVRES DES PRIMITIFS FLAMANDS

james et moi 1James et moi étions avec vous les semaines précédentes pour vous montrer que Bruges et ses canaux lui font mériter son appellation de « Venise du Nord ».

Vous étiez avec nous sur les places du markt et du burg et pour ensuite vous attarder autour de l’église notre Dame jusqu’au musée MEMLING situé dans l’ancien hôpital Saint Jean.

 

 

cour du musée Gruuthuse

cour du musée Gruuthuse

Délaissons les canaux, places, l’église notre dame et Hans Memling  pour nous intéresser aujourd’hui  au musée Groeninge et pour y découvrir les œuvres des premiers primitifs flamands

Pour cela quittez l’église notre dame …. Traversez la magnifique cour du musée Gruuthuse

Gruuthuse museum est installé dans un palais médiéval du XVe siècle, qui, à l’époque, appartenait au seigneur du Gruuthuse, riche marchand à l’origine de la levée de l’impôt sur le « gruit », mélange d’herbes que l’on ajoutait à l’orge et au houblon pour brasser la bière.

Cette demeure baroque cossue abrite désormais une collection d’arts décoratifs. Meubles, sculptures, tapisseries et peintures d’origine flamande, voire brugeoise précisément, occupent les nombreuses pièces du musée qui s’étend sur trois niveaux.

Faites quelques pas  vous êtes en position au pied du musée Groeninge…

barre bleue

LE  MUSÉE GROENINGE ET LES PRIMITIFS FLAMANDS

LE MUSÉE GROENINGE »
Informations pratiques:

  • Adresse : Djiver 12 B – 8000 Brugge
  • Téléphone : 050448711
  • Tarifs : 8 €

Le Groeninge museum plaira quant à lui aux passionnés d’art primitif flamand, tant sa collection est riche sur le sujet.

Et, de façon plus globale, l’établissement culturel retrace l’histoire des Beaux-Arts flamands

Bâti entre 1929 et 1930, le Groeninge museum se consacre à l’art flamand du XVe siècle à nos jours. Il possède notamment une somptueuse collection d’œuvres d’Art primitif flamand mondialement connues.

Vous pourrez, à ce sujet, admirer les toiles maîtresses de Jan Van Eyck, Hugo Van der Goes et Hans Memling. Par ailleurs, vous aurez la possibilité de découvrir des peintures et sculptures de styles Renaissance, Baroque, Classique et Expressionniste.

La majorité des collections sont présentées sur un seul niveau. La visite démarre par les 15ème et 16ème siècles, puis vous pourrez au choix poursuivre avec les expositions permanentes du 17ème au 19ème siècle ou du XIXe au XXe siècle.

Parmi toutes les œuvres présentées, ne manquez pas :
« La Vierge et l’Enfant avec un
chanoine », de Jan Van Eyck,

jan van eyck  madona bruges musée groeninge 50

La Vierge et l’Enfant avec un chanoine », de Jan Van Eyck,

  et « Le triptyque Moreel », de Hans Memling.

saint Christophe

saint Christophe – panneau central

LE CHOURISTE

Spéculant probablement sur une demande anonyme constante, Memling produit donc, à partir des années 1480, de plus en plus de panneaux standard, qu’il individualise ensuite en y adjoignant un ou deux volets. Il n’en continue pas moins de recevoir des commandes de grands tableaux d’autel, dont il ajuste l’iconographie aux souhaits particuliers des donateurs.
Vers le milieu des années 1480, ces commanditaires sont principalement des patriciens brugeois.
Le « Triptyque Moreel » est une commande de Willem Moreel, homme politique, banquier et négociant brugeois influent (il faisait le commerce des épices), et de son épouse Barbara van Vlaenderberch.
La commande s’inscrivait dans le cadre de la fondation par le couple, en 1484-1485, d’un autel consacré à saint Maur et saint Gilles dans l’église Saint-Jacques à Bruges.

 

DIAPORAMA MUSÉE GROENINGE ET LES PRIMITIFS FLAMANDS

LE CHOURISTE

Le musée renferme une fabuleuse collection de peinture du 15e s. à nos jours.

Ses tableaux de primitifs flamands valent à eux seuls le voyage.
Chefs-d’œuvre de l’art, ils symbolisent le génie de Bruges.

Les peintres du 17 e au 19 e s. sont représentés ainsi qu’une collection d’art moderne et contemporain

 En voici  le diaporama

barre bleue

JAMES ET MOI A BRUGES« – Ici s’achève la série « James et moi à Bruges » .
Vous pouvez revoir les volets précédents ci dessous:

Retrouver les articles sur Bruges déjà publiés:
VOLET  1 les canaux               
montre moi
VOLET 2 le Markt – Le burg   
montre moi
VOLET 3 le musée Memling    montre moi
VOLET 4 le musée Groeninge montre moi

A bientôt pour une autre randonnée en France cette fois…  A dimanche »

Sources: L’internaute.com et guide évasion Bruges
Presque toutes les photos: LE CHOURIANT pour la Chouette
Guide touristique: James d’Aragonbarre bleue

CHOURIANT

« Les Découvertes de l’été« …. Font le bel été….!
et nous avons la faiblesse de le croire, de la belle ouvrage de vous le faire partager……

436

Share Button

INFO DU JOUR 11 08 2013 -LE CHOURIANT – LES POULES SE CASSENT LE CUL POUR RIEN

 

LES PRODUCTEURS D’ŒUFS FONT UNE PAUSE
Par Charles Carrasco avec AFP Publié le 10 août 2013 à 15h58

Ils ont décidé de suspendre leurs actions jusqu’à la tenue d’une réunion sous l’égide du préfet de région.

Des centaines de milliers d’œufs cassés. Réunis au sein d’un collectif informel, les producteurs en colère, qui protestent contre la faiblesse des cours dans un contexte de surproduction et réclament des mesures d’urgence, ont cassé quatre jours de suite des centaines de milliers d’œufs. Après Ploumagoar (Côtes d’Armor) mardi, Carhaix (Finistère) mercredi, Morlaix (Finistère) jeudi, ils ont à nouveau détruit quelque 140.000 œufs vendredi soir à Saint-Brieuc (Côtes d’Armor). « On revendique la mise à l’écart de 5% de la production », a de nouveau expliqué un membre du collectif. « Nous, petits producteurs, on le fait en cassant une partie de notre production, aux gros, aux organisations de producteurs, de faire de même ou de trouver une autre solution », a-t-il insisté

 

minilogo chouriant

PAS « D’HOMELETTE » SANS CASSER DES OEUFS

Ils revendiquent comme des hommes pour arrêter que leurs poules se cassent le cul pour pas grand chose et  pour montrer qu’on fait pas « d’hommelette »  sans casser des oeufs
Ca c’est pas des femmelette…!
MAIS ILS VONT TROP LOIN …! RELISEZ …Ils demandent aux gros de casser  leurs oeufs …!
Qu’est ce que je suis content d’avoir maigri en vieillissant…!

SAINTE CLAIRE D’ASSISE

fondatrice des Clarisses (✝ 1253)

Il n’est pas possible de séparer l’histoire de sainte Claire de celle de saint François d’assise

Elle est séduite par lui et par cette vie pauvre toute donnée au Christ.

Elle cherche donc à rencontrer François

Le soir des Rameaux 1212, elle quitte la demeure paternelle et rejoint saint François. Elle a 18 ans et se consacre à Dieu pour toujours. L’opposition de sa famille n’y pourra rien. Rapidement d’autres jeunes filles se joignent à Claire, dont sa sœur Agnès, sa maman Ortolana et son autre sœur Béatrice.

La vie des ‘Pauvres Dames’ prospère rapidement et d’autres monastères doivent être fondés. Le Pape Innocent III leur accorde ‘le privilège de pauvreté’. Mais après la mort de saint François, les papes interviendront pour aménager la vie matérielle des Clarisses et leur permettre une relative sécurité.

Claire refuse de toutes ses forces. Elle veut la pauvreté totale et la simplicité franciscaine. En 1252, le pape Innocent IV rend visite aux Sœurs, accepte leur Règle de vie et la bulle d’approbation arrive le 9 août 1253. Claire meurt le 11 août tenant la bulle dans ses mains dans la paix et la joie.

Share Button