INFO DU 22 06 2013 -LE CHOURIANT – KANGOUROU EGARE

UN KANGOUROU EGARE FAIT COURIR LES POMPIERS
Par Europe1.fr avec AFP Publié le 21 juin 2013 à 12h48

Un officier du centre départemental de secours des Bouches-du-Rhône a raconté une drôle de mésaventure arrivée aux pompiers de la caserne de Tarascon. Dans la nuit de jeudi à vendredi, ces derniers ont en effet pris en chasse un… kangourou. “Il a fallu un peu lui courir après pour l’attraper sans lui faire de mal. Cela a pris une heure”, a-t-il expliqué. Au final, le kangourou a été confié au service animalier de la commune d’Arles, où il a été pris en charge “en attendant de savoir d’où il vient, que quelqu’un le réclame”, a ajouté le pompier, confirmant une information du quotidien La Provence.

minilogo chouriant

OH CON…. C’EST UN TRUC A LA TARTARIN DE TARASCON … CON !

C’est la crise et les autorités courent après toutes les poches à taxer…… !!
Ils cherchent d’où il vient … ? Il faut plutôt demander d’où il revient … ?
De Suisse c’est très tendance chez ceux qui en ont… je veux dire du pognon bien sûr …
Ils le bourrent dans la poche du kangourou  et hop hop hop  il est de l’autre côté avec des douaniers au cul pas plus rapides que les pompiers de Tarascon con

Dans  les aventures burlesques de Tartarin de Tarascon  (1872) ce héros naïf – mais néanmoins chef des chasseurs de casquettes de Tarascon,-  allait déjà-  grâce à l’imagination d’ Alphonse Daudet  – chasser le lion en Algérie.
De là à trouver un descendant qui serait revenu d’Australie avec ce copain, il n’y a qu’un  pas … plutôt un « sot » de kangourou

A moins que ce kangourou ne soit que le nouveau déguisement de la Tarasque… qui ferait craindre une nouvelle fois pour la ville.
La tarasque Dragon amphibie aux yeux rougis et à l’haleine putride, la Tarasque vivait sur le rocher où a été construit le château de Tarascon. Elle guettait les voyageurs passant le Rhône pour s’en repaître, semant la terreur dans tout Tarascon.

Un pompier de l’époque la décrivait ainsi dans son rapport ( écrit) à son chef :

 « Il y avait, sur les rives du Rhône, dans un marais entre Arles et Avignon, un dragon, moitié animal, moitié poisson, plus épais qu’un bœuf, plus long qu’un cheval, avec des dents semblables à des épées et grosses comme des cornes; il se cachait dans le fleuve d’où il ôtait la vie à tous les passants et submergeait les navires. »

Depuis le 25 novembre 2005, les fêtes de la Tarasque à Tarascon ont été proclamées, par l’UNESCO, comme faisant partie du patrimoine oral et immatériel de l’humanité et inscrites en 2008.
On y voit sans doute sainte Marthe  conduisant – selon la légende – la bête au bout de son écharpe pour en débarrasser la ville.

Chou Vert  en plein comité de rédaction a émis une hypothèse qui mérite réflexion … !
A savoir :  En réalité dit il, point de pompiers….. enfin pas tout de suite….. Il s’agirait de pompinettes ou après boire, de pompettes qui femmes pompiers adorent courir après le slip kangourou… !

Puis de rapports en rapports ( écrits… bande de cochons..!) …. A l’arrivée au capitaine disais-je, c’est devenu pour lui et pour AFP un kangourou… !
C’est ça le téléphone arabe… !
A  MDR c’est raciste ça…… ! Alors c’est  c’est….  c’est……
le téléphone sans « fille »….
Attention… !  Parce que sans fille, c’est ramadan toute l’année, et point de pompier pour éteindre l’incendie qui parfois fait rage dans la poche kangourou …. surtout quand la tarasque crache le feu … Oh con .. !

SAINT ALBAN 22 JUIN

Saint Alban est un martyr mort vers 300 Alban est un martyr de Bretagne (actuelle Angleterre) dont l’histoire a été écrite par Bède le Vénérable.
C’était un païen charitable qui aurait recueilli un prêtre chrétien pourchassé par les autorités.
Il se serait converti auprès de ce prêtre puis aurait pris ses vêtements et aurait été condamné et martyrisé à sa place. La ville de Verulam, à 30 km au N de Londres, a pris le nom de Saint Albans, et une cathédrale a été construite sur son tombeau.

minilogo chouriant

 L’HABIT NE FAIT PAS LE MOINE
“Il se serait converti auprès de ce prêtre puis aurait pris ses vêtements et aurait été condamné et martyrisé à sa place.

Pour moi avec les potes que j’ai dans la XVI arrondissement de PARIS … pour faire pauvre Nous nous habillons avec du prêt à porter Luc de Saint Alban .

Je devrais dire du prêt à exporter car notre tenue n’est utilisée que pour nous rendre en Suisse…

– Quoi… ! que je sois plus précis .. ?  Eh bien…. Dans le quartier Saint Alban à Bâle… Quelle banque …Oh pas si vite… ! Attendez le nouvel article de Médiapart ou de l’Express si vous êtes pressés…

– Ah bien …. Monsieur le juge est pressé…. Oui, oui … tout de suite alors….!

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.