Archives quotidiennes :

INFO DU 10 06 2013 – LE CHOURIANT – LES TRUIES FOUDROYEES

UNE CENTAINE DE TRUIES FOUDROYÉES
France 09/06/2013 – 12:45

Une centaine de truies avec leurs petits sont mortes dans l’incendie d’une porcherie vraisemblablement provoqué par la foudre à Gramond, près de Rodez, dans la nuit de samedi à dimanche, ont indiqué les pompiers.Le bâtiment agricole de 500 mètres carrés qui servait de maternité aux truies a été soit frappé directement, soit détruit par une surcharge électrique causée par la foudre. Un bâtiment voisin, avec 600 têtes, a été épargné. Le secteur, comme le Sud-Ouest, a essuyé des précipitations soutenues et des orages au cours du week-end.

minilogo chouriant

 A CHACUN SA COCHONNE
POUR SES VIEUX JOURS…

L’autre jour des lectrices ont pris position en faveur de ma femme Germaine clamant haut et fort que j’étais bien un gros cochon misogyne….
La justice divine a frappé toutes ces cochonnes qui se roulaient dans la paille avec ma femme sans voir la foudre qui leur à tapé dans l’œil.

Les coups de foutre…. c’est terrible,  vous pouvez en mourir …. J’en suis désolé   mais je sais pas si vous êtes comme moi mais je trouve les cochonnes de plus en plus rares …..et voir qu’il y a des régions où les mecs les tiennent concentrées par centaines …. Je crois rêver… !

C’est ça la France … ! De profondes inégalités géographiques créant de graves inégalités sociales qui nous obligeront sous peu à demander des quotas par région… !

Bientôt nous manifesterons au cri de «  A chacun sa cochonne pour ses vieux jours »
Quitte à en importer des pays à sciatiques…!

SAINT LANDRY
Évêque de Paris (✝ 656)

Évêque de Paris et fondateur de l’Hôtel-Dieu. Avant son élection épiscopale, il fut peut-être fonctionnaire à la chancellerie du roi Clovis II fils de Dagobert, vers 640.
Selon la tradition, pendant la famine de 651 il vendit ses meubles et même des vases sacrés en surnombre, pour secourir les pauvres lors d’une famine. . Son tombeau était un lieu de pèlerinage à Saint Germain l’Auxerrois.
Une statue de Saint Landry se trouve en façade, à droite, de l’église Saint-Germain l’Auxerrois à Paris. La main gauche tient un livre fermé, la droite montre son cœur. »

minilogo chouriant

Inventeur du pauvre … NON …. de la charité organisée ..OUI

 Ce brave homme est toujours représenté  en habit pontifical avec crosse distribuant le  pain panière à ses pieds.
D’ailleurs tous les dictons le concernant que j’ai retrouvés portent sur l’espérance de bonnes récoltes nourricières

« Ciel du dix juin boudeur,  foin mal sec et sans saveur. »
« Si le 10 Juin est serein, on assure avoir bon grain. »
« A la Saint Landry, s’il tonne Restera vide la tonne. »

Grâce à lui l’hôtel-Dieu de Paris est le plus ancien hôpital de la capitale.
Il fut symbole de la charité et de l’hospitalité.

Notre-Dame de Paris avec, à droite, l'ancien hôtel-Dieu démoli par Haussmann

Notre-Dame de Paris avec, à droite,
l’ancien hôtel-Dieu démoli par Haussmann

Modeste à l’origine, il est construit du VIIe au XVIIe siècle sur la rive gauche de l’île de la Cité, au sud du Parvis Notre-Dame – place Jean-Paul-II ; deux bâtiments étaient reliés par le pont au Double.

Les constructions actuelles abritant l’hôpital datent du XIXe siècle.

Ce que je crois c’est que la pauvreté étant très importante à l’époque, elle devient une occasion de rédemption pour beaucoup de bourgeois et de nobles, qui voient en elle une façon de racheter leurs péchés en leur venant en aide.

Purée… !  menacez les aujourd’hui des flammes de l’ enfer…. parce que le moyen âge est passé et les pauvres sont toujours là … les bourgeois aussi…… mais eux  ils ne croient plus ni à l’enfer ni au paradis … si peut être aux paradis… fiscaux…!

Share Button

LADY LADINDE : Elle prend toujours les vessies pour des lanternes…!

Sommeil plus (mélatonine) 120 gélules
dinde BLOC NOTE LADY LADINDE   Bloc note
de LADY LADINDE

 » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

Avec le nom que j’ai, vous comprendrez aisément que je ne veuille pas mourir idiote… Aussi, lorsque je découvre des choses pour m’instruire, je vais vous en faire part…. De temps en temps…. vous aurez à vous farcir Ladinde avec sa rubrique  » Et si je ne voulais pas mourir idiote »

« Les hommes doués d’intelligence ont une soif d’éducation semblable à la soif de pluie qu’éprouve un champ de culture... » Je te dis pas…! pour les femmes … c’est encore pire

AUJOURD’HUI LADY LADINDE PROPOSE DE DÉCOUVRIR :

PRENDRE DES VESSIES POUR DES LANTERNES

Une lanterne place de la Carrière à Nancy

C’est être trompé lourdement et naïvement en Croyant  un mensonge plutôt qu’un autre.

Autrement dit c’est se faire avoir…. Se tromper lourdement dans ses appréciations.

On est toujours trop naïf,  en se faisant des illusions grossières sur des choses ou des gens.

Origine

L’expression “prendre des vessies pour des lanternes” est attestée sous cette forme depuis le XIXeme siècle, elle existait bien avant sous le forme “vendre des vessies pour lanternes”. Il existe deux origines possibles pour cette expression….:

dinde

– Eh les petits potes comment j’avance dans le noir quelqu’un peut éclairer ma lanterne…

– OH OH les prostatiques de service pas touche à ma vessie compris…! Même pour la démonstration

–  A l’époque les vessies de porc, séchées et gonflées d’air servaient de contenant. Parfois, on plaçait dans ces dernières une bougie afin de remplacer les lanternes (genre de lampions certes plus efficaces).

On comparait les unes et les autres à cause de leurs translucidités et leurs formes mais, les vessies valant moins que les lanternes, il serait devenu commun de se moquer d’une personne crédule en lui faisant croire que la vessie illuminée était, en fait, une lanterne.

– Non non …! Moi je crois à une deuxième origine, plus probable à priori, qui  se base sur le second degré affublé aux termes vessie et lanterne.
On se réfère dans ce cas  au sens « baliverne » du mot « lanterne », et au fait qu’une vessie ne contient que de l’air..
Dans le passé  l’expression vendre vessie voulait dire ‘vendre du vent’ c’est-à-dire rien du tout

En effet, en ancien français, la vessie désignait quelque chose de creux, une bagatelle tandis que la lanterne était un conte absurde et ridicule, une plaisanterie. La bêtise de quelqu’un qui prend “des vessies pour des lanternes” était donc de croire une histoire pour le moins “farfelue” plutôt qu’une autre tout aussi bête.

dinde

– Ouf.. Personne n’a touché à ma vessie, mais j’ ai eu chaud à ma  lanterne quand ils m’ont expliqué que les anglais disaient pour leur part
« Penser que la lune est faite de fromage vert » pour rajouter avec le même sens 
« Ne pas distinguer son cul et son coude »
– Oh shocking ça devient cochon pour une dinde

LE CHOURISTE–  Ma chère Lady avant de nous séparer, je voudrais te rappeler ce que disais les grands maitres chinois à propos des lanternes

« L’expérience est une lanterne que l’on porte pendue dans le dos et qui n’éclaire que le chemin parcouru… »

Permet au vieux sage que je suis de n’être que partiellement d’accord …
Je dirais donc en suivant leur logique:

 » Regardons la lanterne qui est dans le dos de celui qui nous précède…
Sa lueur t’éblouiras et éclairera ta route … te permettant même de ne pas prendre des vessies pour des lanternes  « 

 dinde LADY LADINDE

retour sur la rubrique du même tabac “La vieille ne voulait pas mourir car elle en apprenait tous les jours

RETRO : C’est du même tabac…..

Share Button