Riquet à la houppe

Bannière ruedesplantes 468/60px

CHOUONS ENSEMBLE par Chou fleur

 C’est mercredi les choupinets et les choupinettes voilà de quoi jouer
avec Papy et Mamy…
et s’instruire parfois….

–      » Aujourd’hui …… RIQUET A LA HOUPPE

Ne pleure pas, si tu ne sais pas lire…
j’ai une version sonore du conte en entier

 

CLIQUE sur ma vieille radio ….
et écoute avec  Papy …

Radio_imageT’ inquiète pas Papy Song est aux manettes..! …  Il assure…
c’est vieillot mais ça marche…..

RIQUET A LA HOUPPE UN CONTE POPULAIRE DE CHARLES PERRAULT ….

Riquet à la houppe est un conte populaire, dont la version la plus célèbre est celle de Charles Perrault, parue dans Histoires ou contes du temps passé en 1697.

– Un conte traditionnel pour redécouvrir avec plaisir les personnages les plus marquants de l’enfance.
L’histoire de Riquet à la houppe spécialement écrite pour les grands pour faire découvrir à vos choupinets le plaisir de lire tout seul.

L’ Histoire

il était une fois, dans un royaume fort lointain, une reine qui accoucha d’un enfant très laid. Mais une fée qui se trouvait à sa naissance dit à la reine que, bien que son fils soit laid, il aurait beaucoup d’esprit et pourrait en faire part à sa bien aimée.

..elle vit sous ses pieds comme une grande Cuisine pleine de Cuisiniers, de Marmitons et de toutes sortes d’Offciers nécessaires pour faire un festin magnifique.
Illustration de 1867 de Gustave Doré

Au bout de sept ou huit ans, la reine d’un royaume voisin accoucha de deux petites filles.
La première était très jolie, mais la fée dit à la reine qu’elle aurait peu d’esprit.
La deuxième était très laide, mais elle aurait tant d’esprit que personne ne s’apercevrait de sa laideur.
Toutes deux pouvaient transmettre ou leur beauté ou leur esprit à celui qu’elles épouseraient. Au fur et à mesure qu’elles grandissaient, on ne s’intéressait qu’à la princesse douée d’esprit et personne ou presque ne remarquait la belle princesse.
Un jour où la belle princesse se retira dans un bois pour pleurer, elle vit un homme très laid. C’était Riquet à la houppe, qui la consola et la demanda en mariage pour pouvoir lui donner de l’esprit en plus de sa beauté.
La princesse avait si peu d’esprit qu’elle accepta de l’épouser dans un an jour pour jour et Riquet lui transmit son esprit comme la fée lui en avait donné le pouvoir.
Tous les jeunes princes du royaume allèrent à sa rencontre car elle était belle et était devenue intelligente, mais elle refusa leurs mains car elle voulait réfléchir avant de prendre une décision.
Puis elle retourna dans le bois pour réfléchir. Tout à coup le sol s’ouvrit sous ses pieds et une cuisine remplie de personnes surgit de terre.
Cela faisait un an exactement qu’elle avait promis sa main à Riquet, il fallait qu’ils se marient, mais Riquet eut un peu de mal à convaincre la princesse.
Cependant, il y réussit en rappelant à la Princesse qu’elle avait également un don : celui de donner la beauté à son mari. Celle-ci céda et ils se marièrent avec le consentement du père de la princesse.

Un conte à la mode

Il s’est inspiré d’un conte écrit à la nièce de Corneille. Le thème choisi correspond à la mode littéraire et galante des salons où l’amour fait l’objet de débats passionnés.
La métamorphose amoureuse est l’un des motifs privilégiés de la littérature galante et précieuse avec l’idée, que l’amour donne l’esprit et l’amour à tout ce qu’il touche.

La morale de Perrault, est que la beauté morale ou physique n’existe que dans les yeux du spectateur.
Riquet apparaît comme un prince galant, doté de bonnes manières, d’éloquence et de raffinement. Il incarne l’amour idéal dont rêvent les précieuses, hérité de l’amour courtois du Moyen Âge, qui méprise la vulgarité et l’amour sensuel.

Cette image de l’amour galant, précieux rejoint la carte de la représentation de la Carte de Tendre, imaginée par Madeleine de Scudéry dans Clelie

La carte de Tendre est la carte d’un pays imaginaire appelé « Tendre » imaginé au XVIIe siècle et inspiré par Clélie,
On retrouve tracées, sous forme de villages et de chemins, dans cette « représentation topographique et allégorique », les différentes étapes de la vie amoureuse selon les Précieuses de l’époque.

Moralité de cette histoire

Riquet à la houppe c’est un joli conte avec une morale certaine que la beauté n’est pas que physique. A travers ce conte, on voit ce qui caractérise la beauté intérieure de la beauté extérieure…… la métamorphose amoureuse montre symboliquement que l’amour donne à la fois de la beauté et de l’esprit.

MORALITE

Ce que l’on voit dans cet écrit,
Est moins un conte en l’air que la vérité même;
Tout est beau dans ce que l’on aime,
Tout ce qu’on aime a de l’esprit.

AUTRE MORALITE

Dans un objet où la Nature,
Aura mis de beaux traits, et la vive peinture
D’un teint où jamais l’Art ne saurait arriver,
Tous ces dons pourront moins pour rendre un cœur sensible,
Qu’un seul agrément invisible
Que l’Amour y fera trouver.

 source : wikipédia

 

 chou fleur le roi du mercredi retour sur la rubrique du même tabacCHOU FLEUR
C’est du même tabac…..
RETRO :

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.