Violet : LA PETITE HISTOIRE DE L’AUBERGINE

 
L’HOMME DES BOIS
Bloc Note de GUI7
Dans les méandres de l’internet au c?ur de la toile d’une araignée céleste jaillit parfois la lumière…
C’est ainsi que j’ai découvert l’origine de mon nom.
Malgré sa consonance bien française, GUI7 est d’origine germanique et se traduit: “celui des bois
Ceux qui connaissent mon amour de la terre et de toutes les créatures de l’univers ne s’en étonneront pas.
J’ ai ainsi compris que quelque part dans la généalogie de ma famille, il y avait l’homme, qui avait vu l’homme, qui avait vu l’ours….!

barre bleue

L’aubergine aurait des potentialités anti-diabète et anti-hypertension :
Le docteur Kalidas Shetty,Professeur au département Sciences des Aliments à l?Université du Massachusetts (Amherst, Etats-Unis), révèle que l?aubergine peut aider à prévenir le diabète et l?hypertension.

L?aubergine est une plante de la famille des Solanacées pouvant atteindre 1,50 m.
Bien qu’elle soit vivace, elle est cultivée de manière annuelle.
Son fruit de grande taille ressemble à une massue de 25cm.
L’aubergine est adaptée aux régimes de toutes sortes du fait de sa faible teneur calorique (26 calories pour 100g).
Et comme elle gonfle dans l?estomac, elle a la vertu de coupe fin.
L?aubergine a également un rôle en phytothérapie de limiter le taux de cholestérol sanguin.
Seul bémol, lors de la cuisson, c’est une véritable éponge à graisse, et elle peut très bien faire grossir

barre bleue

La petite histoire de l’aubergine

 
– Il y a 4 000 ans : les premières cultures balbutiantes de cette plante originaire d’Asie méridionale poussent dans la région d’Assam et la Birmanie. C?est depuis plus de 2 500 ans que l’aubergine est courante dans toute l?Asie où l?on en trouve encore aujourd’hui des variétés de toutes les couleurs.

– Avant le moyen age : l?aubergine gagne l’Afrique du Nord dans les malles des grandes caravanes, d?abord des Perses, qui nomment la plante bâdengân, puis des arabes qui l’appellent al-bâdinjân. Les navigateurs arabes l?introduisirent dans tout le bassin méditerranéen où elle est rapidement adoptée.

– Au début du Moyen Age : les arabes emmènent leur al-bâdinjân dans l’Espagne qu’ils envahissent par l’Andalousie.
Arrivée en catalogne elle se nomme désormais albergínia.

– Au XIV ème siècle : elle est introduite en Italie ainsi que dans le sud de la France via l’Afrique. Les médecins et botanistes lui attribuent l’origine de fièvres et de crises d’épilepsie et l’appellent « Pomme de Sodome », la Solanum insanum ; l’insane, la mauvaise à la consommation, qui rend fou. Les Italiens ont conservé cette appellation en déformant Solanum insanum en melanzana.

– Au XVIII ème siècle : le naturaliste Linné, conscient du succès de la Solanum insanum chez les populations méditerranéennes, la rebaptise plus sobrement Solanum melongena : la pomme mauvaise mais apaisante. L’aubergine, en Europe, reste principalement une plante ornementale, comme cette variété « aux oeufs » des Anglo-Saxons, à petits fruits ovales parés d?une robe somptueuse, qu’ils cultivent alors dans la maison. D?ailleurs, en anglais, aubergine se dit Eggplant.

– Le roi Louis XIV, séduit par la prestance de ce légume replet à robe violette, demande à son jardinier d’en faire la culture.

– 1750 : Le mot aubergine apparaît dans la langue française.

– En 1790 : Ce sont pourtant bien les Révolutionnaires Méridionaux qui lui font franchir la Loire et place l’aubergine sur les tables d’un restaurant parisien réputé sous le Directoire : « Les Frères provençaux ».

– Il faut pourtant attendre le XIX ème siècle pour la voir apparaître dans les livres de cuisine et sur la plupart des marchés (en 1825 à Paris).

– Thomas Jefferson dans le même temps l?introduite aux Etats-Unis et fait de nombreuses expériences de culture avec des graines et des boutures provenant de plusieurs variétés.

– Aujourd?hui, la culture et les croisements de l’aubergine ont permis d’en améliorer la saveur, loin de la grande amertume des premières variétés.

SOURCE : Quand et comment les aubergines sont-elles arrivées dans nos assiettes ?

Aline PÉRIAULT


“- Ce vers lisant est agaçant…
il veut toujours briller et tout savoir…
Pardonnez le..”

barre bleue

RETRO : C’est du même tabac….retour sur la rubrique du même tabac.

L’ HOMME DES BOIS
La Chouette a déjà dragué “l’homme vert”

l’article
du 24 décembre 2011 lui est consacré

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.