Archives mensuelles : décembre 2012

PEINTURE: LE CARAVAGE FAIT DES RAVAGES

On est quand même au top à la CHOUETTE …On vous l’avait dit, les deux expositions CORPS ET OMBRES  au musée des Augustins de TOULOUSE et au musée Fabre de Montpellier, c’était exceptionnel et à ne pas rater… Nous y étions et nous vous avons entrainé avec nous….
Mais nous n’étions pas les seuls…..  Voyez les chiffres ……….

barre bleue

L’ART ET LA PALETTE AU CHOU
VISITE AUX MUSÉE FABRE DE MONTPELLIER
ET DES AUGUSTINS DE TOULOUSE

L’ EXPO
” CORPS ET OMBRES ”
Caravage et le caravagisme européen 

Informations pratiques:
C’était du 12 Juin au 14 octobre 2012

LE CARAVAGE FAIT DES RAVAGES

Elle était annoncée comme l’exposition phare de l’été. Mais Corps et ombres mérite d’être saluée comme l’un des événements de l’année.
Consacrée au peintre italien le Caravage, révolutionnaire du clair-obscur, et à ses sui­veurs européens, de Vélasquez  à Rembrandt, la manifestation a suscité l’enthousiasme – et, pour une fois, hors de Paris.-
200 000 visiteurs se sont pressés au musée Fabre, à Montpellier, un chiffre qui s’élève à 280 000, si l’on y ajoute les entrées enregistrées par le musée des Augustins, à Toulouse, coproducteur de ‘événement. Même si ce résultat semble modeste, comparé aux scores réalisés par les institutions parisiennes
– 500 000 visiteurs cette année à l’exposition Matisse, au Cen­tre Pompidou,
– 900 000 entrées en 2010 à celle sur Monet, au Grand Palais

Il n’en consti­tue pas moins un record de fréquentation, pour un évé­nement organisé en dehors de la capitale. Corps et ombres a surtout démontré, par l’am­bition de son propos et la qua­lité des tableaux présentés, qu’en matière culturelle la «province» joue de plus en plus dans la cour des grands.
On s’en félicite .

SOURCE: EXPRESS N° 3207 3208 – 19 DÉCEMBRE 2012
-PALMARÈS DES ARTS ET SPECTACLES 2012

barre bleue

Voyant cela le comité de rédaction à l’unanimité a décidé d’envoyer ROMANESCO chez sa mère à Rome pour Noël avec mission de traquer dans toutes les églises de ROME  les  peintures du Caravage … Voici un Florilège pour vous ….. un complément indispensable à nos articles déjà publiés
CHOU ROMANESCO NÉ A ROME DE MERE ITALIENNE ET DE PERE ?????

– MONTPELLIER

– TOULOUSE        

  – « VA BENE … »

– « NO  no…non… Vous ne me connaissez pas….!?!? …
ji soui  oun cousin de Romanesco »

– ji soui votre piccolo guide….

Suivez moi dans ROMA

– C’est l’itinéraire CARAVAGE »

barre bleue


– VATICANO
– Descente de croix du Caravage


– ÉGLISE SAINT LOUIS DES FRANÇAIS
– Triptyque de saint Matthieu du Caravage

GALLERIE DORIA PAMPHILJ
La Madeleine repentante, le Repos pendant la fuite en la fuite en Égypte

PALAIS BARBERINI
– Judith et Holopherne, Narcisse

barre bleue

– VATICANO –
Descente de croix du Caravage

Les Musées du Vatican gardent une seule œuvre très belle de l’auteur:

La déposition de Croix, cette peinture a été l’une des rares œuvres produites par le Caravage qui remporta le consentement unanime, suscitant l’admiration même de la critique contemporaine, comme Baglione et Bellori.

De tous ses tableaux, c’est certainement le plus monumental.

barre bleue

 Chapelle Contarelli – église Saint-Louis-des-Français
– Triptyque de saint Matthieu du Caravage

chapelle CONTARELLI de l'église Sant-Louis-des-Français de Rome, près de la Piazza Navona,

saint-matthieu-et-lange-rome-saint-louis-des-francaisL’une des commandes les plus importants de la carrière du Caravage fut la décoration de la Capilla Contarelli (Chapelle Contarelli) en 1599, probablement grâce à l’influence du cardinal Bourbon del Monte.
Dans cette chapelle de l’église Sant-Louis-des-Français de Rome, près de la Piazza Navona, le Caravage a développé sur commande une série de trois tableaux dédiés à la figure de Saint Matthieu: La Vocation de Saint MatthieuSaint Matthieu et l’Ange et le Martyre de Saint Matthieu.
saint matthieu et l'ange ( version originale perdue)L’installation de ces tableaux dans la chapelle eut un impact immédiat sur le caravagisme, le mettant à la mode chez les jeunes artistes émergents.

Parmi les trois tableaux, Saint Matthieu et l’Ange ( au centre) fut refusé par ses commanditaires, le grand artiste a été contraint d’en réaliser un autre, celui qui aujourd’hui figure dans la chapelle.
L’oeuvre représentait le saint comme un homme chauve, les jambes sales, avec l’attitude de faire un effort considérable pour écrire.
Il était assisté par l’ange qui lui prenais la main.

barre bleue

LA CHOUETTE VISUALISE LE TRIPTYQUE 

          Cliquez sur la photo pour l’agrandir  – cliquez sur les boutons pour les voir in situ        

barre bleue

GALLERIE DORIA PAMPHILJ
La Madeleine repentante  – Le Repos pendant la fuite en la fuite en Égypte

Dans la Galerie Doria-Pamphilj nous trouvons trois œuvres de l’artiste:

la Madeleine repentante,( ci-dessous)  le Repos pendant la fuite en Égypte ( à gauche ) et l’une des deux versions identiques effectuées de Saint Jean-Baptiste.

La Madeleine faisait partie d’un ensemble destiné à décorer les chambres de son premier mécène, le cardinal Francesco del Monte (Bourbon del Monte).
Le modèle était une prostituée participant finalement à La Mort de la Vierge (aujourd’hui au Louvre) qui plusieurs années plus tard a été retrouvée morte dans le Tibre.

Le Repos pendant la fuite en Égypte fut sa première œuvre de caractère religieux.

 

 PALAIS BARBERINI
Judith et Holopherne, Narcisse

Au Palais Barberini se trouvent deux œuvres:
Judith et Holopherne, célèbre à l’époque pour provoquer des réactions d’horreur et de surprise parmi les premiers visiteurs, le Caravage donna à l’œuvre beaucoup de réalisme et de dureté, les effets de l’œuvre seraient recréés plus tard par les artistes qu’il influença.

Voir pour cela les versions de Artemisia Gentileschi (Judith décapitant Holopherne, 1620) et Francisco de Goya (Judith et Holopherne, 1820).

La deuxième œuvre est le « Narcisse », tableau de la deuxième phase de la vie de l’artiste daté entre 1597-1599.

Narcisse se contemple dans l’eau, à genoux, les bras ouverts marquant les bords droit et gauche du tableau, en une composition formant un cercle avec son reflet en double inversé (et dont un genou marque le centre).
Les habits sont intemporels, plutôt du temps du peintre que de la mythologie.

L’attribution de ce tableau au Caravage fait débat.
C’est l’historien d’art Roberto Longhi qui le postule alors que d’autres universitaires proposent une attribution à Spadarino, Orazio Gentileschi, ou Niccolò Tornioli.

barre bleue

 

  Tu es un super piccolo guide …. mais tu es sûr que  je ne t’ai pas déjà vu quelque part ….?
NO … soit …???  GRAZIE ARRIVEDERCI  ROMA
ROMANESCO tu  dois rentrer au pays ….
Tu reviendras peut être un jour revoir la famille.

– Je crois que tu leur dois la fin de l’itinéraire CARAVAGE que tu n’as pas vu .

Ainsi, ils pourront le découvrir en cliquant pour accéder à la suite de cet

Itinéraire: les oeuvres du Caravage à Rome

au site : http://www.italia.it/fr/idees-de-voyage/art-et-histoire    ils pourront y voir:

La Conversion de saint Paul sur le chemin de Damas e la Le Crucifiement de saint Pierre a l’Église Sainte-Marie-du-Peuple

Madonne de Loreto (ou la Madonne des Pèlerins) à la Basilique du Saint Augustin

Garçon avec un panier de fruits, Autoportrait en Bacchus, Madone des palefreniers, Saint Jean-Baptiste, Saint Jérôme et David portant la tête de Goliath à la Galerie Borghèse

Saint Jean-Baptiste (Jeune Saint-Jean Baptiste au bélier), a les Musées du Capitole

Saint Jean-Baptiste à Palais Corsini

SOURCE : WIPEDIA , www.italia.it
Photos des sites et celles inoubliables du triptyque par ROMANESCO ( pour la Chouette)

barre bleueretour sur la rubrique du même tabac

ROMANESCO

  RETRO :
C’est du même tabac…..

719

Share Button

BOBOLOGUE CACHOU veut faire coup double…..




— LE CHOURNAL —
Les dictons du moisCet article vous a plu, vous pouvez le partager avec vos amis:      Faire un clic droit       SUR LE TITRE   de cet article et dans le menu cliquez sur  ENVOYER UN LIEN votre messagerie s'ouvre FRANCE CULTURE EN DIRECT
CHOUONS

JEUX JEUX

FRANCE INFO EN DIRECT

Des liens de publicités parasites envahissent le blog
– La Chouette, qui n’a aucun contrat publicitaire, rejette avec la plus grande fermeté ces pratiques…!

——————————————————————————————————————–

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteursLe Bobologue Cachou est un ancien membre du personnel de santé. Il fait appel à sa mémoire professionnelle ou à celle de ses collègues pour nous ramener des historiettes pour rire ou sourire de nos travers.

SUR LA FEUILLE DE SOINS AUJOURD’HUI :


AVEC MON VOISIN NOTAIRE ET MOI TOUT EST « CLERC »
– L’HOMME DE DROITE ET L’HOMME DE GAUCHE

– LES JUMELLES OU LA GÉNÉTIQUE APPLIQUÉE
LE CONSEIL DU CHOU

– LES SABOTEURS
– DEVINETTES

Avec mon voisin notaire et moi tout est ‘clerc’….!

Mustapha a acheté une maison voisine de celle d’un notaire. 
Lorsqu’ils font connaissance, Mustapha dit à son voisin : 

   – « Belles maisons, n’est-ce pas, mais la mienne vaut le double de la vôtre » !
   – « Comment cela » ? interroge le notaire interloqué,
« elles sont parfaitement identiques » !.
« Comment la vôtre pourrait-elle valoir deux fois plus que la mienne » ? 
   Et Mustapha de répondre :
   – « Moi, j’habite à côté d’ un notaire, vous, à côté d’un arabe » !
———————————————————————————————————

L’homme de droite et l’homme de gauche

 

Deux femmes discutent dans un café quand deux hommes rentrent.
La première dit à l’autre :

– C’est marrant, les deux hommes qui viennent de rentrer …. et ben celui de gauche c’est mon mari et celui de droite mon amant.

– C’est comique, moi c’est juste l’inverse

Jumelles ou la génétique appliquée

 

 Une fille raconte comment s’est passée sa nuit de noces
à sa soeur jumelle qui ne connaît pas encore l’amour.

-«Oh tu peux pas savoir. D’abord, ça fait un peu mal, mais après… quel délice !
Et tu peux recommencer plein de fois si tu veux. C’est formidable.»
La soeur encore célibataire est convaincue.
À tel point d’ailleurs qu’elle demande à la mariée de bien vouloir échanger les rôles pour une nuit, une seule.
La complicité entre les deux jumelles étant excellente,
le lendemain, c’est la soeur jumelle qui prend la place dans le lit auprès du mari.
Et le mari ne se rend pas compte de la supercherie.
Le lendemain cependant, il va voir son beau-père :
«Dites donc beau-papa, il faut que je vous parle d’un truc assez spécial.
Figurez-vous que votre fille avait deux hymens !»
Alors le beau-père lui répond :
«Bah ça m’étonne pas trop c’que tu m’dis là. C’est la génétique…»
Le beau-fils :
«Comment ça la génétique ?»
«Ben oui. Ma femme, elle, elle en avait pas de virginité.
Alors je suppose que ça a sauté une génération.»

SOURCE : Concept~Ayla7513©2005 – 2012

Musique d’ambiance

———————————————————————————————————————–


« Mesdames, il vaut mieux une chiée de types qui posent leur pantalon en votre honneur, qu’un seul qui vous le fait repasser. »

Frédéric Dard
—————————————————————————————————————————-

CHOUCHOUTTE ET LE CONSEIL DU CHOU

– Quand une femme du monde dit « Non », cela signifie « Peut-être ».

Quand elle dit « Peut-être », cela veut dire « Oui ».

Et quand elle dit « Oui », ce n’est pas une femme du monde. »

« LES SABOTEURS « 


EH EUGÈNE ….. QUI PISSE LOIN MÉNAGE SES SABOTS
————————————————————————————————————-

DEVINETTES

Comment fait-on l’amour en se donnant à 100 pour 100…?
On se met sur son 31 et on fait un 69


Quelle est la différence entre un baril de lessive et un commissariat de police..?
Dans un baril de lessive, on trouve toujours au moins deux agents actifs !



Pourquoi les spermatozoïdes sont-ils tristes ?
 Parce que s'ils étaient gays, ils seraient dans la merde.

——————————————————————————————————————————————————————————

 

POUR DEMAIN

POÉSIE : L’oiseau de Noël

——————————————————————————————————————————————————————————

CACHOU ET SES POTES

RETRO : C’est du même tabac…..retour sur la rubrique du même tabac

Share Button

CADRES SUR TABLE: Portrait du petit chef

hypnose-002ba.jpgChoucaline plus proche de toi tumeurbloc note choucalineBLOC  NOTE
de Choucaline

Capacités de notre cerveau à découvrir
« QUI EST L’AUTRE »

Avec CADRES SUR TABLE, nous inaugurons cette série inédite de portraits de cadres de nos entreprises et administrations, afin que nous ayons un regard amusé en direction de ceux ou celles que nous reconnaitrons….. mais également pour espérer leur faire découvrir leurs qualités et leurs défauts ….
Les portraits sont, comme pour  toutes démonstrations, rédigés en grossissant le trait ……. mais si peu diront certains…..!

barre bleue

Tu devrais leur dire que tu vas les « encadrer » les uns après les autres, semaine après semaine, et que tous vont y passer ….
La jeune louve , le petit chef
(ce jour), le serviteur fidèle, l’animateur, la soliste, le chef d’orchestre, le cinglé du boulot, pour finir par le planqué… qui est peut être celui qui a eu le temps de tirer le portrait de ses petits camarades…!!!

PORTRAIT DE L’ENCADRÉ DU JOUR: LE PETIT CHEF


Il existe des êtres qui s’affirment par leur charme. Il en est d’autres qui impressionnent par leur force. Il s’en rencontre aussi. hélas, qui aimeraient bien donner l’illusion de cette puissance. Avec ces effets : perdre infiniment de leur ascendant et se voir refuser toute séduction.
Qui n’a croisé de ces tyranneaux oppressant leur service, empoisonnant l’entreprise, comme certains étouffent leur famille? Qui n’a jamais eu à pâtir de leurs caprices?
Ce comportement n’est pas toujours inné. Souvent c’est plutôt la fonction qui crée le personnage. S’il surgit des «petits chefs », c’est que nombre de grands chefs les estiment indispensables: pour contrôler l’activité des autres, les houspiller, leur faire respecter un minimum de discipline.

Il est plus affligeant: le responsable qui se met à rapetisser parce qu’il a été blessé, profondément déçu. Il aura fait le maximum pour animer son service. Il se sera dévoué, démené, battu pour ses collaborateurs.

A travers de misérables détails, à coup de mille et une pointes, le petit chef tente de conforter son autorité…

Tout cela pour se retrouver incompris et pire, avoir l’impression d’être trahi. Alors, à travers de misérables détails, à coup de mille et une pointes, le petit chef tente de conforter son autorité. En général, avec une parfaite inefficacité. Chaque jour, un peu plus, notre matamore  s’embourbe dans ses ridicules, à rebours de ce qu’il aimerait faire croire et de ce qu’il aime tant se raconter.
Tenez! Le voici, au petit matin. Saluts plus ou moins cordiaux, douteusement sincères, à l’adresse des cadres que Monsieur daigne situer à son rang.
Révérences, courbettes, sourires serviles à ceux dont il lorgne le fauteuil et envie le prestige. Mais pourquoi faut-il que le petit chef néglige systématiquement les êtres qu’il relègue parmi le « petit personnel »? Crainte , d’écorner sa dignité? ou bien arrogance qui ne lui vient que d’avoir échappé à un destin selon lui, indigne d’attention?

Il en est, ainsi, qui font recommencer cent fois la même lettre, corrigeant recorrigeant pour des détails insignifiants. 

Étroitesse d’esprit et vision étriquée ne s’en tiennent pas là. Se défouler sur son entourage doit apporter d’autres voluptés. Il en est, ainsi, qui font recommencer cent fois la même lettre, corrigeant recorrigeant pour des détails insignifiants. Perfectionnisme? Le motif serait plausible s’il ne s’agissait surtout de prouver sa maîtrise sur «ses» subordonnés.
La malheureuse secrétaire, qui n’en peut mais, n’est plus là qu’un objet la confirmation du rang que l’on s’octroie dans la hiérarchie.
Tranchant avec assurance, mais tout aussi prêt à virer promptement pour s’aplatir devant ses supé­rieurs, argumentant avec une confuse assurance, souvent illogique, en général de mauvaise foi… Il se découvre de multiples variantes de notre apprenti dictateur.

Qui n’a affronté, par exemple, le cadre qui a toujours raison?

Qui n’a affronté, par exemple, le cadre qui a toujours raison? Il le prétend parfois avec subtilité. Ainsi, certains, par une suite de touches perfides, s’emploient à « tomber» les idées des autres. Ne serait-Ce que pour mieux se les approprier. D’autres s’encombrent de moins de ménagements : «  de toute façon, vous n’y comprenez rien et moi, de source sûre, je sais bien que … ») Et le rebelle qui ose faire front est vite étiqueté : «  insolent », «fantasque », «caractériel« … Il n’est guère de défauts qui ne s’accumulent aux yeux et dans les dires du petit chef. Défauts qui, bien sûr, ne seront jamais les siens.

Autre déformation : La détestable manie de retenir jalousement l’information. Un moyen de mieux asseoir son illusoire puissance? Plus certainement, la crainte de se voir dépouiller de ses prérogatives, de se faire dépasser.
Heureusement, tous les garde-chiourmes ne sont pas aussi durs, brutaux. Souvent, sous leur carapace, se découvre un immense besoin d’entraîner la sympathie. Même s’ils le tentent avec une extrême maladresse. Même, s’ils ont tendance à la partialité. Ils ont leurs chouchous.

Et puis, il en est qui, au fond, sont excusables. Eux aussi, à leurs débuts, ont pu avoir à pâtir des caprices et des extravagances de supérieurs déformés. S’ils se sont « radicalisés», c’est par contagion.

Le petit chef ronge peut être parce qu’il est rongé…?

Enfin, – sans s’engouffrer dans les couloirs ombreux de la psychanalyse -, il est possible d’imaginer des motifs purement personnels. En rencontrant, par exemple, le petit chef se promenant avec Madame.
Ligoté, bâillonné, écrasé par une tonitruante walkyrie ou – plus dangereux encore – par une langoureuse nymphe, au cœur fragile, à peine possessive, étonnamment dévorante …

La lumière se fait. Le petit chef ronge parce qu’il est rongé. Il projette ses peurs sur les autres, espérant mieux les fuir en les faisant partager. Tous ces travers n’empêchent pas nécessairement de faire carrière. Mais quelle tragique réussite!

Même si le petit chef ne se retrouve pas totalement mis à l’écart, ignoré, isolé dans ses lubies, rejeté pour ses manies, il suscite toujours la méfiance et décourage les meilleures volontés.

Le plus navrant? Pareil être ne pourra jamais admettre que si certains, par vertu ou par talent, savent réveiller l’enthousiasme, les contraintes mesquines n’ont jamais entraîné que le ridicule pour soi, l’ennui pour les autres et, au profond de leur cœur, la triste impression d’un énorme gâchis.

SOURCE :  Extrait de cadres sur table  – Document de formation en ressources humaines pour cadres bancaires années 70 

LISTE DES ENCADRÉS … EN BOITE

CE TABLEAU RÉCAPITULE LES PRÉCÉDENTS PORTRAITS DÉJÀ PUBLIÉS

LA JEUNE LOUVE
LE PETIT CHEF
LE SERVITEUR FIDÈLE
L’ANIMATEUR
LA SOLISTE
LE CHEF D’ORCHESTRE
LE CINGLÉ DU BOULOT

barre bleue

retour sur la rubrique du même tabacChoucaline plus proche de toi tumeurCHOUCALINE RETRO :
C’est du même tabac…..

653

Share Button