LES COULEURS DE LA VIE N° 14: Les bienfaits du bleu





LE BLOC NOTE

DU COLORISTE

LE COLORISTE et son comparse IRIS

vont tenter dans cette nouvelle série de vous faire découvrir semaine après semaine le sensde chaque couleur de la vie …

Avec eux vous découvrirez les couleurs leurs significations et les bienfaits sur nos corps le COLORISTE et IRIS espèrent que vous trouverez avec eux la couleur qui vous va bien que vous aimez et qui vous le rend bien …..

AUJOURD’’HUI ILS VOUS PROPOSENT DE DÉCOUVRIR LA COULEUR BLEU
Musique d’ambiance

barre bleue

Que serait le monde sans couleurs ??

Les couleurs occupent une place si importante dans la vie de l’individu qu’il n’est pas étonnant qu’on leur octroie des significations spécifiques. Le bleu n’échappe pas à la règle….

Le bleu

Turquoise, ardoise, azur, canard, indigo, cyan, outre-mer ou encore marine, le bleu est la couleur préférée des européens.
Le bleu vient de l’ancien haut-allemand « blao » qui signifie brillant.

Depuis 1890, date des premières enquêtes, on peut constater que cette couleur était déjà très appréciée par les pays occidentaux
Le bleu fait parti de l’une des trois couleurs primaires.
Difficilement fabricable, cette couleur est délaissée dans l’Antiquité pour être anoblie au Moyen-âge sous le roi Arthur.
Fraîche et apaisante, la couleur bleue invite au calme et à la détente.
En effet, le bleu évoque les grands espaces, le ciel et la mer.
Le bleu est la couleur du ciel et par réverbération celle de la mer (bleu marine).

barre bleue

 

Le bleu à travers les siècles

Depuis que l’on dispose d’enquêtes d’opinion, depuis 1890 environ, le bleu est en effet placé au premier rang partout en Occident,
Pourtant, cela n’a pas toujours été le cas. Longtemps, le bleu a été mal aimé. Il n’est présent ni dans les grottes paléolithiques ni au néolithique, lorsque apparaissent les premières techniques de teinture.

Dans l’Antiquité, il n’est pas vraiment considéré comme une couleur; seuls le blanc, le rouge et le noir ont ce statut.
DANS L'EGYPTE ANCIENNE LE LAPIS LAZULI ETAIT LA PIERRRE PREFEREE POUR SCULPTER EN PARTICULIER DES SCARAB3ESA l’exception de l’Egypte pharaonique, où il est censé porter bonheur dans l’au-delà, d’où ces magnifiques objets bleu-vert, fabriqués selon une recette à base de cuivre qui s’est perdue par la suite, le bleu est même l’objet d’un véritable désintérêt.
Les textes bibliques anciens en hébreu, en araméen et en grec utilisent peu de mots pour les couleurs: à l’exception du saphir, pierre préférée des peuples de la Bible, il y a peu de place pour le bleu.
Chez les grecs l’absence du bleu dans les textes anciens a d’ailleurs tellement intrigué que certains philologues du XIXe siècle ont cru sérieusement que les yeux des Grecs ne pouvaient le voir!
A Rome, c’est la couleur des barbares, de l’étranger (les peuples du Nord, comme les Germains, aiment le bleu).

Au haut Moyen Age: les couleurs liturgiques, par exemple, qui se forment à l’ère carolingienne, l’ignorent Ce qui laisse des traces encore aujourd’hui: le bleu est toujours absent du culte catholique…
fra angelico -vierge à l'enfantLe XIIe et XIIIe siècles vont réhabiliter et promouvoir le bleu.
Ce qui se produit, c’est un changement profond des idées religieuses. Le Dieu des chrétiens devient en effet un dieu de lumière. Et la lumière est bleue! On peint les ciels en bleu  la Vierge habitant le ciel, on la revêt donc d’un manteau ou d’une robe bleus.
La Vierge devient le principal agent de promotion du bleu.
Vers 1140,  c’est l’abbé Suger qui fait mettre partout des couleurs pour dissiper les ténèbres, et notamment du bleu. On l’utilisera pour les vitraux de Saint-Denis  et surtout il deviendra  le célèbre bleu de Chartres.
Du coup, le bleu, divinisé, s’est répandu non seulement dans les vitraux et les oeuvres d’art, mais aussi dans toute la société: puisque la Vierge s’habille de bleu, le roi de France le fait aussi. Philippe Auguste, puis son petit-fils Saint Louis seront les premiers à l’adopter
Au XVIIIe siècle, il devient la couleur préférée des Européens. La technique en rajoute une couche: dans les années 1720, un pharmacien de Berlin invente par accident le fameux bleu de Prusse, qui va permettre aux peintres et aux teinturiers de diversifier la gamme des nuances foncées.

En 1850, un vêtement lui donne encore un coup de pouce au bleu : c’est le jean, inventé à San Francisco par un tailleur juif, Levi-Strauss, le pantalon idéal, avec sa grosse toile teinte à l’indigo, le premier bleu de travail.

Aujourd’hui le bleu reste  une couleur consensuelle, pour les personnes physiques comme pour les personnes morales: les organismes internationaux, l’ONU, l’Unesco, le Conseil de l’Europe, l’Union européenne, tous ont choisi un emblème bleu.
C’est une couleur qui ne fait pas de vague, ne choque pas et emporte l’adhésion de tous.
Même pour la musique du mot est calme, atténuée: c’est le blues…qui donne parfois le blues mélancolique

SOURCE : Michel Pastoureaux, auteur de Bleu, histoire d’une couleur (éd. Seuil)


Source michel pastoureau

CHOU BLANC s’engage à publier un article sur les BLEU DES NYMPHÉAS de  Claude MONET dans sa prochaine rubrique  » l’art et la palette…au chou »

barre bleue

Les teintures BLEUES

Historique de teintes et colorants

Abondant dans le ciel et la mer, le bleu est peu présent sous la terre. La rareté des pigments bleus en a donc fait le parent pauvre de la famille pigmentaire. Difficiles à fabriquer et maitriser, les bleus furent longtemps la couleur la plus chère, devenant ainsi un symbole de noblesse et de luxe.

  • Le premier pigment bleu fut découvert par les Égyptiens et obtenu à partir de l’azurite, un minéral naturel (carbonate de cuivre).
  • indigo foncé est aussi connu pendant l’Antiquité : obtenu en broyant des feuilles de guède . Sa culture en Languedoc à partir du XIIe siècle va faire la richesse de la région : c’est le bleu de guède ou bleu de pastel,Il fut surtout utilisé en teinture.
  • Pendant le Moyen Âge, les seuls bleus disponibles pour les peintres sont le bleu de lapis-lazuli (le ‘’bleu outremer’’) venu d’Afghanistan et le bleu d’azurite, moins précieux.
  • Le premier pigment synthétique moderne est le bleu de Prusse, découvert par hasard en 1704 . Il est produit par réaction de la potasse sur du sulfate de fer. Il parvient à supplanter l’indigo.
  • En 1860.Le bleu de cobalt et le bleu céruléum, autre bleu à base de cobalt, sont mis au point

SOURCE: WIKIPEDIA

barre bleue

En jetant « un œil sur eux«  ….. c’est un coup oeil dans le rétroviseur en vous réjouissant d’être encore là ..en ayant évité l’angle mort

 Comment avons nous pris l’habitude de nommer nos bonnes cuisinières des cordons bleus…?

Le cordon bleu originel était sous l’Ancien Régime la plus illustre. des décorations, l’insigne des chevaliers du Saint-Esprit, un ordre institué en 1578 par Henri III pendant les guerres de Religion afin de regrouper les principaux  chefs du parti catholique contre les protestants.

Aboli à la Révolution le cordon bleu constitua pendant  deux siècles la distinction suprême dans l’aristocratie française, quelque chose comme les plus hauts grades de  l’actuelle Légion d’honneur, qui n’a fait d’ailleurs que lui succéder.

 La locution pouvait donc s’appliquer par métaphore à tout ce qui est d’une rare élévation; ainsi  un poète du XVIII siècle qui souhaitait se faire admettre à l’Académie française déclara que cette assemblée était «  le cordon bleu des beaux esprits ». Il fut élu.

 Cependant, selon certains, l’application culinaire fondée sur des faits plus précis : certains seigneurs,  le commandeur de Souvé, le comte d’OIonne et quelques autres, tous dignitaires du Saint-Esprit porteurs du cordon de l’ordre, avaient pris l’habitude  se réunir en une sorte de club gourmand pour cultiver l’art du bien-boire et du bien-manger.

Leurs déjeuners devinrent célèbres et l’on employa un temps l’expression « faire un repas de cordons bleus »

barre bleue

LA NATURE AIME LE BLEUMorpho didius Male

Les martins-pêcheurs: – On dit qu’un jour, voyant des martins-pêcheurs se disputer des poissons, Saint Martin explique à ses disciples que les démons se disputent de la même manière les âmes des chrétiens. Et les oiseaux prirent ainsi le nom de l’évêque.

cristaux de sulfate de cuivre hydratésLinckia -ETOILE DE MER BLEUE

 

Noblesse que d’être de  sang bleu….?

Le sang bleu est le signe de la noblesse. L’expression « avoir le sang bleu » proviendrait en fait de l’Espagne médiévale, où les rois, passant tout leur temps assis sur leur trône, avaient une mauvaise circulation sanguine, d’où la couleur bleue de leur sang.

« Les yeux bleus vont aux cieux, les yeux gris au paradis, les yeux verts en enfer, les yeux noirs au purgatoire. »
« Yeux bleus : yeux d’amoureux »

Pourquoi dit on qu’une jeune fille est fleur bleue..?

Le bleuet des champs ou le bleuet des montagnes, des plantes de la famille des Asteraceae ; Le Bleuet de France est un symbole commémoratif de la Première Guerre mondiale, sous forme de broches ou d'autocollants ; Le surnom de bleuet, fut donné par les poilus de la Première Guerre mondiale aux soldats de la classe 1917 qui n'avaient pas connus les pantalons rouges mais seulement l'uniforme bleu horizon ;Le bleu exprime souvent la naïveté… la timidité..!

La « fleur bleue » est trop sentimentale pour se méfier. Elle se confie, fait confiance. Elle est en quête du bonheur mais la mélancolie la submerge (« les mots bleus » de Christophe et le Blues).

Musique d’ambiance

C’est la couleur des fleurs : Hortensia, Pervenche, Anémone, Lobelia, Iris De Hollande, Lilas ou encore la fleur grimpante (attachante) Clitorea ternata.
En langage des fleurs, le bleu symbolise une tendresse inavouée.
Plus familier, l’expression « n’y voir que du bleu » exprime la confusion, ne rien comprendre à ce qui se passe.
dans le même esprit, le bleu, c’est aussi le jeune élève, le nouveau venu, non-expert dans son domaine.

 

Afin d’éviter un sacrilège (on le pense mais on ne le dit pas): Ventrebleu, palsembleu, corbleu, maugrebleu, parcorbleu, morbleu, parbleu, sacrebleu, tubleu, vertubleu et autres jurons nous évitent de dire  « nom de dieu »,

Du bleu ?, poème de Maurice Carême, 1899-1978


illustration jep papy pour la Chouette

Du bleu ?

Du bleu ? J’en ai plein mon enfance
Où fleurissaient des champs immenses
De lin.
Du bleu ? J’en ai dans ma rivière
Où je trempais, dans la lumière
Mes mains.

J’ai aussi du bleu de bleuets
Mûri au creux chaud des juillets
De lune,
Du bleu de fable et de faisan
Que l’on peut aller cueillir sans
Fortune.

Du bleu de ciel et d’ancolie,
J’en ai l’âme toute remplie
Aussi,
Et, débordant de tous mes coffres,
Du bleu de Chat botté que j’offre
Ici.

Mais mon bleu le plus délectable,
Autour du pain bis sur la table,
Luisait
Lorsque, pour nos humbles agapes,
Ma mère déployait la nappe
De mai.

(Maurice Carême, Brabant, 1967)

ABC DE LA CHROMOTHÉRAPIE
ACHETER..? : https://amzn.to/2MlNjw2

barre bleue

 our accéder aux COULEURS

Pour accéder aux COULEURS

Ce tableau récapitule les articles publiés.
D’autres sont aussi en portefeuille
dans la catégorie: LE COLORISTE
LA LUMIÈRELE ROUGE EST MIS
ROUGE MATIÈREROUGE LUMIÈRE
ORANGEORANGE MATIÈREORANGE LUMIÈRE
JAUNE JAUNE MATIÈREJAUNE LUMIERE
VERTVERT MATIÈRE VERT LUMIÈRE
BLEU BLEU MATIÈRE BLEU LUMIÈRE
VIOLET VIOLET MATIÈRE VIOLET LUMIERE

barre bleue

Dans les jours qui viennent, Choucaline abordera les aspects énergétiques et vibratoire de la couleur bleu .
Elle nous fera découvrir les énergies et puissances célestes  en lien avec la couleur bleu
Enfin Bobo Color vous révélera les bienfaits de la couleur bleu à travers la chromothérapie.

barre bleue

LE COLORISTE
RETRO : C’est du même tabac…..retour sur la rubrique du même tabac

 
675

Share Button