LES COULEURS DE LA VIE N° 11: Les bienfaits du vert




LE BLOC NOTE
DU COLORISTE

    LE COLORISTE et son comparse IRIS vont tenter dans cette nouvelle série de vous faire découvrir semaine après semaine le sens de chaque couleur de la vie …

Avec eux vous découvrirez les couleurs leurs significations et les bienfaits sur nos corps le COLORISTE et IRIS espèrent que vous trouverez avec eux la couleur qui vous va bien que vous aimez et qui vous le rend bien ..

barre verte

AUJOURD’HUI ILS VOUS PROPOSENT DE DÉCOUVRIR LA COULEUR VERTE

  Musique d’ambiance

Que serait le monde sans couleurs ??

Les couleurs occupent une place si importante dans la vie de l’individu qu’il n’est pas étonnant qu’on leur octroie des significations spécifiques. Le vert , à lui seul, est un univers de symboles. Il incarne grâce aux apports du jaune  et du bleu qui le compose, la couleur de la nature, de la régénération et de la résurrection. il en représente les forces vitales

LE VERT

C’est sûrement la couleur la plus présente dans la nature. Associé à juste titre au monde végétal qui est son plus digne représentant, le vert est une couleur apaisante, rafraîchissante et même tonifiante.
Culturellement, le vert a une vaste signification, parfois contradictoire.
Dans certaines cultures, le vert symbolise l’espoir et la croissance, tandis que dans d’autres, la couleur est associée à la mort, la maladie, l’envie, et le diable.
Cependant, la signification la plus répandue est la nature. Par exemple, l’islam vénère le vert, car la religion représente le paradis comme plein de verdure.
Le vert est également associé à la régénération, la fécondité et la renaissance de ses liens à la nature.
Le vert n’est pas une couleur primaire, mais il peut être obtenu à partir d’un mélange de jaune et de bleu, ou de jaune et de cyan.
Ce résultat de l’association des deux couleurs de la nature est doté d’un pouvoir de régénération en captant la lumière, le jaune, et en la transformant en une sorte d’énergie vitale. En somme, le vert est la couleur du renouvellement et de la régénération. Comme signification positive, cette couleur symbolise le rêve, la chance, l’espérance, la concentration et la stabilité.
Sur un cercle chromatique traditionnel , la couleur complémentaire au vert est le rouge.

barre verte

Jetons un oeil sur eux…!

« Jetons un œeil sur ceux qui savent peindre la vie avec des mots verts » …..


Texte de NORGE
extrait de Remuer ciel et terre paru aux éd. Labor – 1994

Norge, pseudonyme de Georges Mogin, (1898 – 1990)  est un poète belge francophone.
Sa poésie revêt une grande diversité de formes (poèmes-récits longs, virelangues, micro-fables, vers réguliers, versets…)
Sous un habit trompeur, celui d’un langage simple, accessible, parfois enfantin, à l’humour omniprésent, la poésie de Norge a une réelle dimension métaphysique. Poète inclassable, ce grand « Stupéfait » d’exister ne cesse de s’étonner : « Comment peut-on être un humain ? »

Sa poésie allie concret et métaphysique, sensualité et cruauté, vérité et incrédulité, fringales terrestres et soif d’infini. Passionné par la vie dans la diversité de ses formes, il traite aussi bien des étoiles que du lombric ou de la mouche.

Les Poèmes de Norge ont été chantés par Jeanne Moreau.

LA LANGUE VERTE

Verte la mer ! et la peau
Du monde, verte, o jouvence.

Quand la belle est nue et danse,
Verte laitue au chapeau,
Crache un peu tes escarbilles,
Mon enfant, mon p’tit Jésus,
Pour du baiser qui pétille
De jus verts et de verjus.


Verdoyez, verdures drues,
A la dent, au coeur, à l’oeil,
Et vertement, cours les rues,
Pullule, vert écureuil.

Le profond vert séculaireimage-carton- Anne Slacik
Est brouté de chevaux verts.
Le profond vert légendaire
Est gloussé de ramiers verts.

Verte la mer et l’envie
D’être groseille ou semence.
Vert, le verbe qui commence

Et verte, la langue en vie.

Norge

barre verte

 

Le vert à travers les siècles

Étrange destin que celle de la couleur verte dans l’imaginaire occidental !
Tenue depuis Aristote pour l’une des trois couleurs « médianes », avec le jaune et le rouge, entre le blanc et le noir, la voilà rejetée du tiercé des couleurs « primaires » ou « pures » lorsque Newton, en décomposant la lumière blanche, fixe une nouvelle hiérarchie (avec quelque malice, le savant ajouta même une septième nuance, l’indigo, pour que « sa » gamme coïncide avec celle des musiciens).
Désormais placé loin du rouge dont il était si proche tout au long du Moyen Age, au point que, loin de contraster avec cette couleur aujourd’hui « complémentaire », il en était presque une déclinaison en camaïeu, le vert est désormais un jalon entre le bleu et le jaune. Il y gagne de s’opposer à présent au rouge et de figurer, face à la couleur de l’interdit, celle de l’autorisé, du permis, voire du gratuit.
barre verte


Pourquoi le vert est la couleur qui porte malheur au théâtre?
:

Parce que Molière est mort en scène habillé de vert

Il est dit que le célèbre comédien est mort vêtu d’un habit vert lors de sa dernière représentation sur scène.
wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteurs

"Attention gamins.... Il n'est pas mort sur scène mais chez lui deux heures après... et toc..!« 

Par ailleurs, le vert était l’une des couleurs les plus instables en teinturerie, d’où son interdiction traditionnelle au théâtre. Il est possible aussi que certains comédiens aient été empoisonnés par de l’oxyde de cuivre ou du cyanure présents sur les costumes verts à l’époque médiévale. On raconte aussi qu’au Moyen Âge, le rôle de Judas était souvent tenu par un acteur vêtu de vert, que le public prenait fréquemment à partie à la fin de la Passion (voir en concordance la couleur verte dans les superstitions théâtrales).

LA NATURE AIME LE VERT

 

Certains animaux comme les grenouilles, les lézards et d’autres reptiles, amphibiens, poissons, insectes et oiseaux sont verts, en raison d’un mélange des couches de bleu et de vert sur la coloration de leur peau. PALMES - ILLUSTRATION JEP PAPY POUR LA CHOUETTE

De loin, la plus grande contributrice à la présence du vert dans la nature est la chlorophylle, substance chimique qui permet la photosynthèse des plantes. De nombreuses créatures se sont adaptées à leurs environnements verts en revêtant une teinte verte en guise de camouflage
REINETTE AUX YEUX ROUGES -Rappelons que le rouge est la couleur complementaire du vert dans l''arc en ciel..!

barre verte


Pourquoi une force vitale de la nature ?.


LA LÉGENDE DE L’HOMME VERT

Il est bien difficile de remonter aux origines du mythe de l’Homme vert tant ce personnage légendaire appartient à l’inconscient collectif.
Symbole des forêts, du rapport aux espaces naturels, du cycle des saisons, des forces cachées de la nature, l’homme vert est probablement tout cela à la fois.
Essayons de faire connaissance….

Son ancêtre dans l’Égypte ancienne…?
Il semble que les premières représentations de l’homme vert sont à rechercher dans l’Égypte ancienne avec la représentation du dieu OSIRIS momiforme coiffé de la couronne Atef composé de tiges végétales et de plumes d’Autruche.
Osiris était communément représenté avec un visage vert représentant la végétation, la renaissance et la résurrection

Ses chairs sont  vertes comme la végétation renaissante, ou noires comme le limon fertile du Nil..
Osiris fut sans doute initialement Dieu des moissons et de la fertilité avant d’être le dieu des morts. Il est le dieu qui représente le renouveau, celui qui ne meurt jamais. Il est une personnification de la terre du Delta fertile et des champs cultivables, il maintient l’équilibre du monde et invite à respecter la loi des cycles.
Dieu de la terre et de la végétation, Osiris permettait aux récoltes de croître.

barre verte

 

 

 

Les teintures vertes

Historique des colorants

On trouve peu de pigments verts dans la nature. Le mélange de pigments bleu et jaune est donc fréquent : bleu égyptien et jaune de Naples par les Égyptiens ou bleu de Prusse et jaune de chrome pour les célèbres ‘verts anglais’ du XIXe siècle.

Quelques minéraux ont fourni des pigments utilisés dans les peintures et les colorants au fil des siècles. La plupart contiennent du cuivre qui donne sa couleur verte au pigment.

  • Les Égyptiens ont exploité divers minerais dont le sol égyptien regorge, dont la malachite (un carbonate de cuivre II) et l’atacamite (un chlorure de cuivre). Ces verts étaient utilisés pour la peinture murale mais aussi celle d’objets en bois, albâtre ou céramique.
  • Au Moyen Âge, les verts de résinate de cuivre supplantent la malachite et la chrysocolle verte. Les recueils des moines de l’époque rapportent certaines précautions d’emploi de ces verts qui s’altèrent, allant jusqu’à détériorer les couleurs voisines, voire détruire le parchemin. Ils peuvent ainsi être tempérés en ajoutant de la résine de pin et de bitume. Les ‘cernes’ avaient aussi pour but d’empêcher la diffusion du cuivre.
  • La terre verte est une terre naturelle utilisée depuis l’Empire romain jusqu’à nos jours. Composé d’une argile colorée par l’association d’oxydes de fer, de magnésium et de silicate d’aluminium et de potassium, il offre toutes une palette d’ombres.
  • Pigment toxique, le vert-de-gris était obtenu en raclant le dépôt vert formé sur le cuivre, le laiton et le bronze. Selon Pline l’Ancien, ce dépôt était produit en exposant le cuivre à la vapeur de vin en cours de fermentation, un procédé employé jusqu’au XVIIIe siècle. Il était ensuite mélangé avec de la cire et de la térébenthine pour créer la couleur à peindre.
  • Les mélanges d’oxydes de cobalt et de zinc forment des verts de cobalt qui ont également été utilisés pour créer des peintures vertes dès le XVIIIe siècle.
  • Au XIXe siècle apparaissent deux nouveaux verts : le vert oxyde de chrome mis au point par Pannetier à Paris vers 1835 puis, en hydratant l’oxyde de chrome, un vert profond et froid que l’on appelle vert émeraude ou vert Guignet.
  • Au XXe siècle ont été mis au point quelques verts organiques de synthèse dont le vert de phtalocyanine et le vert naphtol.
  • source wikipedia et du net barre verte

Une souris verte…
qui courait dans l’herbe…..

 

Une souris verte
Qui courait dans l’herbe,
Je l’attrape par la queue,
Je la montre à ces messieurs.
Ces messieurs me disent :
Trempez-la dans l’huile,
Trempez-la dans l’eau,
Ça fera un escargot…
Tout chaud !
Je la mets dans un tiroir,
Elle me dit: Il fait trop noir !
Je la mets dans mon chapeau,
Elle me dit : Il fait trop chaud !
Je la mets dans ma culotte,
Elle me fait trois petites crottes !


barre verte

 

ABC DE LA CHROMOTHÉRAPIE

ACHETER..? : https://amzn.to/2MlNjw2

Pour accéder aux COULEURS

Ce tableau récapitule les articles publiés.
D’autres sont aussi en portefeuille
dans la catégorie: LE COLORISTE
LA LUMIÈRELE ROUGE EST MIS
ROUGE MATIÈREROUGE LUMIÈRE
ORANGEORANGE MATIÈREORANGE LUMIÈRE
JAUNE JAUNE MATIÈREJAUNE LUMIERE
VERTVERT MATIÈRE VERT LUMIÈRE
BLEU BLEU MATIÈRE BLEU LUMIÈRE
VIOLET VIOLET MATIÈRE VIOLET LUMIERE

barre verte

Prochainement, Choucaline abordera les aspects énergétiques et vibratoire de la couleur verte,
et les aspects apaisants et anti-stress en lien avec la couleur verte .
Enfin Bobo Color vous révélera les bienfaits de la couleur verte à travers la chromothérapie.
barre verte

LE COLORISTE
RETRO : C’est du même tabac…..retour sur la rubrique du même tabac


674

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.