Les Français favorables à l’euthanasie active….. 92 %

Euthanasie active : les Français  largement favorables L’affaire du docteur Bonnemaison, soupçonné d’avoir abrégé la vie d’au moins cinq personnes âgées à l’hôpital de Bayonne, a relancé le débat sur l’euthanasie. Un sondage révèle ainsi que les Français se prononcent à 92 % pour une légalisation de l’euthanasie active.

92 % des Français favorables à l’euthanasie active

barre bleue

Un sondage Harris Interactive, paru dans le VSD daté du 26 août, révèle que 92 % des Français se déclarent favorables à une loi autorisant l’euthanasie active pour les patients atteints de maladies incurables. Pour éviter les dérives, une majorité (54 %) souhaite toutefois que l’euthanasie active soit limitée aux patients souffrant de douleurs que la médecine n’est pas en mesure de soulager.

Au contraire, pour 38 % des sondés, l’euthanasie active doit être possible « dans tous les cas », et donc accessible même aux patients atteints de maladies incurables à condition qu’ils en fassent explicitement la demande.

Dans le cas où un patient serait dans l’incapacité de faire connaitre son avis, les Français favorables à l’euthanasie active sont pour que la décision soit prise conjointement par les proches et un collège de médecins (92 %), et non par les proches seuls (67 %) ou les médecins seuls (59 %).

Et que veulent les Français pour eux-mêmes ? S’ils étaient atteints d’une maladie incurable et entraînant des souffrances, 83 % des sondés demanderaient certainement (41 %) ou probablement (42 %) au corps médical de leur administrer des « produits accélérant la mort ».

Le cas du Dr Bonnemaison

Ce plébiscite par les Français de la légalisation de l’euthanasie active est peut-être à relativiser en raison de l’affaire du Dr Bonnemaison, un urgentiste de l’hôpital de Bayonne soupçonné d’avoir abrégé la vie d’au moins cinq patients âgés. Un vaste mouvement de soutien sur internet avait suivi sa mise en examen, le 12 août dernier.

Côté politique, le ministre des Affaires européennes Jean Leonetti, auteur en 2005 d’une loi sur la fin de vie, s’est prononcé dans les colonnes de Nice Matin pour l’organisation, après la prochaine élection présidentielle, d’un grand débat public sur l’euthanasie.

Sources : AFP, Le Point.fr

CE QU’ILS EN DISENT:

« Perso, je suis pour l’euthanasie active sous surveillance, bien entendu, pour éviter des excés !

Ma pauvre Maman a passé ses deux dernières années de vie nourrie avec un tuyau. Elle ne parlait plus, ne nous reconnaissait plus, poussait des cris. Mon frère a demandé à un médecin de mettre fin à cette situation. Il a répondu, ce n’est pas de l’acharnement thérapeutique, c’est de l’assistance alimentaire !

Il faut dire que la pension coûtait cher et rapportait à cette maison de retraite médicalisée !!!
barre bleue

wikipédiatre est le détracteur en chef de ces jeunes rédacteursEt vous, qu’en pensez-vous ? »


605

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.